Accueil

Librairie

Édition

Actualités

Conférences

Nous

Contact

Recherche

RSS

Plan du site

Maison d'édition et librairie en ligne québécoises sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Service d'éducation populaire: conférences, ateliers et séminaires.

Nouveautés

Titres

Auteurs

Genres littéraires

Livres numériques gratuits

Musique

MP3 audio & DB vidéo

Le jardin du coeur La culture du bonheur, croissance personnelle,

Lise Morin, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

Le jardin du coeur − La culture du bonheur

LISE MORIN

 

Guide de croissance personnelle,

Fondation littéraire Fleur de Lys

Laval, Québec, Canada, 2005, 190 pages.

ISBN  2-89612-005-X / 978-2-89612-005-5

 

Couvertures

Présentation

Extrait

Table des matières

Biographie

Obtenir un exemplaire

Communiquer avec l'auteur

 Partager sur Facebook

 

 

COUVERTURES
Le jardin du coeur − La culture du bonheur, croissance personnelle,

Lise Morin, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Cliquez sur les couvertures pour agrandir

▲ Cliquez sur la couverture pour agrandir ▲

▲ Cliquez sur la couverture pour agrandir ▲

-

»»» Présentation

[ Retour en haut de la page ]

 

 

PRÉSENTATION

Le jardin du coeur − La culture du bonheur, croissance personnelle,
Lise Morin, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

La jardinière du bonheur vous livre ses secrets

 

La psychologie moderne a fait un bond si prodigieux au cours des dernières décennies qu’on est en droit de s’interroger sur la nécessité d’en publier une nouvelle approche. Le jardin du Cœur, une invitation à la pratique renouvelée de l’art de la pensée, répond à cette question par l’affirmative.
 
Tout en nuances et en parallèles, le Jardin du Cœur ouvre les portes de l’imaginaire au lecteur désireux d’améliorer sa condition. Un guide sans formules compliquées ni contraintes, davantage pratique que théorique, à la portée de tous.
 
Puisant son inspiration dans ses multiples expériences et pour répondre au besoin grandissant de démystification, Lise Morin simplifie les termes et les exercices, facilite et rend accessible la démarche essentielle de tout être humain : la réussite de sa vie.
 
Le jardin du Cœur, un livre dynamique qui propose un pas décisif vers l’abondance et le bonheur, un ami dont on ne voudra plus se séparer.

 

-

»»» Table des matières

[ Retour en haut de la page ]

 

 

TABLE DES MATIÈRES

Le jardin du coeur − La culture du bonheur, croissance personnelle,
Lise Morin, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Avant-propos

PREMIÈRE PARTIE
UN JARDIN À TA MESURE

CHAPITRE 1
Un terrain vague?
Où et quand commencer?
Comment commencer?
Créer le climat idéal

CHAPITRE 2
La préparation

CHAPITRE 3
La qualité du sol

CHAPITRE 4
Les semences

CHAPITRE 5
Le soin des plants

CHAPITRE 6
Les intempéries
Les insectes
Les maladies des plantes

DEUXIÈME PARTIE
LA MOISSON DU BONHEUR

CHAPITRE 7
Pourquoi le «Jardin du coeur»?
Amélioration du site

CHAPITRE 8
Les cultures spécialisées
Les échecs
Enfin, La récolte

CONCLUSION

Annexe A- Visualisation guidée
Annexe B- Banque d'autosuggestions
Annexe C- Plan de jardin
Annexe D- Citations

 

AU SUJET DE L'AUTEURE

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEURE

 

-

»»» Lire un extrait

[ Retour en haut de la page ]


 

 

EXTRAIT

Le jardin du coeur − La culture du bonheur, croissance personnelle,
Lise Morin, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Avant-propos

 

Il y a à peine vingt ans, lorsqu'on abordait la question du Subconscient et des fabuleux miracles de la Pensée, les écrits sur le sujet n'obtenaient encore la faveur que d'une minorité qu'on qualifiait, bien à tort, d'illuminés ou d'initiés. Il n'était pas rare non plus que les personnes, enclines à croire au prodigieux pouvoir de la pensée créatrice, se voient affublées de qualificatifs peu flatteurs, cela constituant une menace pour leur intégrité mentale ou pour leur réputation intellectuelle, et les empêchant de communiquer à leurs semblables leurs expériences et leurs approches du royaume de l'Esprit.

Fort heureusement, grâce aux occultistes du début du xxe siècle qui ont introduit parmi nous les fruits de leurs recherches, le courant de pensée philosophique qui s'est infiltré, depuis, dans notre monde occidental, a pris de vitesse les aveugles entêtés qui n'ont plus eu d'autre choix que de s'y pencher et de s'y intéresser.

Depuis quelques décennies, surgissent de toutes parts une profusion de livres dont les auteurs, venus de toutes les couches de la société, témoignent des miracles accomplis par la puissance de la pensée. Tous tendent à nous indiquer une seule et même voie à suivre pour améliorer notre vie, augmenter nos capacités mentales et réaliser nos plus chers désirs. Bien qu'ils semblent tous animés d'une même foi en ces pouvoirs de la pensée, la multitude d'ouvrages qu'ils nous proposent et la diversité de leurs langages peuvent parfois devenir source d'une confusion à laquelle je m'en voudrais d'ajouter.

J'ai donc été encouragée à écrire ce livre pour les gens simples, pour ceux que les termes sophistiqués et teintés d'ésotérisme peuvent inquiéter ou ennuyer. C'est mon expérience personnelle qui va se raconter et se deviner entre les lignes, expérience que j'ai amorcée au début des années quatre-vingt, alors que je vivais à la campagne, dans un rang isolé du Bas du Fleuve.

À cette époque, après avoir épuisé toutes mes ressources, je me suis retrouvée dans une situation si désespérée, à tous points de vue, que j'ai cru que tout était perdu. Je me suis alors réfugiée dans la lecture. Avec fébrilité, j'ai rassemblé tous les livres que je possédais et j'en ai empruntés en quantité : Joseph Murphy, Ernest Holmes, Martin Gray, K.O. Schmidt, Marcelle Auclair, Louise L. Hay et plusieurs autres. Dans mon extrême confusion, j'éprouvai le besoin de prendre des notes. Après quelques semaines, je me rendis compte que tous ces livres parlaient de la même chose! Presque tous leurs auteurs admettaient être passés par où je passais. Ce qui était possible pour eux devait l'être pour moi! Au point où j'en étais, je ne risquais rien à entreprendre la démarche intérieure qu'ils proposaient.

J'ignorais vraiment par où commencer. En révisant mes notes, j'ai remarqué que j'avais copié des formules diverses qui tendaient à m'assurer que je possédais en moi tout ce qu'il me fallait pour transformer ma vie. Tout semblait si désastreux dans mon existence que je ne voyais pas ce que cela signifiait. J'étais vraiment aveugle! Je me demandai alors comment je pouvais rendre mes actions positives alors que tout allait de mal en pis dans mon petit quotidien, si banal.

Un jour, je m'approchai de la fenêtre sud de la maison et je laissai errer mon regard sur l'étendue de mon potager. J'aimais vraiment mon jardin, il était magnifique; je partageais tout mon temps entre lui et mes lectures. C'était bien, me disais-je, la seule chose positive qui existât dans ma vie. Alors, me vint une idée : je me souvins avoir lu quelque part que le Subconscient pouvait être comparé à la terre d'un jardin. Puisque je réussissais si bien dans la culture de mes fleurs et de mes légumes, ne pouvais-je obtenir les mêmes résultats en appliquant toutes les règles du jardinage à la culture du Bonheur?

Chez moi, il y avait un autre livre que je consultais beaucoup. Il traînait toujours, non loin de moi, sur la table de la cuisine, sur le comptoir, sur la table de chevet et je ne lui accordais, en réalité, qu'une importance relative et plutôt pratique. C'était un traité de jardinage. En l'apercevant, ce jour-là, je décidai de me livrer à un petit exercice que je considérai d'abord comme un jeu amusant: j'allais adapter les termes contenus dans ce livre au jardinage mental. Ce livre est devenu ma bible! Pendant des jours et des jours, je me suis consacrée à la fascinante modification de mon espace mental. Imperceptiblement, ma vie s'est mise à changer et elle n'a pas cessé de s'améliorer depuis lors.

Quand on me demandait comment j'avais réussi à régler tous mes problèmes, les uns après les autres, je n'osais pas révéler ma méthode, je demeurais évasive en répondant que j'avais lu, que j'avais compris que j'étais née pour le Bonheur mais, par peur du ridicule, je me taisais sur mes activités mentales. Jusqu'au jour où une personne qui m'était très chère vint me confier un grave problème qu'elle ne savait pas comment affronter. Mue par la grande affection que je lui portais et par mon désir sincère de lui venir en aide, je lui parlai du Jardin du Cœur. Elle obtint des résultats fulgurants! Plus tard, elle m'amena un ami, puis cet ami en dirigea un autre vers moi, tant et si bien que je ne compte plus les personnes pour lesquelles j'ai contribué à dresser un plan de jardin.

Ce sont ces personnes, qui sont parvenues à la maîtrise de leur vie grâce au jardinage mental, qui m'ont conseillé d'écrire un livre à la portée de tous. J'écris donc ce livre pour toi qui soupçonnes les innombrables richesses qui sommeillent en toi, pour toi qui désires, mais n'oses passer à l'étude des lois qui régissent l'Univers et à la pratique de la pensée constructive.

Si tu es de ceux* qui cherchent à adopter l'attitude mentale juste tout en demeurant à l'abri des formules compliquées, je t'invite à un exercice naturel, biologique et organique de la pensée positive. Je t'offre une méthode facile dont tu finiras par faire une habitude et qui te permettra de changer ta vie pour en retirer le meilleur.

Je ne me réclame d'aucune autorité ni d'aucun prestige, je ne vais non plus rien inventer, je me limiterai à condenser les expériences vécues qu'on a bien voulu me raconter et à tenter de te rendre plus compréhensibles les informations glanées parmi les ouvrages qui m'ont fourni l'idée maîtresse, véritable mine d'or dans laquelle j'ai moi-même découvert un filon inépuisable d'inspiration.

J'ai choisi le thème du « jardin » pour sa simplicité, me gardant bien de verser dans le simplisme – je l’ai aussi préféré par passion pour la Nature –, tout en sachant que la comparaison entre le Subconscient et un jardin n'a rien de neuf et j'écris ce livre comme je le ferais pour un traité de jardinage.

À partir de maintenant, tu dois considérer ton Subconscient comme ce qui n'est encore qu'un terrain vague dont, probablement, tu n'as jamais su que faire et que tu vas apprendre à défricher, étape par étape, pour le convertir en un chef-d’œuvre de botanique. Cet apprentissage ne requiert ni une intelligence exceptionnelle ni aucune connaissance particulière.

Peut-être as-tu déjà lu sur le Subconscient. Il existe de passionnants volumes pouvant t'aider à différencier les parts consciente et inconsciente, subjective et objective, de l'être. Je leur laisse le soin de t'en faire une description plus ou moins complexe; sache seulement que ton Subconscient est plus près de toi que les cheveux qui poussent sur ta tête et que tu ne dois laisser à personne d'autre que toi seul le pouvoir de lui commander.

Sache aussi que ce livre qui se trouve actuellement entre tes mains n'est rien d'autre que le fruit réel d'une simple semence tombée un jour dans un sol bien préparé à la recevoir. Il en a toujours été ainsi pour tous les événements de ta propre existence et il en sera toujours ainsi: tout ce que tu finis par récolter résulte invariablement de ce qu'un jour tu as semé.

 

 

 

* * *

 

 

Chapitre 1

 

UN TERRAIN VAGUE?

 

Par droit de naissance, tu possèdes, toi qui lis ces lignes, sans avoir eu à le négocier ou à le payer, ton propre terrain. Tu l'as reçu en cadeau. Et c'est au cœur de cette vaste étendue, dans les limites que toi seul voudras bien lui donner, que se déroulera le reste de ta vie.

 

Peut-être as-tu cru que le terme « terrain vague » ne désignait qu'un quelconque bout de terre, ravagé et impropre à la culture, dont personne ne voudrait. Sois persuadé qu’il n'en est rien.

Lorsque tu es né, la Grande Puissance Créatrice de tout Bien, Dieu selon ta conception, n'a pas fait de distinction pour toi. Elle n'a pas jugé que tu

méritais plus ou moins que tout autre individu, de quelque race ou couleur qu'il soit, habitant cette planète. Cette Puissance miraculeuse t'a octroyé, sans aucun favoritisme ni aucune discrimination, le même droit à une vie prospère et pleinement heureuse qu'à n'importe qui d'autre. Tu as hérité, par le seul fait de naître, d'un terrain parfait qui, à l'origine, n'avait rien de vague. Il était, comme il l'est encore et le sera toujours, de dimension infinie et le sol en était riche et fertile. Seules y pointaient les pousses fraîches et tendres de ton innocence. Il faisait éternellement beau dans cet espace qui était un reflet du plus parfait paradis que tu puisses concevoir.

Au cours de tes premières années, ignorant encore les règles essentielles du jardinage mental, ne pouvant toi-même prendre grand soin de ton lot, tu as dû permettre à d'autres d'y implanter leur propre culture. Tu ne fus autorisé à y semer toi-même que les fleurs naïves de tes rires d'enfant et de tes joies tout empreintes de pureté.

À mesure que ta capacité de penser grandissait, tu t'en tenais rigoureusement aux préceptes dont on te gavait et que, telle une éponge, tu absorbais. Peu à peu, les mauvaises herbes ont, malgré toi, envahi ton terrain. Le sol, peu ou pas entretenu, s'est appauvri et n'a bientôt plus rendu à maturité que les plants les plus robustes, capables d'étouffer les plus fragiles.

Il ne faut pas comprendre qu'il soit plus aisé de cultiver le malheur et la souffrance. La première graine tombée en terrain propice s'alimente à même la richesse de la terre et la plante qui en résulte acquiert avec le temps son endurance. Si rien ne vient contrer ce processus, cette plante, tirant du sol sa substance, étendra toujours plus loin ses racines et finira par régner en maître sur une étendue de plus en plus vaste.

Il est alors facile de concevoir que si la graine originelle en est une de misère, elle s'épanouira dans ton jardin aussi librement qu'une graine d'aisance, de joie ou de satisfaction. Ton éducation et les croyances qu'on t'a transmises, les enseignements que tu as reçus t'ont, jusqu'ici, fourni multitude de graines que tu as dispersées aux quatre vents sans te soucier de l'inévitable récolte. Ta propre ignorance ainsi que celle de tes éducateurs, a, plus que tout, été la cause de tes lamentables résultats. Car l'ignorance des règles n'affranchit personne de leurs effets, bons ou mauvais. C'est ainsi que, découragé, tu as abandonné cette terre devenue un amoncellement de branchages et de débris de toutes sortes.

Symboliquement, tu as peut-être « vendu » ou « loué » ton terrain à d'autres jardiniers plus ou moins expérimentés ou désireux de l'améliorer. Si, parvenu à l'âge adulte, tu comptes encore démesurément sur les autres pour te procurer ton bien, si tu crains exagérément les jugements et les critiques des autres, si tu crois que ton bonheur se trouve entre les mains d'une autre personne, si tu recherches sans cesse l'approbation de tes actes par les autres, alors, oui, tu as momentanément cédé ton lot à des gens qui ne possèdent pas les mêmes outils que toi et qui, malgré leur bonne volonté, ne réussiront que dans une faible mesure à satisfaire tes besoins. Chacun a la responsabilité de son propre jardin. Tu ne dois jamais en livrer la moindre parcelle à des mains étrangères. Je ne dis pas que tout ton entourage est malintentionné, je dis : personne ne peut atteindre tes objectifs à ta place! Car la bonne volonté n'est pas un outil efficace dans le jardin des autres. Les autres peuvent vouloir ton bien, mais ils seront toujours incapables de te le fournir. Ceci est également vrai pour toi-même : tu ne pourras jamais procurer aux autres la qualité de vie à laquelle ils aspirent. La raison en est fort simple : tu ne possèdes pas plus le bonheur des autres qu'ils ne possèdent le tien. Le Bonheur se cultive en soi-même!

Tu n'oses plus, après ces précisions, considérer ton bien comme une valeur rentable? Tu te dis que ta vie est un véritable gâchis? Ton terrain te semble irrécupérable? Tu as l'impression de patauger ou de t'enfoncer dans un bourbier? Tu ne crois plus qu'un changement soit possible ou tu crains que les choses n'empirent?

Quelle que puisse être ta situation actuelle, dans quelque marasme physique ou économique que tu te trouves, il te faut dès cet instant réaliser que, même si tu t'es détourné de ton terrain, la terre continuera inlassablement à produire ce que, dans ton inconscience, tu persistes à semer étourdiment.

Car la terre, si elle contient d'incalculables richesses, n'est pas responsable de la récolte, la terre ne prend jamais de décision ni ne choisit, la terre s'en tient à son rôle unique et impersonnel qui est de produire exactement ce que contient la semence. La terre est par essence disponible et généreuse; elle obéit aveuglément à tes ordres, quels qu'ils soient.

Je sais que tu n'as pas voulu ou souhaité tes malheurs, tes maladies, tes échecs et qu'il peut être difficile de croire que tu en es l'auteur, autant que de croire qu'il t'est possible d'être immédiatement l'artisan d'un concept tout à fait différent.

Tu es né avec le « pouce vert » et, grâce aux outils extraordinaires que tu possèdes en toi, tu vas acquérir la certitude que tu n'es limité ni dans le temps, ni dans l'espace. Tu as le pouvoir de commencer dès cet instant à améliorer l'état de ton terrain et, infailliblement, tu pourras, dans le plus complet ravissement, le voir se transformer. Suivant l'intensité de ton désir et à la mesure de tes talents personnels, il se convertira en un frais potager d'où émergeront tes plus belles qualités, un verger luxuriant où, à perte de vue, tes projets menés à bien feront ployer les arbres du succès, une rocaille embaumant l'air du parfum des joies multipliées qui rehausseront des plus éclatantes couleurs les précieux arbustes de tes désirs réalisés. Ou en toutes ces choses à la fois.

Il ne te suffit que de le vouloir et ce terrain dévasté, où tu ne distingues à présent que les chardons de la désespérance et les orties de la misère, pourra, sous la magie de tes efforts, se convertir en une véritable splendeur.

Il n'existe aucune différence entre la culture du Bonheur et celle du Malheur. Les deux sont des états d'esprit et elles utilisent exactement la même Loi pour se manifester dans ta vie. Le fait d'avoir ouvert ce livre prouve ton désir conscient de mieux connaître cette Loi et celui, plus subtil, de te connaître toi-même. Ce désir te lancera dans une merveilleuse aventure, à la découverte de tes trésors cachés. Il ne te reste qu'à franchir le premier pas en ramenant sans cesse ta pensée vers cette simple vérité : on récolte inéluctablement ce que l'on sème.

Il importe donc de passer immédiatement à l'action en acceptant l'idée que ta situation actuelle ne dépend que de toi-même et en t'identifiant sur-le-champ au maître-jardinier que tu es capable d'être.

Ne te laisse surtout pas décourager par le désordre qui règne là où tu poses le regard, car ce bouleversement n'est qu'apparent. Ferme plutôt les yeux et commence dès maintenant à élaborer des plans, à concevoir ton jardin de l'intérieur, à le concevoir comme une réalité immuable qui existe déjà.


OÙ ET QUAND COMMENCER?

Ce qu'il y a de merveilleux avec le Subconscient que, tout au long de ce livre, j'appellerai le « Jardin du Cœur », c'est que tu n'as pas à te préoccuper du lieu physique ni du temps le plus propice pour te mettre à l’œuvre. Le meilleur endroit, c'est là même où tu trouves à cet instant et le meilleur moment, c'est maintenant.

Pour agir dans l'« Ici et Maintenant », il ne te faut rien de plus que la conscience immédiate d'une agréable activité à laquelle tu vas désormais te consacrer dans la joie.

Il ne sert à rien de contempler davantage ce qu'est devenue ta vie si tu n'en retires pas la satisfaction à laquelle tu as droit. En même temps que le pouvoir de diriger tes pensées, tu possèdes celui de changer ta vie, de le faire ici et maintenant. Le passé, qui n'appartient qu'au souvenir et l'avenir, qui n'existe pas encore, ne sont garants de rien. Ils ne peuvent donc rien t'apporter. Tu peux sans doute espérer un avenir meilleur, mais l'espoir, s'il n'est pas condamnable en soi, n'est qu'une subtile illusion; il se porte sur un futur qui n'est pas encore là, mais dont les composantes résulteront de ton attitude mentale d'aujourd'hui. En apprenant à vivre ton existence au présent, tu peux consacrer chaque minute qui t'est accordée à la réalisation d'une existence à la mesure de tes ambitions.

Que dirais-tu d'un jardinier qui refuserait de semer au printemps par crainte de la froidure des mois d'hiver? Il te serait facile de lui prédire une récolte décevante; il se rendrait compte au cœur de l'été que les mauvaises herbes, elles, n'ont pas eu peur du froid et il regretterait amèrement de ne pas avoir au moins profité des beaux jours, irrémédiablement perdus. Il n'y a aucune différence entre le jardin qui pourrait exister dans ta cour et le Jardin du Cœur. Tous deux sont bien réels et obéissent aux mêmes lois.

Ici, c'est là où tu es dans l'instant présent
et maintenant, c'est aujourd'hui même.

Toi seul, tu possèdes le privilège de créer les saisons favorables à tes cultures et ces saisons n'ont rien à voir avec l'âge que tu as. Les années que tu as derrière toi ne comptent plus. Je ne te dirai pas de les oublier, je sais que ta mémoire a emmagasiné tous les événements de ta vie, mais t'y complaire ne te servira à rien. Je te dis seulement laisse-les derrière toi et regarde en avant! Il te faut seulement établir l'ordre mental de tes saisons et comprendre que certaines semences hâtives devront être jetées en terre au printemps alors que l'automne se prête davantage à la plantation de bulbes nécessitant les apports d'une terre engourdie par le froid. Je veux dire par là qu'il te faut dresser l'échéancier de tes désirs et de tes buts tout en consentant à respecter les délais qui s'y rattachent.

Si tu as déjà visité le Biodôme de Montréal, tu as certainement été confondu par l'ingéniosité de ses concepteurs. En quelques instants, il t'a été possible de passer d'une forte chaleur tropicale au froid rigoureux de l'Arctique ou au climat des régions plus tempérées. Il ne s'agissait pas d'une illusion, tu as ressenti toi-même ces variations de température qui, pourtant, ont été créées par des procédés scientifiques très poussés. Considère le Jardin du Cœur comme un immense biodôme dans lequel tu peux, toi aussi, faire varier l'intensité de la température.

Réalise la grandeur de ton pouvoir sur le paysage de ta vie, toi qui peux déjà en décider les cycles et les saisons.


COMMENT COMMENCER?

Il n'existe en fait qu'une seule et unique façon de commencer : c'est en faisant appel à ton ESPRIT DE DÉCISION. Je n'hésite pas à t'affirmer que sans cet élément essentiel, il t'est bien inutile de rêver à ta récolte. L'esprit de décision est à la base de tout le processus. Tu pourras accumuler quantité de connaissances sur le sujet, si tu ne décides pas de passer à l'action, personne ne le fera à ta place. Tu pourras t'asseoir sur une roche, ton sac de graines à la main, si tu ne prends pas la décision de les mettre en terre, tu continueras à n'être que le témoin impuissant, le spectateur du déroulement de ta vie; tu seras un simple touriste visitant ce jardin inconnu qui, pourtant, t'appartient.

L'esprit de décision pourrait se comparer à la « vocation ». Quelqu'un peut passer sa vie à dévorer des livres de médecine, il peut emmagasiner un maximum d'informations sur l'anatomie et sur le rôle de chaque cellule du corps humain, s'il n'a pas la vocation, il ne sera jamais médecin. D'égale façon, tu peux lire et mémoriser ce que contient ce livre, si tu demeures sourd à l'appel de ta vocation de jardinier, tu risques de perdre définitivement le contrôle de ton terrain qui finira par s'amalgamer à la densité de la forêt. Ta vocation est innée, n'y résiste plus.

Décide-toi ici et maintenant!

 


IMAGINATION

Jusqu'à ce point de ta lecture, tu n'as sans doute pris qu'une conscience très furtive de ce que tu es en droit d'attendre de la Vie. Déjà, tu utilisais sans t'en rendre compte l'irremplaçable outil qu'est ton IMAGINATION. Grâce à ton imagination, tu as entrevu les prodiges dont tu es capable.

Je te demande de t'arrêter un instant pour constater combien il t'a été facile jusqu'ici de cultiver ce qui fait ta moisson actuelle. Pense un peu à toutes les fois où tu as craint quelque chose et où ta peur est devenue obsession. Réfléchis bien sur les occasions qui t'ont été offertes de choisir entre la victoire et la défaite du seul fait que tu te croyais vainqueur ou perdant. Il y a sûrement des souvenirs en toi, des souvenirs que tu préfères chasser dès qu'ils frappent à la porte de ta mémoire, parce qu'ils te plongeraient dans les regrets de ne pas avoir agi correctement.

Je ne te suggère pas de revivre les moments désagréables de ton existence mais seulement de te rendre compte que souvent, tu as marché vers l'échec avec beaucoup de facilité. Combien de fois as-tu effectué une démarche en te répétant qu'elle n'avait aucune chance de réussir? Combien de fois t'es-tu abstenu de poser un geste, ton manque de confiance en toi te faisant croire qu'il était inutile? Tel emploi qui aurait pu te convenir que tu as sacrifié simplement parce que tu ne croyais pas à ton potentiel, telle personne dont tu aurais souhaité te rapprocher mais que tu as laissé passer parce que tu ne te croyais pas à la hauteur, tel objet que tu aurais voulu posséder mais auquel tu as renoncé croyant que ta bourse n'était pas assez bien garnie. Tu admettras que, chaque fois, tu imaginais d'avance des résultats négatifs.

Tout prend naissance au creux de ton imagination. Mon rôle consistera, bien humblement, à t'aider à en faire un usage plein de discernement et de subtilité afin que ce ne soit jamais l'imagination qui te domine mais au contraire, que toi, tu la maîtrises parfaitement. Elle jouera un rôle prépondérant dans l'accomplissement de tes tâches journalières.

Je te demande donc de réfléchir un instant sur ce qui t'entoure et de prendre conscience que rien de tout cela n'aurait jamais été sans l'imagination des créateurs et des inventeurs qui en ont eu l'idée. Les vêtements que tu portes ont premièrement été conçus dans la pensée d'un dessinateur; la tasse dans laquelle tu bois a été imaginée par son fabricant; le crayon dont tu te sers; le lit dans lequel tu dors; la fenêtre que tu peux ouvrir ou refermer; le banc public sur lequel tu te reposes; les feux de signalisation qui t'évitent les accidents; l'avion qui te permet de voler comme un oiseau... Tout, de la plus petite à la plus grande des créations, est d'abord né dans l'imagination.

Maintenant que tu es décidé à améliorer ton terrain, sers-toi de ton imagination pour élaborer toute transformation que tu désires apporter à ta vie. Tout ce qui prendra place dans ton jardin naîtra d'abord dans ton imagination créatrice.

L'imagination est une aptitude innée à créer des scénarios dans lesquels évoluent des acteurs. C'est un immense réservoir de semences, un magasin où toutes les sortes de graines sont entreposées. Ton imagination est un parfait symbole de liberté et, parce qu'elle ne connaît aucune limitation, tu dois éviter de lui lâcher la bride; si tu ne la diriges pas correctement, elle t'emportera bien au-delà des frontières de la réalité. Il en résultera une vision exagérée de ce que tu appelles tes malheurs. Si au contraire, tu lui imposes une discipline, tu céderas de moins en moins à la tentation de l'éparpillement, tu ramèneras à leurs véritables dimensions les événements de ta vie qui te sont représentés aujourd'hui comme grossis à la loupe.

Tu as le droit d'utiliser ton imagination pour rêver à l'impossible, mais tant et aussi longtemps que tu persisteras à le croire impossible, tu ne feras que perdre un temps précieux, emprisonné dans la membrane hermétique de l'illusion. Comprends que ton imagination doit te servir à créer ce que, toi, tu crois possible et tu te rendras compte qu'avec de la pratique, tu repousseras toujours plus loin les limites de l'impossible.

Si tu le désires, offre des aides visuels à ton imagination. Ne contemple rien qui ne soit en relation avec la beauté de l’œuvre que tu t'apprêtes à exécuter. Affiche des images sur les murs de ta chambre, de ta cuisine, de ta salle de bain; écris le plus clairement et le plus brièvement possible ce que tu entrevois comme résultat de ta démarche actuelle. Et surtout, établis un ordre de priorité dans tes désirs.

Je te reparlerai de cette échelle de désirs. Pour l'instant, efforce-toi de donner à ton terrain la forme et la dimension que tu souhaites.


CRÉER LE CLIMAT IDÉAL

Tu sais maintenant que tu te trouves exactement au bon endroit et au bon moment pour te lancer dans l'art du jardinage intérieur. Il te reste toutefois à comprendre que ta réussite dépend d'un autre facteur tout aussi important : la température. Quelles que soient tes connaissances en jardinage, tu ne peux ignorer l'influence du climat sur les résultats. Tu ne songerais certainement pas à planter des palmiers en Antarctique ou du riz sauvage dans le sable du désert; tu n'hésiterais pas à qualifier d'illogiques pareilles tentatives. Il apparaît donc évident que cette logique intervienne également pour tout autre genre de culture.

En suivant chacune des étapes que je vais décrire plus loin, il te sera aussi facile de créer le climat idéal dans lequel baignera ton jardin que d'en déterminer les saisons. Agis le plus souvent possible dans le silence de ton environnement intérieur pour élever un rempart entre toi et tout ce qui pourrait te décourager dans tes projets. Le silence ne doit pas être synonyme de solitude et de désolation pour toi. Si tu tends bien l'oreille, tu te rendras compte que la nature n'est jamais tout à fait silencieuse. Mets-toi à l'écoute de ta voix intérieure; elle est parfois si ténue qu'elle a besoin de silence pour se faire entendre.

Te voilà maintenant prêt pour une nouvelle approche de ton espace mental.


VISUALISATION

La visualisation est une énergie créatrice émanant directement de ton imagination. Inconsciemment, tu t'en es toujours servi pour créer tout ce que tu es devenu et tout ce qui t'est arrivé. Jusqu'ici, tu en ignorais peut-être les pouvoirs et n'exerçant aucun contrôle sur ton imagination, tu as fait surgir dans ton jardin des plants que tu ne désirais pas vraiment. Il est bien qu'il en soit ainsi, car tu comprendras mieux la toute-puissance de ta pensée lorsque tu en analyseras honnêtement les produits. La visualisation n'est pas seulement souhaitable, elle est inévitable. Tout comme l'imagination, elle a besoin d'être contrôlée.

Prenons un exemple : Admettons que ta mère t'ait toujours dit que si tu exposais des cheveux mouillés à l'air frais, tu attraperais la grippe. Ta mère n'avait certes pas l'intention de te nuire en te donnant cet avis. Sa pensée, bien que provenant des meilleurs sentiments, constituait une mauvaise graine qu'elle semait dans ton jardin. Déjà, elle te voyait malade et se voyait, elle, en train de te soigner. Ta pensée, gagnée par la confiance que tu avais en ce que ta mère énonçait comme étant une vérité incontestable, s'abandonnait et donnait le feu vert à ton imagination qui, à son tour te transmettait clairement l'image de l'enfant malade que tu te préparais à devenir. Tu cultivais cette graine avec beaucoup de soin, prenant garde de bien te sécher les cheveux avant de sortir.

Admettons aussi qu'un jour, tu aies pu être obligé de passer outre à cette recommandation et qu'après t'être lavé la tête, tu aies dû sortir. Cette pensée du danger auquel tu t'exposais, graine semée par la croyance de ta mère et arrosée par ta foi, avait eu le temps de germer dans ton jardin et que s'est-il passé? Tu as effectivement contracté le virus. La grippe était la seule récolte que tu étais en droit d'attendre.

Changeons seulement le scénario. Ta mère te prévient du danger de t’enrhumer si tu sors les cheveux mouillés. Cet avis de ta mère représente toujours la même graine qu'elle sème dans ton jardin. Seulement, conscient que toi seul peux décider de ce qui poussera dans ton jardin, tu te hâtes de retirer cette graine du sol et d'y jeter à la place une pensée de santé parfaite en toute circonstance. Qu'arrivera-t-il? Tu sortiras les cheveux mouillés et jamais la moindre grippe ne t'affectera. Au contraire, tu jouiras d'une excellente santé en tout temps.

Il en va de même pour toutes tes pensées et la visualisation en est le complément.

Reprenons notre exemple du conseil de ta mère. Lorsque tu retires la graine de la terre, tu peux te voir agir dans l'imagination. Tu peux voir tes doigts s'enfoncer dans la terre, fouiller pour retrouver la graine, la saisir et la jeter au feu. Tu peux te voir en train de semer la graine de la santé parfaite, de la recouvrir d'un peu de terre, de l'entretenir, de la voir grandir et tu peux, par surcroît, te voir jouissant d'une éclatante santé. La visualisation t'aidera à concrétiser tes pensées et tes désirs. En visualisant correctement, tu hâteras la production des meilleures variétés de semences.

Il me faut insister sur le fait que tu ne dois te laisser bousculer par aucune urgence. Ni les fleurs ni les légumes ne pousseront plus vite parce que tu auras tiré sur la tige. Prends tout ton temps. Établis ton propre plan de travail et installe ton propre rythme. Tu peux par exemple diviser ton plan en étapes successives et consacrer un jour, une semaine, un mois à l'obtention de l'image parfaite de ce que tu désires accomplir. C'est ton jardin, tu en es le maître absolu. Pour que les résultats soient à la hauteur de ton application, il importe que tout t'apparaisse dans un ordre impeccable.

Je parlais récemment avec un jeune homme qui pratique la visualisation depuis quelques mois. Il me confiait qu'en cours d'exercice, il lui arrivait d'entendre et de sentir ce qu'il visualisait. « Je me vois debout sur une haute falaise, face à la mer. Le vent souffle fort et me fouette le visage. J'en viens à entendre le bruit des énormes vagues qui viennent se briser au pied des rochers, le sifflement du vent et le cri des mouettes; je reconnais même l'odeur du varech », me décrivait-il.

Chacun d'entre nous possède à différents degrés des capacités visuelles, auditives et olfactives. Chez certains, ces énergies peuvent se révéler avec beaucoup plus de puissance. Sers-toi de ce que tu as!
Voir ce que ton imagination crée, entendre les sons et reconnaître les parfums sont autant de facteurs favorables à la réussite du Jardin du Cœur.

Tu trouveras à la dernière partie de ce livre une visualisation guidée que tu pourras utiliser et transformer selon tes désirs.


RESPIRATION

Nous vivons dans une atmosphère de plus en plus viciée et les agriculteurs déplorent les méfaits des pluies acides et de la pollution sur leurs récoltes. Je ne possède pas la solution à ce problème planétaire, mais je peux t'assurer que tu as le privilège de créer l'environnement le plus pur et le plus sain qui soit pour le Jardin du Cœur.

La respiration constitue l'exercice le plus naturel de tes fonctions vitales. Tous les êtres vivants respirent, mais tous ne savent pas tirer de cet acte les bénéfices qui peuvent en résulter. Bien respirer est aussi important que de bien s'alimenter. La respiration permet d'emmagasiner le fluide vital, elle fournit à l'organisme son oxygénation et le débarrasse des substances nuisibles à la façon d'un filtre.

Puisque tu dois nécessairement respirer pour vivre, puisque tu y es contraint par la nécessité de t'oxygéner, pourquoi te priverais-tu d'utiliser cette fonction pour faciliter ton jardinage?

Sers-toi maintenant de ton imagination et en adoptant une technique simple de respiration profonde, pense à l'air pur, vibrant de puissance, dont tu enveloppes le paysage de ta vie. Pense aux nombreux bienfaits que cet air fournira à tes cultures.

Respire et imagine que ton souffle imprime une harmonieuse cadence aux arbres de ta forêt, écoute son doux sifflement, entends le bruissement du feuillage et vois l'ondulation régulière du blé. Imagine que tu es couché sur l'herbe et regarde ton ciel qui redevient bleu sous la poussée de cette brise; imagine qu'elle chasse au loin les lourds et sombres nuages pouvant peser sur ta vie.

Il existe plusieurs techniques de respiration profonde et toutes sont excellentes. Je te recommande cependant de choisir la plus simple, celle que tu peux pratiquer partout et en tout temps. Plus tu contrôleras ta respiration, plus ton cerveau sera bien oxygéné, plus tes idées deviendront claires et limpides. Elles se fixeront plus facilement dans ton Subconscient, et, comme le pollen transporté par le vent participe à la multiplication de son espèce, tu verras s'accroître dans ta vie les occasions de même nature que tes pensées.

Il est naturellement recommandé, pour bien respirer, de s'étendre confortablement sur le dos, jambes légèrement écartées, bras le long du corps et paume des mains tournées vers l'extérieur, mais dans quelque circonstance ou posture que ce soit, tu peux sans crainte t'exercer à la respiration profonde. Tu découvriras par cette simple discipline les délices du mieux-être procuré par un esprit lucide.

Vas-y à ton propre rythme, ne force jamais. Il ne s'agit pas de battre des records. Plus le rythme est naturel, plus il est efficace. En très peu de temps, si ton exercice est fait de façon régulière, tu pourras augmenter le nombre de secondes. Tu réaliseras bientôt que ta respiration s'amplifie, s'approfondit et se régularise. Et si cette paisible façon de respirer devient chez toi une habitude, tant mieux!

Tu pourras, si tu le désires, te procurer des ouvrages spécialisés sur le sujet pour approfondir ou perfectionner ton mode de respiration, mais je t'ai donné une technique simple et facile qui, si tu l'exécutes régulièrement, devrait t'aider à résoudre plusieurs problèmes physiques et te débarrasser de la nervosité et des crispations.

 

 

 Technique de respiration profonde
 

Fais d'abord le vide, en expulsant le plus d'air possible de tes poumons, jusqu'à ce que ton abdomen se rétracte. Respire toujours par le ventre.

 

Inspire par le nez, le plus lentement possible, pendant 4 ou 5 secondes (ou le nombre de secondes que tu peux, sans forcer).

 

Bloque ta respiration pendant un nombre équivalent de secondes avant d'expirer lentement.

 

  Important

Commence par exécuter trois de ces respirations, à la suite l'une de l'autre (l'oxygénation soudaine du cerveau pouvant occasionner des étourdissements). Reviens à un rythme régulier et profond, sans blocage de la respiration.

 

Après quelques minutes, tu peux reprendre la technique.

 

 

 




RELAXATION

La relaxation représente l'état le plus souhaitable pour élever ton niveau de concentration et pour bien diriger ton imagination. La respiration profonde, pratiquée régulièrement au lever et au coucher, te conduira sans problème à ce bien-être merveilleux.

La détente va te prémunir contre les agressions du stress en neutralisant la tendance à l'angoisse, en abolissant la fatigue et en levant les diverses tensions qui occasionnent des blocages au niveau de tes facultés. Lorsque tu seras bien détendu, ton imagination te projettera les images bien réelles de tes progrès.

 

 

 

Technique de relaxation rapide
 

Après avoir atteint le rythme respiratoire le plus commode pour toi, inspire et bloque ta respiration. À ce moment, ferme les poings, serre tes mâchoires et autant qu'il t'est possible de le faire, crispe tous les muscles de ton corps.

 

Garde cette tension pendant quelques secondes et relâche-la d'un seul coup.

 

Revenant à une respiration bien rythmée, concentre-toi main­tenant sur chacune des parties de ton corps en t'efforçant d'en sentir la lourdeur et le relâchement.

 

Répète-toi mentalement, par exemple, que ton talon droit est très lourd et détendu, qu'il s'enfonce de plus en plus dans la matière. Bientôt, tu ne sentiras plus ton talon droit et cela voudra dire que tu peux l'oublier et passer au gauche, ou à ton mollet droit. Tu peux choisir de détendre tout ton côté droit d'abord et ensuite le gauche ou tu peux vouloir détendre ta tête en premier lieu. Ne te hâte pas, car il n'est pas indispensable que tu parviennes immédiatement à passer tout ton corps en revue.

 

Peu à peu, la lourdeur fera place à la légèreté. Tu te sentiras tellement bien que tu auras l'impression de flotter sur un nuage et il est possible que dès les premiers essais, tu glisses dans un sommeil réparateur dont les bienfaits te surprendront.



Le mot relaxation ne doit en aucun cas t'effrayer. Tu n'as à démontrer aucune performance particulière. Quelques minutes seulement chaque jour et ton jardin baignera dans le climat qu'il lui faut.

Avec le temps, d'une séance à l'autre, tu contrôleras davantage ta pensée et tu parviendras très rapidement à éviter le sommeil jusqu'au moment souhaité pour t'endormir.

Peut-être peux-tu faire ta relaxation au son de la musique, en faisant brûler de l'encens, en prenant un bain chaud dans lequel tu verseras quelques gouttes d'huile essentielle aux propriétés apaisantes. L'important est de te sentir en harmonie avec ce qui t'entoure. Lorsque tu respires bien, que tu es détendu, les images se présentent tout naturellement à ton esprit et tu peux en contrôler la qualité.

Surtout, ne désespère pas si tes pensées se bousculent dans un flot ininterrompu, difficile à endiguer. Tu peux contrôler ce phénomène sans forcer. Dès que tu t'aperçois que ton imagination s'égare, ramène-la doucement à ce qui t'intéresse. Bientôt, planeront sur tout ton territoire les ondes bénéfiques du silence et de la paix distribuées par ta relaxation.

-

»»» Biographie de l'auteure

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIOGRAPHIE - Au sujet de l'auteure

Lise Morin
 

Mère de deux enfants et grand-mère, Lise Morin est née dans la ville de Québec (Canada) en 1942. Tour à tour secrétaire de direction dans divers secteurs, décoratrice en art floral, animatrice en relations humaines, parolière, chroniqueuse, conférencière et consultante en psychologie populaire, elle mène de front depuis 40 ans ses fonctions familiales et professionnelles.

Parallèlement, c’est en autodidacte qu’elle s’est initiée à l’écriture, passion qui a fidèlement accompagné toutes les étapes de sa vie. Fort préoccupée par la condition féminine et la santé, elle se voit encouragée par ceux qui la consultent à publier, en 1995, le Jardin du Cœur . C’est cette vulgarisation de la pratique de la pensée constructive qui fera connaître Lise Morin du monde internaute, particulièrement en Europe.

 

Travailleuse autonome en rédaction et révision linguistique


Membre de l'Union des Écrivaines et des Écrivains Québécois


Membre de la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique


Membres de la Société du droit de reproduction des auteurs, compositeurs et éditeurs au Canada


 

-

»»» Communiquer avec l'auteure

[ Retour en haut de la page ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

Lise Morin

 

Lise Morin se fera un plaisir de lire
et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique :
 

hamori@bell.net

 

--

»»»  Obtenir un exemplaire

[ Retour en haut de la page ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE

Le jardin du coeur − La culture du bonheur, croissance personnelle,
Lise Morin, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)
 

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 581-988-7146

 

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du

Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents

ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Résidents du

partout dans le monde

 

7.00 CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

 

 

Versement de votre don par la poste

(chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom (prénom

et nom de famille)


Votre adresse postale complète


Votre adresse électronique


Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@manuscritdepot.com

 


Exemplaire numérique


Partout dans le monde


7.00$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

»»» Retour en haut de la page
 

PUBLICITÉS

-

 

-

 

 


Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.