Accueil

Librairie

Édition

Formation

Webzine

 Nous

Contact

Recherche

 
 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

Commander

Nouveautés

Auteurs

Titres

Genres

Versions numériques gratuites

Fatalis, poème, Christian Mistral

 

Cliquez sur la couverture pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

Fatalis

 

CHRISTIAN MISTRAL

 

Poème, Fondation littéraire Fleur de Lys, Montréal, 2004, 100 pages.

ISBN 2-89612-047-5

 

Table des matières

 

Notes pour une épitaphe
La marche de nuit
La femme
L’union de chair
Le meurtre
Fatalis entrevu
Au sujet de l’auteur
Du même auteur
9
15
33
53
67
75
81
83


 
Couverture

 

Présentation

 

Extrait

Au sujet de l'auteur

Bibliographie

Communiquer avec l'auteur

Site Internet de l'auteur

 

 

 

Première de couverture


Cliquez sur la couverture pour agrandir


© Copyright 2004 Kevin Vigneau

 

 

 

Notes pour une épitaphe
par Louis Hamelin


J’avais promis d'écrire sur Christian Mistral quand il serait mort. Mais il se porte honteusement bien, et l’amitié me rappelle maintenant à ses rudes devoirs.

Pourquoi, ai-je alors pensé, ne pas prendre un peu d’avance et lui rédiger sa notice tout de suite?

Je l’avoue, j’ai d’abord pris ce grand garçon pour un romancier. Depuis, il a tout fait pour me détromper. Nouvelles, proses, chansons, et maintenant un poème! Le bouquet... une fleur de ville obscène, écarlate. Un jour, j’adressai à ce poseur une lettre qui, jamais postée, commençait ainsi : Ô toi grand fanal fendant des nuits de notre lyrisme!

C’est le fanal que je vois en Mistral. Toujours.

Ce long poème, j’en ai entendu parler. Voici que je le lis, c’est toute la différence. On y retrouve cet indécrottable narrateur qui suivra sans doute l’auteur au-delà de la tombe. Dans un livre, on n’a pas le choix de ses obsessions.

Max Cockrell «s’entend penser», ça donne ce que ça donne, qui nous change de ceux qui ont besoin de cinq citations par page pour arriver à un résultat. Le style? «Un brutal jet de sang...» L’écriture de Christian Mistral atteint ici à une fulgurance inespérée. Il y a tout le reste : la bière et le vin rouge, les bars et deux romans qui ont fait date. I| y a tout cela et puis il y a l’essentiel, cette poésie où Mistral, de son propre aveu, revient à de tenaces amours. Et pourquoi donc, sinon «la réplétion du songe» et ce retour sur soi que l’emportement de la prose ne favorise pas toujours.

Dans Fatalis, j’entends des dents qui grincent, des coups de poing dans la nuit et des cauchemars amicaux.

Fatalis, c’est l'amour de tout le monde, l’infini à portée d’un chien galeux.

Il faut s’attendre à toute la mauvaise foi de la terre. L’amour qui tourne au crime pourrait tenir en trois lignes, comme c’est l'usage, n'était de cette «sonore prière soûle» qui est comme l'introït de la véritable cérémonie. Un gars qui arrive, comme ça, chez une fille qu'il connaît à peine: il faut faire confiance à celui qui tient le crayon.

J’aime ce poème qui me prouve que son auteur doute, qu'il doute encore et garde le goût du risque, surtout quand l'important, le nécessaire est en jeu : je parle du contact avec des épidermes.

L’amour que vous lirez ici ne sera pas, en dépit des apparences, «triomphant breveté garanti». Que non... Une expérience, peut-être, avec en prime l'ineffable coup de pied au cul. Mais quand le feu résurgent embrase ces nuits inédites, qu'il nous suffise de savoir que «toute la ville pourrait venir se joindre à la joie».

Chez Mistral, on s'égare entre deux baux, on se prend les pattes à des rêves de chrome. Mais il manquait encore, à cet univers viandu, son filet mignon, objet de pur plaisir et de désespoir. Malcolm Lowry, dans une missive restée célèbre, présenta le roman de sa vie, Au-dessous du volcan, comme une sorte de «Divine comédie ivre». Devant la brève aventure que voici, je dirai avec Max Cockrell que Fatalis a tout de la «grandiose bagatelle abstraite». S'agissant d'une oeuvre d'art, ce projet tinte à mon oreille comme un titre de noblesse. Et puis, si Christian Mistral persiste à exister, à signer, à plastronner, je mettrai de côté ma couronne de fleurs (de violettes) et mon épitaphe toute prête: «Né d’un piment rouge et d’une vieille chicano, il s'est fait violence.»


Louis Hamelin
1992

 

 

 

 

 

Extrait

 

Le beau destin de Max Cockrell

S’assemble seul de nuit secret

Marine nuit fétide étroite et sombre

                                             close

Au plus épais de ses murailles

Les communiants insomniaques

                                 déambulent


 

Voici tombée.

L’élastique nuit pénitentiaire     

L’opulence des sphères d’ombre

Molles rebondissant les rebonds

                                      mous  

D’ombre massive et la silhouette

Pierre et brume amalgamées

Se heurte au détour d’angles

                                 brusques

À d’étranges cubes de ténèbres

 


 

Cockrell en nuit antidatée

D’autant moins disposée à finir

Qu’elle n’a jamais commencé

Ou serait-ce que la mémoire du

                                      couchant

L’aurait fui le maudissant?

Cockrell marche d’humeur

                             sacricide


 

 

 

 

Au sujet de l'auteur

 

© Copyright 2003 Denys Demers

 

Christian MISTRAL est un écrivain Québécois qui se passe généralement de présentation. VAMP, son premier roman publié à l'âge de 23 ans, l'a propulsé sur une trajectoire de triomphes et de déboires publics; dix livres et quinze ans plus tard, l'artiste majeur dont on annonçait la naissance a mûri et trouvé le moyen d'acheminer la marchandise. Lorsqu'on lui demande ce qu'a impliqué un tel succès aussi tôt, Mistral s'indigne, sonore: «Tôt ? Ça n'avait rien de hâtif, croyez-moi. J'ai quitté l'école à seize ans pour écrire à plein temps. Les refus d'éditeurs, les attentes interminables, le fin fond du baril désespéré paranoïaque, je connais, j'ai donné. Sept ans, ça a duré.

 

Sept années de proverbiales vaches maigres. Un peu moins du tiers de ma vie, alors. C'était long, et la percée n'était pas prématurée: je crois que je n'aurais pas réussi à continuer bien longtemps.

Aujourd'hui, je dirige une collection de romans, et je rédige personnellement chaque lettre de refus, sans me dissimuler derrière une réponse standard et sans imputer la mauvaise nouvelle à un fantomatique comité de lecture. C'est très dur, et je sais que je me fais un ennemi pour la vie presque chaque fois.

En tout cas s'ils sont comme moi. Je n'ai oublié aucun de ces salauds qui me refusaient poliment, autrefois. Certains sont même devenus des amis de l'homme que je suis, mais celui que j'étais déteste toujours passionnément leur courte vue d'alors, l'angoisse et le chagrin et le découragement que leurs maudites lettres impersonnelles me causaient. Des lettres qui précipitent des suicides, pour tout dire: j'ai eu connaissance d'au moins deux cas.

Alors voilà, j'essaie de parler à l'auteur d'un écrivain à un autre, sans analyser son oeuvre ni élaborer sur mes impressions, mais en cherchant la phrase qui rendra au mieux pourquoi ce texte-là ne convient pas à ma collection. Je ne fais ça que pour les manuscrits bien écrits, remarquez: quand l'auteur a travaillé et qu'il est intelligent. Sauf que ça ne réduit pas la difficulté d'une miette, vu que tous les manuscrits que je reçois rassemblent ces qualités. Les nuls, les velléitaires, ceux qui ne sont pas faits pour ça, ne se rendent pas à la conclusion de leur ouvrage.»

C'est pourquoi Mistral a souhaité contribuer au projet Manuscrit Dépôt: à cause d'une phrase lue sur la page d'accueil du site, choquante d'abord, puis pénétrante à la réflexion. Cela disait que tout livre achevé méritait d'être publié, du seul fait qu'on l'avait achevé. « Ma première réaction a été celle d'un auteur confirmé, arrivé, parvenu: j'ai rigolé. Puis j'y ai repensé, en fait l'idée ne m'a pas quitté, jusqu'à ce que m'apparaisse l'évidence: que c'était plein de bon sens, et que je le savais par expérience. J'avais juste failli l'oublier. »

 

 

Membre de l'Association des Écrivaines et des Écrivains Québécois.

 

 

 

 

Bibliographie

 

 

LIVRES

 

Léon, Coco et Mulligan
Christian Mistral
Éditions du Boréal, septembre 2007

 

AVOIR 17 ANS / Christian Mistral... [et al.],

sous la direction de Robert Lévesque.

Montréal : Éditions Québec/Amérique, ©1991.

ISBN : 2890375501

Notes : Nouvelles.

 

CARTON-PATE : anti-roman. PAPIER MACHÉ: anti-roman / Christian Mistral.

Montréal : VLB, ©1995.

ISBN : 2-89005-606-6 (Carton-pâte); 2-89005-613-9 (Papier mâché)

Notes : Textes et p. de t. additionnelle présentés tête-bêche.

 

COCKRELL DEHORS DEDANS : des nouvelles de Max / Christian Mistral.

Montréal : Herbes Rouges, ©1989.

ISBN : 2892720575

 

FATALIS : poème / Christian Mistral,

avec une épitaphe de Louis Hamelin.

Montréal: XYZ, ©1992.

ISBN : 2892610605

 

JULIEN VAGO : scénario / Christian Mistral.

Montréal : XYZ, ©1993.

ISBN : 2-89261-078-8

 

PAPIER MACHÉ / Christian Mistral.

Montréal : PAJE, ©1989.

ISBN : 2980149590

 

SYLVIA AU BOUT DU ROULEAU IVRE : novella / Christian Mistral.

Montréal : XYZ, ©2001.

ISBN : 2-89261-321-3

 

VALIUM : roman / Christian Mistral.

Montréal : XYZ, ©2000.

ISBN : 2-89261-295-0

Notes : En tête du titre: Vortex violet.

 

VALIUM : roman / Christian Mistral.

Montréal : Boréal (Compact), 2004.

ISBN : 2-89261-295-0

 

VAMP: roman / Christian Mistral.

Vieux-Montréal : Québec/Amérique, ©1988.

ISBN : 2890373746

 

VAMP : roman / Christian Mistral.

Saint-Laurent : Éditions du Club Québec loisirs, 1988.

ISBN :

2-89037-374-6

 

VAMP: roman / Christian Mistral,

présentation d'André Vanasse,

préface de Jacques Godbout.

Montréal : Typo : XYZ, 1995.

ISBN : 2-89295-116-X (Typo); 2-89261-124-5 (XYZ)

 

VAMP: roman / Christian Mistral.

Montréal : Boréal (Compact), 2004.

ISBN : 2890373746

 

VAUTOUR : roman / Christian Mistral.

Montréal : XYZ, ©1990.

ISBN : 2892610370

 

VAUTOUR : roman / Christian Mistral.

Montréal : XYZ, 1991.

ISBN : 2892610516

Notes: En tête du titre: Vortex violet.

 

VAUTOUR : roman / Christian Mistral.

Saint-Laurent : Éditions du Club Québec loisirs, 1992.

ISBN : 289430014X

Notes : En tête du titre: Vortex violet.

 

VAUTOUR : roman / Christian Mistral,

préface de Georges-Hébert Germain.

Montréal : Typo, 1993.

ISBN : 2-89295-095-3

 

VAUTOUR : roman / Christian Mistral,

préface de Georges-Hébert Germain.

Montréal : XYZ (Poche), 2001.

ISBN : 2892610516

 

VAUTOUR : roman / Christian Mistral.

Montréal : Boréal (Compact), 2004.

ISBN : 2892610516

 

ORIGINES : essai / Christian Mistral.

Trois-Pistoles : Éditions Trois-Pistoles, 2003.

ISBN : 2-89583-063-0

 

VACUUM : roman / Christian Mistral.

Montréal : Éditions Trait d'union, 2003.

ISBN : 2-89588-057-3

 

FONTES: poèmes et chansons / Christian Mistral.

Montréal: Éditions Triptyque, 2004.

ISBN : 2-89031-500-2

 

 

REVUES

 

COCKRELL DEHORS DEDANS, nouvelles, Les Herbes Rouges #177.

BOUILLON DE CRAPAUD, poème, ZYMERGY #8.

SENS INVERTI, poème, Estuaire #53.

CARTON-PATE, poème, Estuaire #54.

DORMANT, poème, Estuaire #59.

VERMOUTH, poème, Gaz Moutarde #4 (extraits), Estuaire #61 (extraits).

BONHOMME SEPT HEURES, chanson, Estuaire #80/81.

UN SPECTRE SIFFLE, poème, Estuaire #105.

LA COMPLAINTE DE JF, poème, Estuaire #113.

CAMOMILLE, nouvelle, STOP #5.

SUPRÊME DÉSIR, EMPÉDOCLE ET MADEMOISELLE VARGAS, nouvelle, STOP #6.

SYLVIA AU BOUT DU ROULEAU IVRE, novella, STOP #8/9.

DICTIONNAIRE ABRÉACTIF 90, définitions, STOP #116.

JE T'EN BOUILLE ET CRAQUETTE, idées, STOP #121.

MARIE-RASPBERRY SCOTT, nouvelle, STOP #122.

VAGO, scénario (extrait), STOP #126.

PORTRAIT DE L'ARTISTE EN GUITARISTE, nouvelle, Évasion (revue STOP, 1992).

LIRE À TIRE-LARIGOT, article, Liberté #193.

L'ÉCRIVAIN ET LE POLITIQUE: SENTIMENTS, article, Liberté #203.

PAS UNE RAME, chronique, Liberté #196/197.

DE L'INDIGNATION, humeur, Voir, 8 janvier 1992.

POINT DE VUE, nouvelle, Possibles vol.16 #1.

LES COPIES QU'ON FORME, humeur, Elle-Québec #44.

LES BELLES LETTRES, humeur, Elle-Québec, fêtes 92-93.

JULIE SNYDER: L'INDISCRÈTE, portrait, Elle-Québec, août 1992.

LA LÉGENDE DE NANETTE, portrait, Elle-Québec, octobre 1992.

LA PLUME CARABINÉE, portrait, Elle-Québec, novembre 1992.

PHÉNIX DE NEIGE, article, Muséart #20.

FLESH, poème, Ciel Variable #7.

HERBAGES D'ACIER, article, Ciel Variable #8.

MA BROSSE WITH SANTA CLAUS, nouvelle, Ciel Variable #10.

GOURMANDÉ PAR SAINT-PIERRE, nouvelle, Coup de Pouce, juillet 93.

VOLUPTAS, sketch égrillard, Moebius #43.

LE LONG KHAMSIN, poème, Moebius #58.

CHANSONS, Moebius #59.

ENTRETIEN, Moebius #85.

FRAC, FLOTTE ET FRATERNITÉ, nouvelle, Moebius #91.

CORRESPONDANCE A. MISTRAL/A. PHANEUF, Moebius #95.

MONSTRES, nouvelle, Moebius #99.

R.I.P. MACHINE-GUN MOLLY, poème, Lis-tes-ratures #31 (Brébeuf).

LETTRE MORTE À LA MÈRE SUPÉRIEURE, Écrits #84.

POÈMES DE PÉNITENCE, Exit #2.

<<CONNAIS-TOI TOI-MÊME>>, nouvelle, Jet d'Encre #1, printemps 2002.

MISCELLANÉES SUR LE MEURTRE, La Compagnie à Numéro #3, printemps 2004.

BREF SOLILOQUE: ÉCHECS ET PENTATEUQUE (!...), nouvelle, Zinc #2, printemps 2004.

 

 

DIVERS

 

Préface, CUNNILINGUS, roman par Michel Dumas, Paje Éditeur, 1989.

Préface, PASSAGER CLANDESTIN, roman par Michelle Chanonat, Éditions de l'Aube, 1993.

Introduction, PASSEPORT, LES AUBERGES DE JEUNESSE DU SAINT-LAURENT, 1992.

TANT D' ÊTRES ET TANT DE CHOSES, in Le langage de l'amour, document d'accompagnement à l'exposition du Musée de la Civilisation, 1993.

SANS TITRE, scénario de BD extrait de PAPIER-MCHÉ, in Écrans d'Arrêt, ACIBD, 1991.

RELIEFS D'HYPNOS, scénario de BD, in Rêves, ACIBD/Paje Éditeur/Éditions du Phylactère, 1992.

POURQUOI TU VEUX, ON S'EST, MARIE-RASPBERRY, MONICA- LA-MITRAILLE, BÊTE HUMAINE, paroles de chansons, in Tue-Moi, collectif, Éditions Chant de mon Pays, 1993.

SAINT-DENIS, poème, in Montréal est une ville de poèmes vous savez, anthologie par Claude Beausoleil, L'Hexagone, 1992.

UN BATEAU DANS UNE BOUTEILLE, chanson-thème du 350e anniversaire de Montréal, 1992.

ÉPOUSAILLES ET PISTOLET, nouvelle, in Avoir 17 ans, collectif, Québec/Amérique, 1991.

SOIRS DE SCOTCH, TÉQUILA, paroles de chansons, 1996.

Y A PAS D'POÉSIE EN PRISON, LA LUNE, PARFUM DE TA CHAIR, paroles de chanson, 1997.

EN PLEINE NOIRCEUR (avec Mario Peluso), paroles de chanson, 2000.

COEUR À RÉPARER, paroles de chanson, 2001.

LE BIRDMAN DE VESTRE FAENGSEL, in Le Céline des écrivains, Éd. Le Temps Volé, 2001.

THÉRÈSE, in Lignes de métro, Éd. L'Hexagone/VLB éditeur, 2002.

WTC, in Le 11 septembre des poètes du Québec, Trait d'Union, 2002.

RUE SAINT-DENIS, poème, in Les couronnements de Montréal, Hurtubise HMH, 2002.

 



 

 

Communiquer avec l'auteur

 

Christian Mistral se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :

 

boreal@editionsboreal.qc.ca

 

 

 

 

Site Internet de l'auteur

 

Christian Mistral se fera un plaisir de vous accueillir
sur son site Internet.

Utilisez le lien suivant :

http://www.christianmistral.com/ 

 

 

 

 

 

Papier : 24.95$

Numérique : 7.00$

 

 

 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier ou numérique

du livre annoncé

sur cette page.

 

Versement de votre don en ligne

 

Papier

 

Canada

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Ailleurs dans le monde

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

renee-fournier@bell.net

 

 

Numérique (PDF)

 

Partout dans le monde

7.00$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Versement de votre don par la poste

 

Chèque ou d'un mandat

postal en dollars canadiens.

 

1.

Indiquez sur un papier :

 

Le titre du livre et le nom de l'auteur

Votre nom (prénom

et nom de famille)

Votre adresse postale complète

Votre adresse électronique

Votre numéro de téléphone

2.

Complétez votre chèque payable à l'ordre de :

 

Fondation littéraire

Fleur de Lys

3.

Précisez le montant

sur le chèque:

 

Exemplaire papier :

Canada
24.95$ canadiens (Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables) (paiement en dollars canadiens uniquement)

Ailleurs dans le monde

Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :

renee-fournier@bell.net

Exemplaire numérique :

Partout dans le monde
7.00$ canadiens (Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables) (paiement en dollars canadiens uniquement)

4.

Adressez-le tout à :

 

Fondation littéraire

Fleur de Lys
6678, 25ème Avenue,
Montréal,
Québec,

Canada,
H1T 3L7

 

 

 

 

 

 
 

 

 


       Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
       La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.