Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Nos actualités

Contact

Recherche

Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

On m’a volé ma vie, autobiographie, Johanne Bédard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

On m’a volé ma vie

JOHANNE BÉDARD

Autobiographie,

Fondation littéraire Fleur de Lys,

Laval, 2009, 82 pages.

ISBN  978-2-89612-313-1

 

Couvertures

Présentation

Extrait

Biographie

Bibliographie

Obtenir un exemplaire

Communiquer avec l'auteur

Commentaires des lecteurs

Suivi média et Internet

 Partager sur Facebook

Johanne Bédard

Lac St-Charles

Québec

 

Ce livre est disponible en version papier et numérique

 

 

COUVERTURES
On m’a volé ma vie, Johanne Bédard, autobiographie,

Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Cliquez sur les couvertures pour agrandir

▲ Cliquez sur la couverture pour agrandir ▲

▲ Cliquez sur la couverture pour agrandir ▲

-

»»» Présentation

[ Retour en haut de la page ]

-

 

 

PRÉSENTATION
On m’a volé ma vie, Johanne Bédard, autobiographie,

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Lorsque nous sommes jeunes, nous avons des rêves, des projets, je pense même que nos attentes face à la vie sont grandes. J'ai terminé mes études en 1979, comme infirmière auxiliaire et j'ai eu un emploi tout de suite dans un centre hospitalier en psychiatrie. C'était un travail qui demandait beaucoup sur le plan physique et émotif mais qui comportait beaucoup de défis et en plus j'ai eu la chance d'être le plus souvent avec des personnes âgées, ce qui me plaisait au plus haut point. Je dois avouer que j’ai un faible pour ces gens et pour les enfants !


C’est aussi en 1979 que j’ai rencontré l’homme qui était pour devenir mon compagnon de vie. Je crois que c’est vraiment à ce moment que tout débute car nous devons nous débrouiller, faire face aux bons et mauvais moments que la vie s’amuse à nous envoyer !


Lorsque j’étais jeune, je crois que j’étais choyée, quatrième d’une famille de cinq enfants et des parents extraordinaires. Mes parents n’ont jamais été riches en billets mais tellement riche de cœur que les valeurs qu’ils nous ont passées, on fait de nous des êtres honnêtes, travaillants, respectueux envers les autres et la vie. Je suis fière de ma famille et je les aime beaucoup.

 

Obtenir un exemplaire

 

-

»»» Commentaires des lecteurs

[ Retour en haut de la page ]

 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS
On m’a volé ma vie, Johanne Bédard, autobiographie,

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Allo Johanne! j'ai eu accès rapidement a la version pdf, j'ai déjà tout lu! Je comprend mieux la maladie maintenant. Merci. Le passage ou j'ai pleuré, le passage de la mort de mère grand. J'ai un souvenir de cette période où j'étais allée dans les derniers moments avec ma belle Maude (elle l'aimait beaucoup) et on savait pas quoi dire car on savait que les moments étaient comptés mais elle aimait tellement Maude que j'avais décidé de la gâter pour ses derniers moments...
Je tenais à te faire partager mes souvenirs.
Bon courage pour la suite!
Annick

 

Bin oui Jojo je l'ai lu ! Tout lu d'un coup !
(... c'est moins long à lire qu'à écrire!!!)
On te reconnaît: c'est pas négatif du tout

 

De Lise
Je l'ai également reçu hier et je l'ai lu tout d'un coup.
J'ai beaucoup beaucoup aimé.
Tu es extraordinaire Jojo

 

Bonjour Jojo

J'ai terminé ton livre hier.

Ça se lisait comme si on était deux copines assises en train de prendre le café. Tout à fait naturel, simple et chaleureux. À ton image.

Tu dis les vraies choses mais sans dramatiser, simplement pour expliquer les impacts de la SEP sur ceux et celles qui en sont atteints ainsi que leur entourage..

J'aurais aimé qu'il soit plus long à lire. Sait on jamais... Un prochain rêve peut-être ?

Merci Jojo. J'ai beaucoup aimé.

Lulu
 

 

 c vrai!!! :P et j'ai adoré, léger, simple, émotif, et informatif tout ça a la fois :)

Julie Bédard

 

J'ai enfin pu lire ton livre... Tu écris magnifiquement, j'ai adoré la note d'humour, ce doit être réconfortant pour les sep de voir que l'on peut quand même avoir une vie, c'est un livre qui je crois devrait être lu particulièrement par l'entourage d'un sep de façon à mieux comprendre, pas aussi émotif à ce que je m'attendais, sauf le bout sur le décès de maman, même après 4 ans, cela ramène les émotions à fleur de peau, je recommande la lecture à tous et chacun, bravo pour ton rêve, cela en valait la peine, tu es la meilleure et tu sais, maman serait sûrement très fière de toi, tu es plus forte que tu ne le pense... je t'aime
 

Lucie
 

 

Sylvie Dion slut jojo, j'ai fini de lire ton livre, comme je te le disais tu peux te lancer dans la carrière d'écrivaine. pour en revenir au livre, oh que de souvenir tu m'as rappelé, et que de plaisir à nous laisser entrer dans ta vie à travers ton livre, ouais!!! j'ai lu mon nom 2 fois!!! ne t'en fais pas si c'est encore pour no...s moments de folies, j'aime y être associé. tu es un pilier pour ton entourage, je souhaite que par ce livre tu sois un phare pour quelqu'un qui a la même maladie(je parle de la sp pas de notre folie héréditaire). bon fini de dire mes niaiseries, je te souhaite bon succès avec ton livre et ta vie. je t'aime et passe des belles fêtes.

 

Bonsoir Mme Bédard.

J'ai jeté un coup d'oeil à votre manuscrit. Je voulais simplement vous dire
que je comprends bien votre démarche. Cette maudite maladie est une
véritable plaie. Mais vous faites bien de marcher dans votre tête, comme
le faisait si bien ma défunte mère.

Bon courage et bravo pour votre belle plume.

Sophie Thibault
Chef d'antenne
Le TVA 22 heures

 

Bonjour Johanne!


Bon... j'ai pu récupérer ton livre..;-) En fait, je l'avais reçu au bureau et une de mes collègues me l'avait tout de suite "volé" pour le lire.


L'ayant récupérer, je l'ai lu hier soir. Je l'ai lu d'un trait. Bravo!! J,ai bien aimé. Je suis sur aussi que plusieurs se retrouveront à la lecture de ton histoire. C'est un bel exemple de courage que tu nous livres. Je suis certain qu'il y aurait tant à ajouter....


Bravo et surtout félicitations d'avoir persévérer pour accomplir ton rêve!!!!

Salutations sincères,

Claude Lemay

 

Et bien BRAVO" Je sais ce que c'est. Je suis à faire la correction du
mien 'sur papier' car à l'écran, pleins de choses se glissent et on ne
les vois pas. C'est important une bio. Ça met un terme dans le temps à
tout ce qui a été vécu et on s'aperçois qu'on a beaucoup de passé... et
un avenir où il ne faut plus perdre son temps. Gros merde pour la vente.
 

Danielle Ouimet

 

Johanne,

Ton livre m'a beaucoup touchée. Je l'ai dévoré en un après-midi. J'admire ton courage de te livrer ainsi. Je crois sincèrement que plusieurs se retrouveront dans ton récit. Tu n'as pas eu un parcours facile, mais malgré tout tu as gardé ton esprit positif et surtout ton sens de l'humour. C'est avec une force de caractère comme la tienne que l'on réussit à traverser les épreuves que la vie met sur notre chemin: la SP en fait partie!

Garde ton beau sourire! Bon succès!


Marie-Claude Dufour
Coordonnatrice des services, Société canadienne de la sclérose en plaques,

Région de Québec
 


 

Obtenir un exemplaire

 

-

»»» Lire un extrait

[ Retour en haut de la page ]


 

 

EXTRAIT
On m’a volé ma vie, Johanne Bédard, autobiographie,

Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Dédiée à ma famille et amis
qui me soutiennent!

 

 

Note de l'auteur

 

Lorsque nous sommes jeunes, nous avons des rêves, des projets, je pense même que nos attentes face à la vie sont grandes. J'ai terminé mes études en 1979, comme infirmière auxiliaire et j'ai eu un emploi tout de suite dans un centre hospitalier en psychiatrie. C'était un travail qui demandait beaucoup sur le plan physique et émotif mais qui comportait beaucoup de défis et en plus j'ai eu la chance d'être le plus souvent avec des personnes âgées ce qui me plaisait au plus haut point. Je dois avouer que j'ai un faible pour ces gens et pour les enfants !


C'est aussi en 1979 que j'ai rencontré l'homme qui était pour devenir mon compagnon de vie. Je crois que c'est vraiment à ce moment que tout débute car nous devons nous débrouiller, faire face aux bons et mauvais moments que la vie s'amuse à nous envoyer !

 

 

Chapitre 1 (Intégral)

 

Je m'éveille, je suis dans mon lit. Je me sens perdue !


Est-ce le jour ou la nuit ? Par la fenêtre de ma chambre, je vois bien que c'est le jour, il fait soleil et c'est l'automne car, je vois aussi les arbres avec leurs plus belles couleurs. Je me tourne et je regarde l'heure sur le petit cadran qui est posé sur ma table de chevet. Il est quinze heures, pourquoi suis-je dans mon lit au beau milieu de l'après-midi ? Moi, qui ai toujours détesté dormir le jour ayant l’impression que c'est une perte de temps ! Il y a tant de choses agréables que je peux accomplir, plein de bricolage ou autre qui m'apportent du bonheur !


La réalité me revient tout doucement, des larmes incontrôlables coulent sur mes joues. Je me rappelle, la sclérose en plaques (S.E.P.), cette maladie si sournoise qui perturbe ma vie tous les jours. Cette maladie qui me vole ma vie, mes rêves. Ce qui est certain, c'est que je ne rêve pas, je me revois, à trente-cinq ans, assise devant un neuro-chirurgien en compagnie de ma soeur Francine, attendant le diagnostique. Je voyais le film de la résonance magnétique installé sur le mur.


J'ai regardé ma soeur et je lui ai dit tout bas : c'est correct Francine, j'ai la S.E.P, je vois bien que mon cerveau est plein de plaques. Je ne sais pas combien il y en a, mais j'ai l'air d'un dalmatien. Donc, lorsque le médecin me fit part du diagnostique, je ne sursautai pas, aucune réaction de ma part ! Je crois que ma soeur a été plus peinée que moi; elle redoutait cette maladie. Connaissant mes problèmes de santé et connaissant une amie atteinte, elle avait fait des liens sans pour autant ne m'en parler afin de ne pas m'alarmer, et, je dois dire qu'elle a eu raison. Je m'y attendais car, depuis plusieurs années, je vivais avec des problèmes de santé qu'aucun médecin n’arrivait à identifier. Mon conjoint disait que j'avais des symptômes paranormaux, ça me faisait rigoler ! Ça correspondait bien avec le fait que devant les médecins, je me sentais comme une extra-terrestre. Eux, me disaient que j'avais un tempérament dépressif.


J'ai dû me battre pendant plusieurs années, ce serait assez juste de dire pendant environ 15 ans, avant que l'on mette le doigt sur ce qui me pourrissait l'existence. J'ai remis ma vie en question, si souvent, que le diagnostique fut pour moi un soulagement. Le problème qui se présentait à moi était une hernie cervicale très importante; c'est la raison pour laquelle le médecin m'avait fait passer une résonance magnétique. À la première résonance, ils ont détecté une hernie cervicale et ils ont aussi aperçu une plaque au niveau cervical, ce qui m'a valu une autre résonance, mais cette fois-ci, cérébrale. Je détestais cet examen, pas parce que c'est souffrant, tout au contraire, mais je suis claustrophobe.


Au premier examen, je me revois, assise avec mon conjoint dans une salle d'attente vitrée d'où l'on pouvait voir les appareils chaque fois qu'un membre du personnel ouvrait la porte. Et, comme si ce n'était pas suffisant, il y avait une grosse affiche sur laquelle on pouvait lire : « claustrophobes s'abstenir » ou encore, « cet examen peut durer entre trente et soixante minutes », etc. Tout pour me rassurer ! Après avoir lu l'affiche, j'ai dit à mon conjoint : « Je m'en vais, je ne reste pas ici ! » Et, plus je lisais, pire c'était, ça devenait une vraie obsession; vous avez l’affiche en face de vous et vous êtes déjà stressé, alors, vous lisez, et, c'est une roue qui tourne. Mon conjoint a presque dû m'attacher pour ne pas que je prenne mes jambes à mon cou ! (rire) Je n'ai vraiment pas aimé mon expérience; après l'examen, j'ai dit : « Moi, je ne refais pas un examen semblable ». Par la force des choses, j'ai bien dû me rendre à l'évidence qu'il faudrait un autre examen dû à la plaque détectée au niveau cervical.


Que d'angoisses j'ai vécues en attente de la prochaine résonance magnétique (IRM). J'ai eu beaucoup de chance pour le second IRM, car, il a été fait dans un autre hôpital où l’on ne voyait pas l'appareil et il n'y avait pas d'affiche donnant envie de se sauver. Les membres du personnel étaient très sympathiques; ils m'ont conseillé de me couvrir les yeux d'une petite serviette tout le temps de l'examen et, en plus, il y a des micros dans l’appareil. Me sachant nerveuse, ils me parlaient régulièrement en me disant environ le temps que prendrait chaque cliché, ce qui m'a permis d'apprivoiser cet appareil. J'aurais dont voulu que mon premier IRM se déroule de la même manière. J'aurais épargné tant d'angoisses !


Suite au résultat, le neurochirurgien me réfère à un neurologue spécialisé en SEP. Il me dit : « Normalement, je t'aurais opérée tout de suite mais, avec les résultats, je préfère attendre, parfois, les hernies se résorbent. En attendant, tu devras porter un collier cervical et tu ne conduis plus, tu évites même l'auto. Tu ne fais plus rien, il y a un risque de compression de la moelle et, au moindre signe d'engourdissement ou autre, tu te présentes à l'urgence ».


C'est très rassurant je dois dire !

 

Obtenir un exemplaire

 

-

»»» Biographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

SUIVI MÉDIAS ET INTERNET

On m’a volé ma vie, Johanne Bédard, autobiographie,
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Cliquez sur les logotypes des médias et/ou site Internet ci-dessous

 

 

 

Du talent à revendre!

 

Une membre de la SCSP de la région de Québec, Mme Johanne Bédard, a publié un livre en novembre dernier. Mme Bédard a décidé de raconter sa vie avec la sclérose en plaques. Dans son bouquin, elle nous livre sans gêne son parcours de vie et toute la gamme d’émotions qu’elle a vécues depuis l’annonce de son diagnostic. Son autobiographie « On m’a volé ma vie » est le portrait d’une femme forte et positive dont le récit en touchera plus d’un. Le livre de Mme Bédard est disponible en version numérique et papier par le biais de la Fondation littéraire Fleur de Lys. Cet organisme à but non lucratif imprime les livres papier sur demande. Pour vous procurer un exemplaire ou pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au:

 

http://manuscritdepot.com/a.johanne-bedard.1.htm
 

Bonne lecture!

 

Marie-Claude Dufour, coordonnatrice des services,

Société canadienne de la sclérose en plaques,
Région de Québec
 

 

 

 

BIOGRAPHIE

Johanne Bédard

 

 

Née à Loretteville au Québec en 1961.


Johanne Bédard détient un diplôme d'infirmière auxiliaire et a travaillé pendant 20 ans en psychiatrie.


Elle adore la lecture et les mots, alors elle a décidé d'écrire sa vie car elle est atteinte de sclérose en plaques et elle est maintenant en invalidité.
 

-

»»» Du même auteure

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Du même auteure

Johanne Bédard

 

Un bref instant !
JOHANNE BÉDARD
Roman,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, 2010, 126 pages.
ISBN 978-2-89612-364-3



 

-

»»» Communiquer avec l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

Johanne Bédard

 

Johanne Bédard se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :
 

jojo2071@hotmail.com 

 

--

»»» Obtenir un exemplaire

[ Retour en haut de la page ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE

On m’a volé ma vie, Johanne Bédard, autobiographie,
Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Cliquez sur le logo ci-dessous pour en savoir plus sur PayPal

Images de solution PayPal

 

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)
 

 

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 418-903-5148

 

 

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

 

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du

Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents

ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Résidents du

partout dans le monde

 

7.00$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

 

 

Versement de votre don par la poste

(chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom (prénom

et nom de famille)


Votre adresse postale complète


Votre adresse électronique


Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@bell.net

 


Exemplaire numérique


Partout dans le monde


7.00$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

»»» Retour en haut de la page
 

▼ LIBRAIRIE ▼

Accueil de la librairie

Nouveautés

Titres

Auteurs

Genres littéraires

Ebooks gratuits

Musique

MP3 audio & DB vidéo

Nous éditons votre livre en format papier et numérique

En savoir plus

Qui sommes-nous ?

Contact

Recherche sur le site

 

 

 

 

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 418-903-5148

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.