Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

 

Bipolarité & Cancérologie

– Défis et espoirs

Alain Amzallag, M.Sc.

Essai,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Laval, 2009, 192 pages.

 

Traduit de l’anglais

par Marc Amzallag, M.A.

Couvertures

Présentation

Extrait

Suivi médias et Internet

Au sujet de l'auteur

Du même auteur

Communiquer avec l'auteur

Obtenir un exemplaire

 Partager sur Facebook

ISBN 978-2-89612-307-0

 

 

COUVERTURES

 

Bipolarité & Cancérologie – Défis et espoirs,

Alain Amzallag, M.Sc. Fondation littéraire Fleur de Lys

▼Cliquer sur la couverture pour agrandir▼

▲Cliquer sur la couverture pour agrandir▲

▼Cliquer sur la couverture pour agrandir▼

▲Cliquer sur la couverture pour agrandir▲

[ Présentation ]

[ Retour au menu ]

 

PRÉSENTATION

 

Bipolarité & Cancérologie – Défis et espoirs,

Alain Amzallag, M.Sc. Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Voici le témoignage d’un homme de 60 ans. Le récit d’une enfance, d’études prometteuses, d’une vie professionnelle et familiale. Mais aussi, sans victimisation aucune et avec une présentation fouillée, le récit d’une maladie. En ce sens, cet ouvrage est imprégné du courage et de l’espoir de son auteur, Alain Amzallag.

 

Ce dernier y conte son parcours à partir de Casablanca, au Maroc, jusqu’à Montréal, où il est devenu un brillant étudiant de l’Université McGill. Obsédé par l’idée de trouver un traitement universel contre le cancer, il a fréquenté et fait des recherches à l’Université Cornell / l’Institut Sloan-Kettering pour la recherche sur le cancer, ainsi qu’à l’Université Rockfeller, trois prestigieux établissements situés à New York. Malheureusement, ce grand projet a été interrompu par un premier épisode de dépression majeure, puis d’un épisode de manie et une hospitalisation, en 1974. Puis par le diagnostique, en 1981, des symptômes du trouble affectif bipolaire, une maladie avec laquelle il a depuis appris à vivre.

 

Par le biais de ce livre, Alain Amzallag espère donner de l’espoir et une nouvelle perspective aux personnes atteintes par cette maladie, en décrivant sa lutte et sa perception des choses. L’auteur souhaite également que son témoignage soit utile à ceux qui veulent en savoir plus sur les troubles affectifs bipolaires ou venir en aide à une personne malade, que cette dernière fasse partie de sa famille ou de ses amis.

 

En 1974, l’hypomanie, puis la manie, baignant dans tout un savoir en cancérologie lui permet d’entrevoir une façon révolutionnaire de traitement du cancer. Cette « Théorie générale de traitement du cancer et d’autres maladies chroniques », basée sur la notion d’ « équilibre systémique », indique comment gérer et traiter divers cancers et d’autres maladies chroniques. Depuis, plusieurs facettes de cette théorie ont servi de tremplin pour des études scientifiques et cliniques sur des patients atteints du cancer avec d’excellents résultats.

 

« De nos jours, en 2009, les différents éléments de la « Théorie Générale de Traitement du cancer et d’autres maladies chroniques formulés par Alain Amzallag, auteur de ce livre, sont en train de se consolider et de prendre leur place respectives dans les domaines scientifique et médical ». (Dr. Oren Elkabas, M.D., communication personnelle).
 

 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

 

EXTRAIT
 

Bipolarité & Cancérologie – Défis et espoirs,

Alain Amzallag, M.Sc. Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Chapitre 5 (Intégral)

La bipolarité perçue de l’intérieur

 

Fermez les yeux quelques instants et imaginez que vous vous trouvez dans un parc par un matin lumineux de la fin du mois de mars. Vous êtes en train de vous balader et tout, autour de vous, vous semble vivifiant, frais et clair. Si clair que vous avez le sentiment de pouvoir distinguer les bourgeons au faite des branches des arbres. Si frais que vous pensez sentir toutes les nuances de la symphonie de parfums exhalés par les fleurs et les plantes aromatiques. Si vivifiant, enfin, que chaque chant d’oiseau résonne à vos oreilles comme une douce mélodie. En fait, chacun de vos cinq sens, ou plutôt la perception de votre environnement que vous vous construisez grâce à ces cinq sens, est stimulée jusqu’à son paroxysme. C’est d’ailleurs au cours de ces quelques instants bénis de détachement que vous avez enfin l’opportunité de vous émerveiller devant la Création dans toute sa magnificence, alors que les derniers mois de l’hiver ont été sombres, tristes et maussades.

 

Les sens de l’odorat et du goût sont particulièrement développés chez les personnes souffrant d’hypomanie. Ces dernières ont de ce fait souvent un penchant marqué pour la nourriture goûteuse et la fine cuisine, ce qui les pousse à dépenser au-delà de leurs moyens pour satisfaire ces envies, en plus de leur occasionner une surcharge pondérale. Toutefois, ce n’est qu’à cette période de l’année que leurs autres sens entrent en action. Tout à coup, on ressent un besoin obsessif d’acheter de belles choses, généralement associées à la musique, l’art, la littérature, ou encore le secteur automobile. Cet état constitue la toute première phase de l’hypomanie.

 

L’étape suivante de ce processus est marquée par l’augmentation du niveau d’activité de la personne malade. Cette agitation effrénée représente une sorte de libération de pulsions auparavant réprimées. On ressent soudain le désir d’accomplir quelque chose de concret, d’important et de significatif, ce qui peut se traduire, dans certains cas, par un engagement dans une cause sociale ou humanitaire.

 

Une autre caractéristique de l’hypomanie, mais aussi de la manie, est le dérèglement de l’horloge biologique du malade. Les périodes habituelles de sommeil des personnes souffrant de troubles affectifs bipolaires sont si perturbées qu’elles dorment très peu pendant les épisodes d’hypomanie, voire plus du tout lorsqu’elles traversent des épisodes de manie. À mi-chemin de la dégradation de leur état vers la manie, les individus hypomaniaques ont également tendance à entreprendre des projets dont les objectifs sont bien trop élevés par rapport à ce qu’ils peuvent assumer de manière cohérente et réaliste.

 

On peut aussi remarquer que pendant cette seconde phase, la qualité du discours et la vitesse d’élocution de ces personnes se modifient. Elles s’expriment plus rapidement et, jusqu’à un certain point, ont des propos mal articulés. Puis la fin de chaque mot qu’elles prononcent se fond dans le début du mot suivant, un phénomène que l’on nomme « l’effet télescopique » et qui est un signe évident qu’il est sérieusement temps de trouver de l’aide.

 

À ce sujet, il faut tout de même concéder que l’hypomanie peut avoir de bons côtés. Par exemple, dans mon propre cas, elle m’a permis de développer le petit talent que j’ai pour la peinture et de produire une trentaine d’œuvres. On qualifie généralement mon style de « mystico- excentrique », et plusieurs personnes m’ont dit qu’elles y retrouvaient, dans une moindre mesure, bien sûr, certains traits de Van Gogh. Il est d’ailleurs intéressant d’apprendre que ce prestigieux artiste était lui aussi atteint de troubles bipolaires. Quoi qu’il en soit, l’hypomanie exacerbe la créativité dont je peux faire preuve, mais comble aussi, par moments, la plus grande dépendance que j’entretiens, à savoir celle à la cigarette. En effet, je fume beaucoup, mais lorsque je peins au cours d’un épisode d’hypomanie, je me retrouve dans un tel état d’euphorie que je suis à la fois extrêmement à l’aise et allègre, en plus de ressentir une grande paix intérieure. Et ce sentiment de contentement est si intense que j’en oublie de fumer pendant six ou sept heures d’affilée, alors que ma consommation moyenne est généralement d’une cigarette toutes les 22 minutes. L’expression de la créativité d’un malade bipolaire léger, que cette dernière se réalise de manière verbale, visuelle ou musicale, favorise donc la libération des plus belles, précieuses, délicates et harmonieuses composantes de sa personnalité. Voilà pourquoi je me permets d’avancer que la bipolarité vaut la peine d’être vécue. Une telle affirmation peut sembler complètement folle au premier abord – ce qui est de toute façon le cas, je le concède – mais je l’assume totalement !

 

Si la créativité est l’un des bons côtés de l’hypomanie, il faut malgré tout reconnaître que cette phase, tout comme celle de la dépression, s’accompagne de travers des plus désagréables, telle que l’irritabilité. Une personne bipolaire irritable perçoit ainsi, de manière bien plus amplifiée que la normale, les aspects agaçants et ennuyeux de son existence. Il en résulte des manifestations d’impatience, même avec ceux avec lesquels elle s’accorde d’ordinaire. Elle a aussi tendance à se montrer brusque et à dresser des barrières mentales entre elle et ses proches, qui pourtant l’aiment et qu’elle aime en retour. Lorsqu’on traverse de telles périodes de contrariété, on peut être porté à hurler ou à nier ses problèmes de manière violente, en provoquant de vives disputes. Dans mon propre cas, ces accès d’irritabilité durent de trois jours à deux semaines, et ont lieu une à deux fois par an.

 

Lorsque l’on se trouve en pleine phase de manie, tout devient hors de contrôle et on perd le sens de la réalité, aussi bien de la réalité à proprement parler, que de ce qu’elle implique pour chacun d’entre nous. La perception des personnes atteintes de bipolarité sur le monde qui les entoure, leur environnement immédiat et leur propre existence est en effet alors très faussée, car elles ont malheureusement souvent interrompu leur médication avant d’en arriver à ce stade de la maladie. Certains chercheurs dans le domaine médical avancent que ce phénomène est dû à l’absence d’un élément chimique dans le cerveau des patients. Des patients qui sont à ce moment-là transportés en ambulance à l’urgence d’un établissement hospitalier, au sein duquel on les prend en charge médicalement et on les confine dans une aile psychiatrique, jusqu’à ce que les tranquillisants qu’on leur administre sur place aient pour effet d’amorcer leur retour à la normale, ou du moins à une réalité qui ne soit pas pathologique. Dès lors, ces malades dorment en général un bon moment, avant de se réveiller et peut-être, comme cela est mon cas, de fumer une nouvelle cigarette. La chose dont je me souviens d’ailleurs le plus clairement de l’aile psychiatrique que j’ai déjà fréquentée est que l’on n’y autorise la consommation que de cinq à six cigarettes par jour, alors que j’en consomme généralement de 60 à 70 habituellement. Une contrainte que je trouve personnellement injustifiée, car elle plonge le patient fumeur dans un état de souffrance et de manque indicibles, alors qu’elle ne lui apporte, en définitive, que peu de bienfaits.

 

La période qui suit celle d’un épisode de manie est celle du rétablissement (pour plus de détails, se référer au chapitre de cet ouvrage consacré à la réadaptation). Il s’agit d’une période relativement tranquille, au cours de laquelle l’état du patient retourne à la normale et qui permet à ce dernier de prendre des résolutions, afin de mieux se prémunir contre les affreux signes avant-coureurs de potentiels épisodes d’hypomanie et de manie dans son cerveau.

 

Pour les personnes atteintes de troubles bi-polaires, cette période transitoire est malheureusement souvent marquée par le début d’une dépression grave, qui s’insinue dans chacune de leurs cellules. À ce sujet, il a été établi statistiquement qu’en moyenne 20 % des gens font une dépression à un moment ou à un autre de leur vie. Toutefois, la dépression grave qui frappe les malades bipolaires est d’une magnitude nettement plus élevée que la normale, ce qui leur occasionne une souffrance et des effets véritablement terribles. Il est d’ailleurs difficile de décrire les sensations et les sentiments vécus par ces malades pendant cette période. Personnellement, j’ai alors le profond désir de sortir de mon corps, au sens propre comme figuré. On a le profond désir de retourner à l’état fœtal, ou bien de laisser son esprit et son âme partir de notre corps et rejoindre les cieux. La seconde alternative, dans mon cas, réside dans l’anathème, en raison de mes croyances religieuses, de ma foi et de mon amour inconditionnel pour la vie. Un amour qui demeure inébranlable, même s’il est ponctué par de nombreuses crises d’hypomanie, de manie, d’irritabilité, ainsi que par des dépressions majeures et des hospitalisations.

 

Aussi voici le meilleur conseil que l’on peut donner à des personnes qui ont envie de se suicider à cause de l’anxiété, de l’angoisse et de la terrible souffrance qu’elles ressentent : vous allez vous en sortir. Dites-vous que de tels états ne sont que des supplices temporaires et que D’ieu, dans sa part de mystère, veut que vous traversiez ces épreuves. Il suffit simplement de tenir un peu plus longtemps… et d’aller immédiatement chercher de l’aide ! Des lignes téléphoniques d’urgence pour les suicidaires, les urgences d’un hôpital, la police et les pompiers sont là pour vous porter secours ; un secours dont vous avez un impérieux besoin à ce moment-là, ne l’oubliez pas !

 

 

Obtenir un exemplaire

 

 

[ Suivi médias et Internet ]

[ Retour au menu ]

 

 

SUIVI MÉDIAS ET INTERNET

 

Bipolarité & Cancérologie – Défis et espoirs,

Alain Amzallag, M.Sc. Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Cliquez sur les logotypes des médias et/ou site Internet ci-dessous

 

À VENIR

À VENIR
À VENIR À VENIR

 

 

[ Au sujet de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

AU SUJET DE L'AUTEUR - BIOGRAPHIE
 

Alain Amzallag, M.Sc.

 

Alain est né à Casablanca, au Maroc. Il aime se présenter comme le fils spirituel de Humphrey Bogart et d’Ingrid Bergman, mais blague à part, il vient d’une famille juive de trois enfants. En 1965, il a émigré à Montréal, où il a débuté des études scientifiques et médicales à l’Université McGill, qui l’ont par la suite mené à l’Université Cornell / Institut de recherche sur le cancer Sloan-Kettering, puis à l’Université Rockefeller, à Manhattan.

 

En 1974, Alain a vécu un premier épisode bipolaire (maniaco-dépression), une maladie qui ne l’a jamais quitté depuis. Ce livre/guide est donc à la fois un outil de compréhension sur cette maladie et un message d’espoir, car la bipolarité du type 1 peut être gérée de manière à atteindre une certaine stabilité.

 

De retour à Montréal, Alain a d’ailleurs eu une brillante carrière de plus de 18 ans en tant que représentant senior des ventes pour l’entreprise Canadian Life Technologies Inc. et dans laquelle il a assuré la promotion de produits scientifiques et médicaux auprès des laboratoires de recherche des universités, des hôpitaux et des centres de recherches dans son territoire. Il a également fondé une famille et eu quatre enfants aussi merveilleux que talentueux.

 

Il est également devenu en 1976 un étudiant-peintre, un mélomane qui depuis 1995, donne des mini-concerts au piano et à la flûte à bec dans des résidences gériatriques à Montréal et se consacre à l’écriture et à ses enfants. Fait saillant dans sa vie : en 1974, Alain découvre une méthode révolutionnaire pour traiter le cancer et d’autres maladies chroniques.

 

 

[ Communiquer avec l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

DU MÊME AUTEUR - BIBLIOGRAPHIE
 

Alain Amzallag, M.Sc.

 

Bipolarité & Cancérologie

– Défis et espoirs

Alain Amzallag, M.Sc.

Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys, Laval, 2009, 192 pages.

Traduit de l’anglais par Marc Amzallag, M.A.

 

ISBN 978-2-89612-307-0

 

http://manuscritdepot.com/a.alain-amzallag.1.htm  

Anatomy of a vision – Systems Equilibrium Theory
as a General Theory of Cancer Management

Alain Amzallag, M.Sc.

Essay, Fondation littéraire Fleur de Lys, Laval, 2010, 88 pages.

ISBN 978-2-89612-325-4

 

 

http://manuscritdepot.com/a.alain-amzallag.2.htm   

Pensées d’Avi Ben Mordékhaï

Alain Amzallag, M.Sc.

Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys, Lévis, Québec, 2010,
114 pages, illustré.

ISBN 978-2-89612-349-0

http://manuscritdepot.com/a.alain-amzallag.3.htm

Réflexions

Alain Amzallag, M.Sc.

Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2012, 134 pages.

ISBN 978-2-89612-349-0

http://manuscritdepot.com/a.alain-amzallag.4.1.htm

Reflections

Alain Amzallag, Ph.D.

Essay, Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, Canada, 2012, 160 pages.

ISBN 978-2-89612-412-1

http://manuscritdepot.com/a.alain-amzallag.4.2.htm

High, Flat, Down And Back Up Again!
A Guide to Manic-Depressive Illness (Revised)

Alain Amzallag, Ph.D.

Essay, Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, Canada, 2013, 60 pages.

ISBN 978-2-89612-439-8

http://manuscritdepot.com/a.alain-amzallag.6.htm

SPIRIT OF SALES


Giving of Yourself without Expecting Returns

 

Alain Amzallag, Ph.D. (ABD),


Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2012, 31 pages.

ISBN 978-2-89612-457-2

http://manuscritdepot.com/a.alain-amzallag.7.htm

 

 

AUTRES LIVRES

 

Amzallag, Alain. A Study of Cell Surface Alloanti-gens by Immunofluorescence. Masters thesis presented to the Faculty of the Graduate School of Medical Sciences of Cornell University, New York City, 1974.

High, Flat, Down And Back Up Again !

“A Guide to Manic-Depressive Illness”,

Author-House, Bloomington, IN 47403, USA, 2005.
 

The Art, The Sport and the Science of Salesmanship
“Giving of yourself without expecting returns”.

AuthorHouse, Bloomington, IN 47403, USA, 2006.

 

Mood Disorders Association of Ontario. Equilink, Amzallag, Alain. “Stigmas & Taboos.” Spring 2006, Toronto. (Reprinted in Association Bénévole Amitié Inc., Montréal. Friendship Link April 2008, Vol 14, No 1. Further reprinted in Mental Health Support Program, Cummings Jewish Centre for Seniors, Brainstorm Fall/Winter 2008/2009 issue #5, Montreal.)

 

 

[ Communiquer avec l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

 

Alain Amzallag, M.Sc.

 

Alain Amzallag, M.Sc. se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique : alainamzallag@bell.net

 

Site Internet : http://www.alainamzallag.com/ 

 

 

[ Site Internet personnel de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE OU PAPIER

 

Bipolarité & Cancérologie – Défis et espoirs,

Alain Amzallag, M.Sc. Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

NOTRE MISSION - On trouve plusieurs éditeurs libraires en ligne sur Internet. Leur mission est strictement commerciale et vise à enrichir leurs actionnaires. Il s'agit d'entreprises « à but lucratif ». Ce n'est pas notre cas. Notre maison d'édition en ligne est la première au sein de francophonie qui soit « à but non lucratif », c'est-à-dire administrée par des bénévoles qui tirent aucun profit financier personnel de leur travail. Autrement dit, nous ne sommes pas là pour nous enrichir personnellement. Toutes les recettes en sus de nos dépenses sont réinvesties dans nos activités. Et chacune de nos activités doit s'inscrire dans notre mission purement humanitaire et socioculturelle. Lire la suite

 

 

EXEMPLAIRE PAPIER ET NUMÉRIQUE

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)
 

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 418-903-5148

 

 

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Partout dans le monde

 

7.00$ CAD

Tout inclus
Livré en pièce jointe à un courriel

 

 

 

 

Versement de votre don par la poste

(chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom (prénom

et nom de famille)


Votre adresse postale complète


Votre adresse électronique


Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@bell.net

 

Exemplaire NUMÉRIQUE


Partout dans le monde


7.00$ canadiens

Tout inclus
Livraison en pièce jointe à un courriel

 

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

 

[ Retour au menu ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 418-903-5148 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.