Accueil

Librairie

Édition

Formation

Webzine

Nous

Contact

Recherche

LIVRES

Nouveautés

Auteurs

Titres

Genres

Versions numériques gratuites

MUSIQUE

 

La communauté haïtienne de Montréal, essai de sociologie, Alix Boucard

 

 

La communauté haïtienne de Montréal

ALIX BOUCARD

Essai de sociologie

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Laval, Québec, 2006, 168 pages.

ISBN 2-89612-074-2

 

Couvertures

Présentation

Table des matières

Extrait

Biographie

Communiquer avec l'auteur

Obtenir un exemplaire

 Partager sur Facebook

 

 

Couvertures
La route de mes souvenirs, autobiographie, Charles Bouchard

Cliquez sur les couvertures pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

-

»»» Lire la présentation du livre

[ Retour en haut de la page ]

 

 

Présentation

La communauté haïtienne de Montréal,

essai de sociologie, Alix Boucard

 

Cet ouvrage présente les principales caractéristiques de la communauté haïtienne de Montréal, devenue la troisième en nombre au sein de la métropole après celles des Juifs et des Italiens. En 1960, on comptait à peine 200 personnes d’origine haïtienne sur l’île de Montréal. Aujourd’hui, près de 50 ans plus tard, ce nombre s’élève à 54 485.

Dans un premier chapitre, il nous faut poser la problématique de l’identité haïtienne. Peut-on parler d’un tronc commun haïtien valable pour tous les Haïtiens vivant en Haïti, en République dominicaine, à Cuba, aux îles Bahamas, à Miami, à Boston, à New York, à Paris et à Montréal? Il s’agit alors de structurer des pistes de réflexion et de soulever différentes modalités d’approche.

Dans un deuxième chapitre, basé sur une conception du groupe ethnique selon Statistique Canada, nous présentons quelques données sociodémographiques.

Les troisième, quatrième et cinquième chapitres présentent la communauté haïtienne de Montréal dans ses dimensions socio-culturelles, socio-économiques et sociopolitiques.


-

»»» Consulter la table des matières

[ Retour en haut de la page ]

 

 

TABLE DES MATIÈRES

La communauté haïtienne de Montréal,

essai de sociologie, Alix Boucard

 

PRÉSENTATION

CHAPITRE 1 - L’identité haïtienne


1. Un modèle de réalité sociale, base de détermination ethnique

 

1. 2 Besoins / Objectifs

 

1. 3 Guides / Contraintes

 

1. 3. Ressources

 

1. 4. Pratiques sociales et comportements

 

1. 5. Les entités socio-spatiales

 

 

2. Auto-détermination

 

2. 1 Détermination

 

2. 2 Auto-caractérisation de la culture

 

 

3. Hétéro-détermination

 


CHAPITRE 2 - Quelques données sociodémographiques


1. Population

 

2. Population selon le sexe et l’âge

 

3. Répartition spaciale à Montréal

 

3. 1 Dix arrondissements de forte concentration

 

3. 2 Arrondissements de faible concentration

 

 

 

CHAPITRE 3 Dimension socio-culturelle

 

3. 1 Thèmes de mini-milieux

 

3. 1. 1 La famille

 

3. 1. 2 L’amour

 

3. 1. 3 L’amitié

 

3. 2 Thèmes de milieux intermédiaires

 

3. 2. 1 Éducation / scolarité

 

3. 2. 2 Religion

 

3. 2. 3 Arts, loisirs, culture

 

3. 2. 4 Action communautaire

 

3. 3 Les thèmes du maxi-milieu

 

3. 3. 1 Les mass médias

 

3. 3. 2 La langue

 

3. 3. 3 La fréquentation des lieux publics

 

3. 3. 4 Déviance et criminalité

 

3. 4 Thèmes de modèle culturel de consommation

 

3. 4. 1 La logique de la consommation

 

3. 4. 2 Le profil de la consommation

 

3. 4. 3 Les principaux types de consommation

 

3. 4. 4 Transport

 

 

 

CHAPITRE 4 - Dimension socioéconomique

 

4. 1 Implication dans les différents secteurs de l’industrie

 

4. 2 Les différents types de revenu

 

4. 3 La clientèle prestataire de l’assistance-emploi ou de l’aide sociale

 

4. 4 Les petites et moyennes entreprises

 

4. 5 L’implication dans l’industrie du taxi

 

4. 6 Commentaires

 

 

 

CHAPITRE 5 - Dimension sociopolitique

 

5. 1 Auto-contrôle du groupe haïtien

 

5. 1. 1 L’action collective

 

5. 1. 2 Le manque de contrôle de l’action collective

 

5. 1. 3 Le caractère non-conflictuel

          du «collective action frame» de l’action collective

 

 

5. 2 Participation au contrôle du système politique

 

5. 2. 1 Niveau municipal

 

5. 2. 2 Niveau provincial

 

5. 2. 3 Niveau fédéral

 

5. 2. 4 Commentaires

 

 

 

RÉSUME ET CONCLUSION

 

AU SUJET DE L’AUTEUR

 

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR



-

»»» Lire un extrait

[ Retour en haut de la page ]

 


 

Extrait

La communauté haïtienne de Montréal,
essai de sociologie, Alix Boucard

Conclusion

 

Dans cette production nous avons tenté de présenter la communauté haïtienne de Montréal dans ses principales caractéristiques. Cette communauté, qui serait forte de 60 000 personnes, est, au point de vue numérique, la troisième plus importante parmi la centaine de communautés ethnoculturelles de Montréal ( après celles des Italiens et des Juifs).

 

Dans un premier chapitre, après avoir averti que présenter une communauté humaine n’est pas chose aisée en raison des multiples facettes inter - reliées de la vie sociale, nous avons élaboré sur l’identité haïtienne. Qui est Haïtien ou Haïtienne d’après les Haïtiens et Haïtiennes eux-mêmes (autodétermination)? Comment les autres groupes ethnoculturels caractérisent-ils l’identité haïtienne (hétéro-détermination). Nous avons fait mention de trois dimensions de l’identité haïtienne : la dimension géographique (être né en Haïti ou ailleurs), la dimension bio-parentale et la dimension culturelle. Il semblerait que la dimension bio-parentale, pour l’Haïtien et l’Haïtienne, soit si déterminante que les personnes, quel que soit le pays où elles sont nées à partir du moment où elles sont nées de parents haïtiens pourraient être considérées comme des Haïtiens ou Haïtiennes.

 

Nous avons également discuté de la caractérisation de la culture haïtienne par les Haïtiens et Haïtiennes eux-mêmes. À cet égard, nous avons proposé de tenir compte de trois axes d’analyse :

  1. il faut tenir compte de différents sous-groupes caractérisés par des variables comme l’âge, le milieu de naissance et de première socialisation, le statut socio-économique. À travers ses expériences dans le temps et dans l’espace, chaque Haïtien ou Haïtienne développe une représentation socio mentale particulière de la culture haïtienne;

  2. il faut également considérer les sous dimensions de la réalité sociale en ce sens que le socioculturel, le socio-économique et le sociopolitique constituent trois différentes aires d’analyse de la culture haïtienne;

  3. il ne faut pas oublier que la culture est une notion dynamique et diachronique. Ce que les Haïtiens et Haïtiennes pensent maintenant de la culture haïtienne ne correspond pas à ce qu’ils en ont pensé à l’époque l’indépendance d’Haïti et peut changer dans l’avenir.

Dans un deuxième chapitre, nous avons fait état de trois types de données socio-démographiques, à savoir :

  1. nombre de la population haïtienne au Canada, au Québec et à Montréal;

  2. répartition de la population haïtienne à Montréal selon le sexe et l’âge;

  3. répartition spatiale de la population haïtienne de Montréal dans les 27 arrondissements.

Dans un troisième chapitre nous avons tenté de présenter les principales caractéristiques de la dimension socio-culturelle de la communauté haïtienne de Montréal. À partir d’un modèle de réalité sociale à cinq dimensions - besoins, guides, pratiques, ressources et, entités socio - spatiales - nous avons structuré un modèle de présentation de la dimension socioculturelle de la communauté haïtienne de Montréal en quinze paramètres, à savoir :

  1. famille;

  2. amour et partenariat sexuel;

  3. amitié;

  4. éducation;

  5. religion;

  6. usage de lieux publics;

  7. mass médias;

  8. arts,sports et loisirs;

  9. déviance;

  10. action communautaire;

  11. langue;

  12. modèle culturel de consommation -nourriture;

  13. modèle culturel de consommation -vêtements;

  14. modèle culturel de consommation -logement;

  15. modèle culturel de consommation -transport.

Nous avons, dans ce chapitre, tenté d’évoquer les points de ressemblance et de différence entre les culture haïtienne et québécoise (celle des Québécois et Québécoises de souche). L’un des points à signaler est que la communauté haïtienne de Montréal ,contrairement à ce qu’on pourrait penser en raison de la surreprésentation de jeunes Haïtiens dans la population des gangs de rue, est, d’une façon générale, une communauté ethnoculturelle non -problématique se trouvant parmi les groupes ethniques les moins versés dans les différentes activités criminelles.

 

Dans un quatrième chapitre, nous avons présenté la dimension socio-économique de la communauté haïtienne de Montréal en six points, soit :

  1. implication des Haïtiens et Haïtiennes dans différents secteurs de l’industrie;

  2. types de leur revenu;

  3. clientèle haïtienne prestataire de l’aide sociale;

  4. petites et moyennes entreprises haïtiennes;

  5. implication des Haïtiens et Haïtiennes dans l’industrie du taxi;

  6. commentaires sur cette dimension socioéconomique
    On peut aisément relever la concentration des Haïtiens et Haïtiennes dans trois secteurs d’industrie -manufacture de vêtements, soins de santé et, taxi. Cette aisance est loin d’être évidente quand il s’agit de déterminer les différents facteurs de la précarité relative de la dimension socioéconomique de la communauté haïtienne de Montréal. Il faut signaler que dans l’univers des représentations sociales des Haïtiens et haïtiennes en rapport à cette précarité, l’exclusion à connotation raciste ne serait pas le seul paramètre.

Dans un dernier et sixième chapitre relié à la dimension socio -politique de la communauté haïtienne de Montréal, nous avons soulevé le manque de contrôle par un leadership concerté de la dynamique de l’action collective de la communauté haïtienne de Montréal (autocontrôle/politique groupal) et le manque de participation de cette communauté au contrôle du système politique (politique systémique).

 

En fin de compte, des atouts de la dimension socioculturelle de la communauté haïtienne de Montréal on peut s’attendre à un renforcement de ses dynamiques économique et politique.

 

Obtenir un exemplaire

 

-

»»» Biographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

Biographie

Alix Boucard

 

FORMATION ACADÉMIQUE

Maîtrise en Criminologie ou Master en Police, Université de Montréal, 1972;
Licence en Droit, Inscription au Barreau de Port-au-Prince, Haïti, 1978;
Maîtrise en Sociologie, Université de Montréal, 1996;
Doctorat en Sociologie, Université de Montréal, 2002.


EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

1971 : STAGIAIRE EN CONTACT AVEC DES MEMBRES DU HAUT-ÉTAT MAJOR DE LA POLICE DE MONTRÉAL. Dans le cadre de mes études en Criminologie-Option Police, je réalisais des entrevues avec quelques membres du Haut-État Major de la Police de Montréal, pendant une année, afin de mieux connaître les structures, stratégies et tactiques de ce service de Police.

1980-1986 : DIRECTEUR DE MULTI-AIDE HAÏTIENS. Cet organisme était voué à ider les Haïtiens de Montréal à résoudre une série de problèmes (Logement, Délinquance juvénile, Chômage, Immigration, etc.).En tant que directeur de cet organisme ,ma tâche consistait à mettre sur pied des structures de manière à ce que les Haïtiens profitent de toutes les ressources gouvernementales et communautaires dans leur tentative de résoudre ces problèmes.

1986-1990 : DIRECTEUR DU CENTRE DE DÉVELOPPEMENT D’HAÏTI. Cet organisme qui opérait en Haïti était voué à la mise en œuvre de structures de résolution de problèmes (Coopératives de logement, Coopératives agricoles, Comités de quartier). Cet organisme avait le statut d’Organisme non-gouvernemental selon la loi afférente de la province du Québec.

1987 (Janv.-déc.) : DIRECTEUR TECHNIQUE D’UN MOUVEMENT DE 10 000 VOLONTAIRES. Ce mouvement appelé MOVELH (Mouvement de Volontaires pour des Élections Libres et Honnêtes) organisait sur toute l’étendue du territoire des comités de citoyens (120) qui s’évertuaient à sensibiliser l’ensemble de la population sur l’importance de participer massivement aux élections et qui veillaient également à la sécurité dans différents quartiers. Le docteur Louis Roy était le directeur général de ce mouvement.

1996-1998 : CRIMINOLOGUE-ÉVALUATEUR (POLICE DE MONTRÉAL). Pendant ces deux ans,j’ai eu à travailler avec une cinquantaine de jeunes de dix origines ethniques afin d’évaluer l’impact d’un projet « Jeunes à Cœur » sur le processus de leur socialisation.

2002 : SOCIOLOGUE-CONSULTANT. Depuis janvier 2002 j’œuvre en tant que consultant auprès de quelques organismes communautaires ethniques.

-

»»» Consulter la bibliographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

Communiquer avec l'auteur
Alix Boucard

 

 

Alix Boucard se fera un plaisir
de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :
  alixboucard991@hotmail.com

 

 

-

»»» Obtenir un exemplaire

[ Retour en haut de la page ]

 

 

Obtenir un exemplaire

La communauté haïtienne de Montréal,
essai de sociologie, Alix Boucard

 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du

Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents

ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Résidents du

partout dans le monde

 

7.00$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

 

Versement de votre don par la poste

(chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom (prénom

et nom de famille)


Votre adresse postale complète


Votre adresse électronique


Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@manuscritdepot.com

 


Exemplaire numérique


Partout dans le monde


7.00$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

 

 

[ Retour en haut de la page ]

 

PUBLICITÉS

-

 

-

 

 


       Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
       La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.