Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Actualité

 

Le deuxième livre numérique gratuit le plus populaire de 2012 avec plus de 9 800 téléchargements

LE SECRET DE SACHA

 

Michel

Angotti

 

Roman

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, Lévis, Québec, Canada, 2009, 274 p.
 

ISBN 978-2-89612-288-2

 

L'exemplaire numérique de ce livre est gratuit - Ebook gratuit

Menu de cette page

Couvertures

Présentation

Extrait

Au sujet de l'auteur

Communiquer avec l'auteur

Exemplaire numérique gratuit

 Partager sur Facebook

 

COUVERTURES

 

Le secret de Sacha, roman,
Michel Angotti, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

[ Présentation ]

[ Retour au menu ]

 

PRÉSENTATION

 

Le secret de Sacha, roman,
Michel Angotti, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

L’espionnage se mêle au suspens d’une traque infernale et sans pitié dans cette France de l’occupation. Qui des Américains, des Anglais, des Français ou des Nazis, réussira à mettre la main sur une petite fille de dix ans prénommée Sacha ?

Une terrible course contre la montre s’opère dans les dédales du pouvoir en passant par Washington, Londres et Berlin.

En 1941, Sacha va se retrouver détentrice, à son insu, d’un message secret à destination des alliés. Son père, Michel Linotti, célèbre savant français, tente en emmenant sa petite Sacha avec lui de fuir la France et gagner la liberté en passant en Suisse.

Malgré une première tentative d’évasion, qui se solde par un échec. Sacha trouve refuge dans un couvent de Carmélites situé dans le Jura, juste à proximité de la frontière suisse. Pendant son séjour, elle va découvrir l’univers feutré et monacal de femmes hors du commun.

Sacha se liera d’affection avec une jeune novice du couvent, Magali, qui prendra en main le destin de Sacha et tachera d’organiser une nouvelle tentative d’évasion vers la liberté avec la complicité des résistants.

La fiction rejoindra très vite l’effroyable réalité, dans cette France de l’ombre et de la guerre, où dans une atmosphère sulfureuse de collaboration et de déportation, des hommes et des femmes unis par cette même passion de liberté, organisent la ‘’Résistance’’ au péril de leur vie.
Sacha gagnera-t-elle la liberté et transmettra-t-elle son message ?


Rien n’est joué !
 

 

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit - Ebook gratuit

 

 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

EXTRAIT

 

Le secret de Sacha, roman,
Michel Angotti, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

En montant les marches qui la mènent au dernier étage de son hôtel particulier du 15 avenue de l’Observatoire, Sacha se répète sans cesse « il faut que je le fasse, il faut que je le fasse, me libérer de ce poids que j’ai sur mon âme, de ce sang que j’ai sur les mains depuis toutes ces années, ai-je bien fait ? Oui, je le crois et, pourtant, si j’avais écouté Magali, ma tendre et douce Magali, nous n’en serions pas arrivés là. Et le monde dans tout cela, l’humanité toute entière ne seraient peut-être pas les mêmes, j’aurais, à moi toute seule, modifié le destin des hommes, ces hommes déchirés sans cesse par la guerre, le sang, la haine, cette haine qui les divise, qui les empêche d’avancer dans le sens de ce que veut le Créateur et non de ce qu'ils veulent ».

Aujourd’hui est une date importante, c’est le jour anniversaire, je ne suis coupable de rien, se dit elle. Après tout ce n’est pas moi, c’est mon père mais, mon père, je l’aime. Il n’y est pour rien le pauvre. Il ne faisait que son métier, réaliser sa passion.

En compagnie de sa petite fille Andréa, Sacha pénètre dans une petite pièce poussiéreuse qui recèle divers objets accumulés au cours des ans. Elle vient mettre la main sur une valise qui renferme de vieux souvenirs de son enfance. Elle pose la valise sur le sol, s’accroupit devant, ses mains tremblantes et hésitantes ne peinent pourtant pas à déclencher avec facilité le mécanisme d’ouverture des serrures. Elle en soulève le couvercle ; elle sait ce qui se trouve à l’intérieur et il lui faut faire un effort extrême pour aller retrouver ce qu’elle contient. L’objet de toute son attention est une poupée blonde que son père lui avait offerte durant l’été 1939, lors du retour de son dernier voyage aux Etats-Unis. A cette époque, Sacha était une fillette de 7 ans. Son papa, professeur à la Sorbonne, se déplaçait souvent aux USA pour ses recherches. Afin de se faire pardonner ses absences, Michel Linotti n’hésitait jamais à combler sa fille chérie de cadeaux en provenance des Amériques.

Sacha partageait sa petite vie tranquille entre son grand-père maternel, Simon Klein, riche banquier parisien et son père. A la mort brutale de sa mère en 1937, Sacha et son père étaient venus vivre au 15, avenue de l’Observatoire, domicile de Simon. L’enfant ne manquait de rien, la demeure bourgeoise offrait un cadre de vie matériellement confortable pour Sacha, elle disposait ainsi de l’attention sans borne d’un grand-père admiratif que rien n’arrêtait pour satisfaire sa petite-fille et, surtout, combler le vide affectif de l’absence brutale d’une mère. Sacha représentait le centre du monde de Simon, ces liens très profonds les unissaient dans une grande complicité. Sacha grandissait dans le Judaïsme. Michel de confession catholique respectait avec la plus grande attention l’équilibre cultuel de sa famille.

Du fait de ses absences prolongées, cette situation affective entre petite-fille et grand-père l’arrangeait si bien qu’elle lui permettait de se consacrer librement à ses recherches à la Sorbonne. Après tout, Simon finançait les recherches de la fondation scientifique de l’Université de Paris.

A l’ouverture de cette valise, Sacha, le regard dans le vide, ne peut s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux en regardant cette poupée qui lui rappelle tant de joie et de tristesse. Mais soixante ans après, le souvenir de ce cadeau lui pèse tant sur la conscience que la présence de cette poupée un jour de plus sous son toit ne fera qu’agrandir la fracture qui est en elle, le remord et le chagrin qui pèsent sur elle depuis tant d’années.

Et pourtant son attitude et son geste auraient pu modifier la face du monde, se répète-t-elle sans cesse. Elle était petite, n’avait que 10 ans et n’avait fait qu’obéir à son père. Coûte que coûte, elle devait franchir cette frontière, cette frontière suisse si lointaine et pourtant à portée de main, elle devait courir vite très vite, pourchassée par les SS et des chiens à ses trousses depuis des mois et des mois. Emportant son terrible secret avec elle, secret qui ne devait surtout pas tomber aux mains des Nazis...

Regardant avec une infinie tendresse sa petite-fille Andréa, qui se demande bien ce qui a pu l’entraîner ainsi au dernier étage de la maison avec sa grand-mère, Sacha va lui confier son secret, comme une ultime confession qui la libèrera de son enfance. Les deux femmes, redescendues au premier étage, rejoignent la cheminée du grand Salon. Albert, le maître d’hôtel de Sacha et vieux serviteur depuis de nombreuses années vient d’allumer un feu. Sacha tenant Andréa d’une main et la poupée de l’autre, demande à sa petite-fille de lui rendre ce service qu’elle ne peut pas accomplir elle-même, jeter sa poupée dans le feu, le dernier cadeau de son papa.

Andréa ne comprend pas bien ce geste ridicule et surprenant pour la femme aussi douce et généreuse que représente pour elle sa grand-mère, une femme unique, spirituelle et qu’elle affectionne par-dessus tout. Qu’est-ce qui peut bien pousser grand-mère Sacha à vouloir en finir avec son passé, avec cette poupée qui n’a rien de repoussant que ce soi-disant secret, mais quel secret ? Que renferme cette poupée de chiffon qui a rongé la jeunesse de Sacha mais qui a aussi rongé toute sa vie pleine de remords. Cette frontière, cette maudite frontière, trop loin, beaucoup trop loin...

En cet instant, devant la cheminée, toutes les images reviennent et se bousculent dans l’esprit de Sacha, mes petites jambes, pense-t-elle, n’avaient pas la force d’y arriver, de courir et pourtant il fallait courir vite, de plus en plus vite, mes jambes n’avaient plus la force de me porter.

 

 

 

Télécharger votre exemplaire numérique gratuit - Ebook gratuit

 

 

[ Suivi médias et Internet ]

[ Retour au menu ]

 

SUIVI MÉDIAS ET INTERNET


Le secret de Sacha, roman,
Michel Angotti, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

A VENIR

A VENIR

 

 

[ Biographie ]

[ Retour au menu ]

 

AU SUJET DE L'AUTEUR

 

Michel Angotti
 

Né en Bretagne en 1959, Michel Angotti va passer toute la première partie de sa jeunesse à Rennes et Paris. La disparition brutale de ses parents en 1972, l’amènera à rejoindre le sud de la France. De là il continuera ses études à Marseille, sous la responsabilité d’un ami de sa famille, un frère Dominicain directeur d’un lycée, qui lui assurera sa formation et sa scolarité.


Il restera plus de dix ans au sein de cet établissement religieux, ce n’est pas un hasard si cette ambiance quasi monacale inspirera son premier roman. Il aura le temps de découvrir cette belle Provence, où le Soleil joue avec les reflets de la terre, et dont la lumière est riche de mille couleurs. 

 

Il étudiera l’histoire de la Provence au travers de ses auteurs comme Mistral et Daudet. Avec le temps tous ces ingrédients façonneront le personnage de la belle Magali, une femme de caractère au tempérament de feu.

En 1984, c’est la découverte de l’Amérique, et tout particulièrement du Canada, où il effectue un stage dans une banque de Montréal. On lui propose de rester vivre au Québec, mais Michel est partagé entre quitter sa Provence, ses amis, et rester au Canada, ce vaste pays qui lui tend les bras. C’est avec une certaine nostalgie qu’il rentre en France, gardant l’espoir de revenir un jour à Montréal…

Il retrouve sa Provence, termine ses études en Master d’économie et gestion des entreprises au sein de la faculté d’Aix en Provence. Il se passionne pour l’histoire, particulièrement la deuxième guerre mondiale qui sera le cadre du Secret de Sacha.

Tout en travaillant dans une banque sur Marseille, il collaborera à l’animation d’une émission pour Radio-France-Provence en 1987, ce n’est qu’en 2005 qu’il commencera la rédaction du Secret de Sacha.

Marié, père de quatre filles ; sa vie familiale sera le concentré idéal pour créer le personnage de la petite Sacha.

En 2009, il commence la rédaction de son deuxième roman, ‘’Demain te sourira’’ qu’il espère terminer pour fin 2010.

Michel veut mettre en scène des femmes d’horizons divers et les confronter à des situations impossibles.

Pour la réalisation du Secret de Sacha, il est allé à la rencontre des Carmélites, dans un couvent situé en Provence. Leur collaboration a été déterminante pour la réalisation de ce livre.

 

[ Communiquer avec l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR
 

Michel Angotti

 

Michel Angotti se fera un plaisir
de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

ADRESSE DE COURRIER ÉLECTRONIQUE : michelangotti@free.fr

 

 

[ Obtenir votre exemplaire numérique gratuit ]

[ Retour au menu ]

 

TÉLÉCHARGER VOTRE EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE GRATUIT

 

Le secret de Sacha, roman,
Michel Angotti, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

 

NOTE TRÈS IMPORTANTE : Il est strictement interdit d'offrir ce livre en téléchargement sur un autre site (serveur). Prière d'utiliser un lien vers cette page web.

 

Pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit,

choisissez la version désirée et cliquez sur l'un des deux logos ci dessous.

 

 

 

 

Tous nos livres numériques gratuits - Ebook gratuit

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 418-903-5148 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.