Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Actualité

LES ŒUVRES DE NORMAND ROUSSEAU

(Cliquez sur la couverture de votre choix)

     

Normand Rousseau est romancier, nouvelliste et essayiste. Il a publié entre autres une trilogie sur la Bible : La Bible immorale, La Bible démasquée et Le procès de la Bible aux éditions Louise Courteau.

Il est l’auteur d’une thriller biblique : La bombe.

À la Fondation littéraire Fleur de lys, il a publié Les Assassaints et les Assassaintes, La laïcité, une grande invention, Monsieur Jésus et Le livre noir de l’Église catholique au Québec, Le Coran, parole divine ou parole humaine ?

 

La laïcité,

une grande invention

Pour une laïcité cohérente, rationnelle
et pour l’avènement de la civilisation

NORMAND ROUSSEAU

 

Essai

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, 2015, 600 pages.

ISBN 978-2-89612-488-6

Édition papier : 39.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)

 

Couvertures

Présentation

Sommaire

Extrait

Au sujet de l'auteur

Du même auteur

Communiquer avec l'auteur

Commander votre exemplaire

-

PARTAGER

CETTE PAGE

 

COUVERTURES

 

La laïcité, une grande invention, essai,
Normand Rousseau, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

 

 

[ Présentation ]

[ Retour au menu ]

 

PRÉSENTATION

 

La laïcité, une grande invention, essai,
Normand Rousseau, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Ce livre écrit dans un style direct, presque brutal, un ton qui n’enfile aucun gant blanc, se consacre à décrire une laïcité authentique, cohérente et rationnelle qui applique à la lettre les Droits de l’homme, peu importe si cela fait souffrir les religions.


Ce livre a surtout le mérite d’aborder plusieurs sujets que les auteurs n’osent pas aborder quand ils parlent de laïcité : la hiérarchisation des droits, la violence des religions, le besoin de religions, les ravages des intégrismes, la laïcité internationale, les sectes, la morale laïque, la politique et les religions, la misogynie des religions, les viols des chartes et de la liberté de conscience par les religions, la séparation de la culture et de la religion, la toponymie religieuse, le financement des religions par l’État, les fêtes religieuses, les rites de passage, la neutralité des systèmes scolaires et de santé, les interdits et obligations religieuses en matière de vêtements et de nourriture et la laïcité dans les sports, entre autres sujets.


Ce livre invite également les non-croyants et les athées à sortir de leurs placards et à prendre leur place dans une société laïque authentique.


Ce livre rappelle tous les bienfaits que nous a apportés la laïcité et surtout tous les bienfaits qu’elle pourrait nous apporter encore si la société consentait à subir une intervention chirurgicale peut-être sévère, mais salutaire.


Ce livre a surtout le mérite de présenter, dans un style parfois ironique ou humoristique, la laïcité comme une grande invention de l’homme et un espoir vers une authentique civilisation.


Lâchons le mot. Ce livre ne ressemble à aucun autre livre traitant de la laïcité.


Normand Rousseau est romancier, nouvelliste, biographe, essayiste. Il s’est surtout affirmé avec sa trilogie sur la Bible : La Bible immorale, La Bible démasquée et Le Procès de la Bible. De plus, il a publié L’histoire criminelle des Anglo-Saxons, Les Assassaints et les Assassaintes et La Bombe, un roman portant sur la Bible.
 


 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

 

SOMMAIRE

 

La laïcité, une grande invention, essai,
Normand Rousseau, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Attention ! Un lecteur averti en vaut trois

 

PREMIÈRE PARTIE − LA LAÏCITÉ EN FORMATION

 

1. Mais d’où peut bien venir cette laïcité ?

 

2. Peut-on se passer des religions ?

 

3. Les monothéismes ont-ils accouché de la laïcité ?

 

4. Le chemin de croix de la laïcité

 

5. Les montagnes russes de la laïcité et des intégrismes

 

6. Qu’est-ce donc que cette foutue laïcité ?

 

7. Les droits de l’Homme

 

8. Les devoirs de l’Homme

 

9. Les droits de l’Enfant

 

10. Pourquoi la laïcité est-elle née en France ?

 

11. La laïcité serpente dans le monde

 

12. Quand la laïcité devient internationale

 

13. Le Québec en marche vers la laïcité

 

14. Les sectes, pourritures des grandes religions

 

DEUXIÈME PARTIE − LES FONDEMENTS DE LA LAÏCITÉ

 

15. La laïcité a-t-elle une morale ?

 

16. Les Dieux aiment-ils la liberté ?

 

17. La justice, ça se laïcise

 

18. Les Dieux font-ils de la politique ?

 

19. Pourquoi toutes les religions sont-elles misogynes ?

 

TROISIÈME PARTIE − LA LAÏCITÉ EN ACTION

 

20. Quand c’est la fête des Dieux !

 

21. Les Dieux se préoccupent-ils des rites de passages ?

 

22. Touche pas à ma culture, c’est ma religion !

 

23. Les Dieux sont-ils ignorants et malades ?

 

24. Les médias

 

25. La censure

 

26. Pourquoi changer les noms ?

 

27. L’argent, le nerf à vif des Dieux

 

28. Jésus était-il un immigrant ?

 

28. Les Dieux ont-ils faim et soif ?

 

30. Dis-moi comment tu t’habilles, je te dirai qui tu pries

 

31. Les Dieux font-ils encore du sport ?

 

32. Les religions peuvent-elles s’accommoder ?

 

33. Faites de la place aux non-croyants

 

34. Ce que nous devons à la laïcité et ce qu’elle pourrait

nous apporter encore

 

CONCLUSION - Une grande invention fragile

 

BIBLIOGRAPHIE

 

AU SUJET DE L’AUTEUR

 

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

 

DU MÊME AUTEUR

13

 

19

 

21

 

45

 

53

 

67

 

83

 

103

 

167

 

175

 

181

 

191

 

209

 

227

 

237

 

255

 

265

 

267

 

301

 

313

 

321

 

343

 

369

 

371

 

381

 

401

 

439

 

459

 

465

 

467

 

479

 

493

 

501

 

515

 

533

 

541

 

551

 

 

563

 

569

 

577

 

583

 

585

 

587



 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

 

EXTRAIT

 

La laïcité, une grande invention, essai,
Normand Rousseau, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Attention ! Un lecteur averti en vaut trois


Je n’ai jamais aimé les avertissements en général, encore moins au début d’un livre. Ça fait paternaliste, ça fait policier, c’est désagréable. Encore moins des avertissements au pluriel. Pitié Seigneur ! Mais une fois n’est pas coutume. Je m’en confesse, il s’agit bien d’avertissements au pluriel, tu as bien deviné, ami lecteur. Un lecteur averti, surtout si c’est un croyant, en vaut trois et j’ai bien l’intention de tripler le nombre de mes lecteurs. Je suis bien conscient que plusieurs lecteurs, surtout des croyants, cesseront la lecture de ce livre avant la fin de ces avertissements. Too choking ! Seigneur ! pardonnez-leur parce qu’ils ne savent ce qu’ils manquent.


Ce livre contient des passages de violence et même de sexe. Pas de pornographie, que Venus m’en garde ! Donc, que le lecteur en soit averti ! Qu’il s’interdise la dégustation de ce livre et en laisse la lecture libre aux enfants beaucoup mieux préparés à un tel choc !


Je tiens à le dire tout franc en partant. La laïcité est une des plus grandes inventions de l’humanité avec la démocratie et les Droits de l’homme. Une trinité laïque du meilleur goût !


Si dans ce livre, je prône la laïcité de l’État, je n’ai par contre aucune obligation à respecter la réalité sociale, le contexte politique, idéologique, économique, le taux de chômage, l’intégration des immigrants et quoi encore ? Je ne suis pas obligé de respecter l’évolution de la société. Je ne suis pas politicien. Je me réserve le droit de condamner ce qui est condamnable et de faire la promotion de ce qui le mérite à mes yeux. On m’accusera de maltraiter les religions, et de promouvoir l’athéisme, j’en assume dès ces premières lignes la responsabilité entière. Nouvel inquisiteur, va !


S’il n’y avait pas de religions, nous n’aurions pas besoin de laïcité. On peut très bien imaginer, comme John Lennon le chantait, un monde et des sociétés sans religion. Peut-être qu’un jour la planète tout entière sera dépoussiérée de toute religion. Ce sera alors un grand pas pour l’humanité. Le mouvement de déchristianisation de l’Europe et la montée de la Chine communiste laissent entrevoir qu’un jour les religions seront mortes et enterrées comme les civilisations du passé. Il ne restera plus qu’à visiter leurs arrogantes ruines. Il n’y aura aucun prophète, aucun gourou pour les ressusciter. Est-ce que l’humanité s’en portera mieux ? Impossible de le dire. Il faut l’expérimenter avant de se prononcer. L’homme sera probablement toujours l’homme, mais on espère qu’il va aller en s’améliorant. On en a déjà des signes avec le Tribunal international, l’ONU, les conventions de Genève, les Droits de l’homme, la démocratie et la laïcité qui se répandent lentement, mais sûrement.


Le communisme a tenté d’éliminer les religions en les écrasant toutes, mais la persécution n’est surtout pas un élément de la laïcité puisqu’elle s’engage à respecter et à protéger toutes les religions. La répression ne donne rien; elle risque juste de braquer les persécutés dans leurs croyances. Soyons bien clairs. La laïcité n’est surtout pas une idéologie athée qui rêve de pulvériser les religions. La laïcité veut avant tout séparer le politique du religieux parce que cette alliance par les siècles passés a causé tellement de maux, tellement de crimes, tellement de souffrances, et tout cela, tiens-toi bien ami lecteur, au nom des dieux de différents peuples.


La laïcité moderne, authentique, tente de relever un impossible défi, celui de faire cohabiter et de faire vivre ensemble dans la paix sociale différentes religions monothéistes qui se sont entretuées au cours des siècles. De plus, la laïcité est une grande invention parce qu’elle doit relever un autre défi : celui de faire vivre ensemble sur un pied d’égalité non seulement un grand nombre de religions qui se présentent toutes comme la seule vraie, mais aussi les polythéistes, les croyants d’une multitude de religions et de sectes, les non-croyants, les athées, les agnostiques et les déistes.


La laïcité est réaliste. Elle constate que les religions existent; elle souhaite une coexistence pacifique et harmonieuse et elle veut leur donner un cadre dans lequel elles pourront vivre et s’épanouir en toute liberté, mais sans imposer leurs dieux, leur culture, leurs fêtes publiques, leurs croyances à ceux qui ne sont pas leurs adeptes. Elle veut surtout éviter toute influence du religieux sur la morale et sur les décisions politiques qui regardent l’ensemble de la société.


Dans ce livre, je tente donc de définir ce qu’est la laïcité authentique sans tenir compte des contextes politiques, une laïcité idéale presque utopique, sans me préoccuper du contexte actuel de chaque société, bref une laïcité cohérente et rationnelle. C’est pourquoi, aux yeux de plusieurs, on m’accusera d’intolérance, d’intransigeance, d’extrémisme. On me traitera de pape de la laïcité, de théologien du fanatisme, d’ayatollaïc (oh ! quelle trouvaille !), de puritain dogmatique, de fasciste de la neutralité, de prophète de l’athéisme et je laisse à mes détracteurs le loisir de m’encenser à leur guise d’une kyrielle de douceurs du genre « dictateur de la laïcité » entre autres et de « curés laïques », sauf que les curés laïques n’ont jamais torturé et brûlé des croyants et n’ont pas fait de guerres soi-disant « saintes » ou de guerre de non-religion.


Je me répète : la cohérence et la rationalité sont les deux phares qui me guident. Je tiens à préciser, malgré mon utopie, que la laïcité doit s’inscrire dans une société réelle et non dans l’abstraction. Ma laïcité qui peut sembler impossible aujourd’hui pourrait se réaliser un jour. Mais je crois en attendant qu’il faille pousser la machine au bout, soit une laïcité totale, radicale, non partielle ou non molle. L’implantation de la laïcité appartient aux politiciens et aux sociétés qui veulent être laïques. C’est pourquoi on se plaît à répéter qu’il y a autant de laïcités que de pays ou de sociétés.


Mais le réalisme, ce n’est pas mon propos. Je vais décrire une laïcité du futur. Je sais que l’humain n’est pas toujours prêt à faire les concessions nécessaires pour atteindre une authentique laïcité. Dans certains cas, il faudra laisser disparaître toute une génération avant de rendre acceptable tel ou tel aspect de la laïcité. Par exemple, il pourra être très difficile de remplacer des fêtes religieuses auxquelles croyants et pratiquants sont très attachés et même des non pratiquants qui tiennent mordicus à l’élément culturel de leur religion considérée comme entité sociale.


Comme je suis Québécois, mon point de référence sera nécessairement le Québec, mais je vais m’efforcer, tout au long de ce livre, de prendre des exemples réels de différentes laïcités dans le monde, dans le temps et dans l’espace. Il est important de situer la laïcité québécoise dans un contexte mondial, autrement on risque de dire des bêtises. Entre autres bêtises, celle de notre soi-disant fragilité identitaire ou notre repli sur soi comme si tous les pays qui pratiquent la laïcité souffraient d’une fragilité identitaire et d’un repli sur soi. Qu’on cesse de répéter de telles conneries !


La plupart des commentateurs ne voient dans la Charte de la laïcité au Québec (non pas des valeurs) que de simples balises à déposer pour aider les magistrats à porter des jugements plus sérieux. Ce livre va démontrer que la nécessité d’une Charte embrasse beaucoup plus large. Si nous avons fait un bon bout de chemin dans la laïcité, il en reste encore un sacré bout encore à faire. Le problème, c’est que les commentateurs comme tous les Québécois sont tellement baignés dans notre « catholaïcité » qu’ils ne voient même pas ce qui devrait être changé ou amélioré. Ils ont le nez collé sur les signes religieux qui leur semble la quintessence de la laïcité.


Tout au cours de ce livre, le lecteur pourra me percevoir comme alarmiste. Il dira que le Québec n’a jamais connu de guerres de religion et c’est vrai. Mais il ne faut pas oublier que je garde la perspective sur 3 000 ans de violence religieuse dans le monde entier, pas seulement au Québec. Cette violence a frappé tout récemment en Espagne, guerre civile entre communiste et catholiques, en Irlande, protestants contre catholiques, au Rwanda entre catholiques et catholiques, en Algérie, en Iran, en Afghanistan, entre chiites, sunnites et extrémistes. La violence religieuse peut nous surprendre au moment où on si attend le moins. Si on veut la paix religieuse, préparons la laïcité.


Dans ce livre, je vais même voyager aux quatre coins de la planète, non seulement pour décrire le cheminement de la laïcité actuelle, mais aussi pour démontrer et justifier sa progression grâce à des comparaisons prises dans les religions elles-mêmes et dans les laïcités de différents pays. Cette exploration se fera dans le passé comme dans le présent et avec des pointes vers l’avenir.


Après avoir démontré que ce sont la violence, les crimes et les excès mêmes des religions qui ont donné naissance à la laïcité, je vais tracer à grands traits son histoire, puis en définir la nature. Ensuite, je vais inviter le lecteur à faire un tour du monde de la laïcité, où elle est le plus avancée, là où elle est bâtarde, ou mixte ou timide et enfin là où elle n’ose pas encore naître.


Nous nous arrêterons plus longuement en France, la mère de la laïcité. Arrêt obligé aussi au Québec pour tracer la progression passée de sa laïcité, décrire la situation actuelle et surtout ce qu’elle pourrait devenir dans un futur plus ou moins éloigné.


Puis nous irons à l’ONU pour jeter un coup d’œil sur ce que pourrait être une laïcité internationale, une laïcité de la planète entière, un avant-goût du futur.


Ensuite, nous étudierons successivement un grand nombre de facettes de la laïcité : sa morale, les écoles et les hôpitaux, les fêtes, l’immigration; on traitera des interdits et obligations alimentaires et vestimentaires imposées par les religions; on verra la laïcité dans les sports, ses rapports avec la liberté, les constitutions et les chartes, la place qu’elle accorde à la femme et à l’enfant, ses rapports avec la justice, la culture, la politique, le patrimoine religieux, la fonction publique.


Je pousserai l’audace jusqu’à développer une hiérarchisation des droits que les spécialistes prétendent impossible. Je vais surtout traiter de sujets qui semblent faire peur à la plupart des auteurs : les sectes, les rites de passage, les médias, la censure, la toponymie, le financement des religions et la place des non-croyants dans une société laïque, les religions qui violent les chartes et la liberté de conscience.


Enfin, je terminerai sur le rappel des bienfaits que nous a apportés la laïcité et je vais faire miroiter les progrès qu’elle pourrait nous apporter à l’avenir. Il ne nous reste qu’à être accueillants à cette laïcité authentique, cohérente et rationnelle.


À la fin de ce livre, plusieurs lecteurs pourront conclure que la laïcité authentique est impossible dans le Québec actuel et les autres pays et ils auront peut-être raison. Mais attention ! Il y a 50 ans à peine tous les progrès actuels de la laïcité au Québec semblaient impossibles (ouvertures des commerces le dimanche par exemple) et pourtant ils se sont produits et semblent tout à fait normaux pour la société québécoise d’aujourd’hui. L’être humain n’est pas rationnel; il est attaché à ses croyances, à ses habitudes, à ses valeurs; il faut donc s’attendre à ce qu’il évolue lentement et surtout qu’il résiste et s’oppose. Par contre, les progrès techniques d’aujourd’hui sont si rapides que le même être humain est emporté dans ce torrent et il évolue de plus en plus vite, pour le pire et le meilleur. Donc, avec Lennon, on peut invoquer une société vraiment laïque à l’avenir. C’est à ce défi à relever que ce livre est consacré.


À la fin de chaque chapitre, un encadré rappelle au lecteur ce QU’IL FAUT FAIRE. Ce livre n’est pas un rapport avec des recommandations. Je ne recommande rien; je dis tout simplement ce QU’IL FAUT FAIRE.


Bref, en route pour la grande découverte des bienfaits de la laïcité authentique. On n’est pas ici pour se dorer la pilule, mais pour dire la vérité. Je t’avertis, ami lecteur, ça va brasser. Ce n’est pas une entreprise facile. Vas-y avoir des grincements de dents chez les croyants et peut-être même chez les non-croyants, mes frères.


Te voilà averti, ami lecteur et un lecteur averti… oui, je sais que tu sais. Donc fin des avertissements et chemine en paix dans cette lecture pleine de bruits et de fureur, si tu en as le courage.

 

 

[ Au sujet de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

AU SUJET DE L'AUTEUR

 

Normand Rousseau  

 

Comme tout bon Québécois, Normand Rousseau est né dans la religion catholique et est même entré dans une communauté religieuse enseignante. C’est au cours de ce séjour qu’il a décroché une maîtrise en Sciences religieuses qui lui a permis de découvrir la profonde immoralité de la Bible.

 

Pendant 30 ans, il cherché un livre qui expliquerait ou dénoncerait cette immoralité du soi-disant livre sacré. Il a lu des centaines et des centaines de livres sur le sujet. Il a bien découvert quelques livres qui tentaient d’expliquer, de minimiser ou de justifier les nombreux crimes racontés dans ce livre et commis au nom de Dieu, mais jamais un livre qui condamne dans le détail cette immoralité. Finalement, il a décidé d’écrire ce livre, La Bible immorale, et après cinq années d’écriture et plusieurs refus essuyés en France et au Québec, ce manuscrit a été publié par une éditrice courageuse et qui n’a pas froid aux yeux, Louise Courteau. Par la suite, à la même maison d’édition, Normand Rousseau a publié aussi La Bible démasquée et Le Procès de la Bible, donc en tout une trilogie qui dénonce entièrement tous les aspects criminels de ce livre.

 

Parmi toutes ces lectures, Rousseau a exploré l’histoire de toutes les grandes religions et de leur histoire souvent criminelle, en particulier les trois grands monothéismes.

 

À titre d’expert en développement international, il a enseigné cinq ans au Maroc ce qui lui a permis de connaître davantage le monde musulman et d’écrire Le Coran, parole divine ou parole humaine, refusé en France comme au Québec.

 

Passionné par les voyages, Rousseau a visité une cinquantaine de pays ce qui lui a permis d’approfondir ses connaissances sur un grand nombre de religions.

 

Au cours des dernières années, Rousseau a connu une production prolifique en écrivant une dizaine de livres non encore publiés et refusés à plusieurs reprises en France et au Québec. Le caractère radical de son œuvre est peut-être une explication à tous ces refus.

 

Un autre volet de son œuvre est la dénonciation des crimes commis par des ethnies chrétiennes. C’est ainsi qu’il a publié L’histoire criminelle des Anglo-Saxons et qu’il a écrit L’histoire des crimes de l’ethnie française non encore publiée.

 

Conscient que le genre littéraire de l’essai est plutôt rebutant pour le grand public, il a publié un roman policier sur la Bible intitulé La Bombe.

 

À sa grande surprise et à celle de son éditrice, Rousseau a constaté que les médias au Québec comme en France semblent plutôt pro-religion et qu’il n’est pas facile non seulement de publier, mais que ce genre de livres frappe un mur médiatique étanche.

 

Excédé par le nombre de refus des éditeurs, Rousseau a décidé de publier ses livres sur Internet. Pour faire connaître ses idées, il prononce aussi des conférences sur ses livres et publie des lettres de lecteur dans les journaux quand ceux-ci veulent bien lui permettre. Là aussi les refus sont nombreux. Par exemple, au cours du début sur la Charte de la laïcité, il a envoyé 25 lettres aux journaux en faveur de cette charte. Elles ont toutes été refusées, sauf quelques-unes.

 

Dernièrement, Rousseau a ouvert un nouveau volet à son œuvre avec La laïcité, une grande invention et Le livre noir de l’Église catholique au Québec, évidemment non encore publiés.

 

Mais la pièce maîtresse de son œuvre est sans doute Monsieur Jésus, un manuscrit qui réfute la divinité de Jésus en dix arguments. Ce livre replace la divinisation de Jésus dans le grand contexte de la déification de l’homme à travers les siècles, des empereurs babyloniens à Hirohito.
 

 

[ Du même auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

DU MÊME AUTEUR

 

Normand Rousseau

AUTRE LIVRE PUBLIÉ À LA FONDATION LITTÉRAIRE FLEUR DE LYS

 

Les assassaints et les assassaintes

et des saints à décanoniser ou à canoniser

NORMAND ROUSSEAU

Essai

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, 2015, 560 pages.

ISBN 978-2-89612-477-0

Édition papier : 39.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)

Cliquez ici pour en savoir plus et lire un extrait

   

La laïcité, une grande invention

Pour une laïcité cohérente, rationnelle
et pour l’avènement de la civilisation

NORMAND ROUSSEAU

Essai

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, 2015, 600 pages.

ISBN 978-2-89612-488-6

Édition papier : 39.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)

Cliquez ici pour en savoir plus et lire un extrait

   

Monsieur Jésus


L'homme peut-il être dieu ?


NORMAND ROUSSEAU

Essai


Fondation littéraire Fleur de Lys


Lévis, Québec, 2016, 690 pages.


ISBN 978-2-89612-502-9


Édition papier : 39.95$


Édition numérique : 7.00$ (PDF)
 

Cliquez ici pour en savoir plus et lire un extrait

   

Le livre noir de l'Église catholique au Québec

NORMAND ROUSSEAU

Essai

Fondation littéraire Fleur de Lys

Lévis, Québec, 2016, 592 pages.

ISBN 978-2-89612-518-0

Édition papier : 39.95$

Édition numérique : 7.00$ (PDF)

Cliquez ici pour en savoir plus et lire un extrait

   

Le Coran, parole divine ou parole humaine ?

 

NORMAND ROUSSEAU

Essai


Fondation littéraire Fleur de Lys


Lévis, Québec, 2017, 350 pages.


ISBN 978-2-89612-539-5


Édition papier : 24.95$


Édition numérique : 7.00$ (PDF)


Cliquez ici pour en savoir plus et lire un extrait



AUTRES LIVRES PUBLIÉS

 

Les pantins, roman, La pensée universelle, 1973.

La tourbière, roman, La Presse, 1975.

Le miroir, Ma femme, ce laideron, L’examen médical, nouvelles, Écrits du Canada français, 1976.

Réal-Caouette-Canada, biographie, Éditions Héritage, 1976.

À l’ombre des tableaux noirs, roman, Éditions Pierre Tysseyre, Cercle du Livre de France, Prix Jean Béraud-Molson, 1977.

Les jardins secrets, roman, Éditions Pierre Tysseyre, Cercle du Livre de France, Prix du Cercle du Livre de France, 1979.

Le déluge blanc, roman, Leméac, 1981.

Dans la démesure du possible, nouvelles, Éditions Pierre Tysseyre, Cercle du Livre de France, 1983.

Le grand dérangement, roman, Alain Stanké, éditeur, 1984.

La bombe, roman, Éditions Bénévent, Nice, 2011.

Chez Louise Courteau, éditrice

La Bible immorale, essai, Montréal, 2006.

L’histoire criminelle des Anglo-Saxons, essai, Montréal, 2008.

La Bible démasquée, essai, Montréal, 2010.

Le procès de la Bible, essai, Montréal, 2012.


Les manuscrits non encore publiés

Le Coran, paroles divines ou paroles humaines

Ce manuscrit fait une analyse critique de la vie de Mahomet et du Coran pour conclure que le Coran est la révélation de Mahomet et non d’Allah.

Et sur ces esclaves, je bâtirai mon Église

Ce manuscrit accuse le christianisme d’avoir toujours été en faveur de l’esclavage depuis Jésus, Pierre et Paul et d’avoir justifié l’esclavage par la Bible et d’avoir pratiqué l’esclavage depuis vingt siècles.

Monsieur Jésus

Ce manuscrit prouve en dix arguments que Jésus n’était pas Dieu.

Face à face avec Dieu

Ce manuscrit imagine une rencontre entre Dieu et ses créatures. La moitié du livre, c’est Dieu qui fait le procès des religions, des riches, des puissants et l’autre moitié, ce sont des groupes d’humains qui font le procès de Dieu : les enfants, les femmes, les pauvres, les exploités, etc.
La deuxième crucifixion

Ce manuscrit décrit les 40 jours qui ont suivi la convalescence de Jésus et non sa mort ou sa résurrection. Au cours de cette période, Jésus rencontre tous les personnages des évangiles et subit leurs critiques ce qui le crucifie pour une deuxième fois.

Le livre noir de l’Église catholique au Québec

Ce manuscrit accuse l’Église du Québec de plusieurs crimes commis envers le peuple québécois : maltraitance des enfants, attitude inquisitoriale, ingérence politique, mépris de la femme, retard en éducation et en services sociaux, opposition au modernisme. Il exige que les représentants de l’Église demandent pardon à l’Assemblée nationale et que l’Église réponde devant la Cour suprême de huit grands crimes.

Jésus était-il féministe ou misogyne ?

Ce manuscrit en se basant sur l’Ancien et le Nouveau Testament démontre que Jésus n’était ni féministe ni misogyne, mais qu’il faisait preuve d’ouverture aux femmes.

La colombe tachée de sang

Ce manuscrit fait une analyse critique du concept de l’Esprit Saint en se basant sur les mythologies, l’Ancien et le Nouveau Testament ainsi que sur le Catéchisme de l’Église catholique.
Manuscrits en préparation

La Bible, cimetière d’enfants

Ce manuscrit démontre que la Bible, aussi bien le Nouveau que l’Ancien Testament ignore le plus souvent les enfants, même qu’ils les massacrent sans état d’âme. Cette haine des enfants se retrouve dans l’histoire du christianisme, du judaïsme et de l’islam.

Les anges n’ont plus d’ailes

Ce manuscrit démontre que les anges sont de pures fabulations de la Bible et du christianisme. En se basant sur les Écritures, l’histoire du christianisme et de l’islam et enfin sur le Catéchisme, il est facile de démontrer que ces créatures peuvent être maléfiques aussi bien que bénéfiques dans l’imagination des croyants.
 

 

[ Communiquer avec l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

 

Normand Rousseau

Normand Rousseau se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique : normand1939@hotmail.fr

 

 

[ Obtenir un exemplaire ]

[ Retour au menu ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE UN EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE OU PAPIER

 

La laïcité, une grande invention, essai,
Normand Rousseau, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire du livre annoncé sur cette page.

 

NOTRE MISSION - On trouve plusieurs éditeurs libraires en ligne sur Internet. Leur mission est strictement commerciale et vise à enrichir leurs actionnaires. Il s'agit d'entreprises « à but lucratif ». Ce n'est pas notre cas. Notre maison d'édition en ligne est la première au sein de francophonie qui soit « à but non lucratif », c'est-à-dire administrée par des bénévoles qui tirent aucun profit financier personnel de leur travail. Autrement dit, nous ne sommes pas là pour nous enrichir personnellement. Toutes les recettes en sus de nos dépenses sont réinvesties dans nos activités. Et chacune de nos activités doit s'inscrire dans notre mission purement humanitaire et socioculturelle. Lire la suite

 

Faites votre choix :

 

Exemplaire papier : 39.95$

 

Exemplaire numérique : 7.00$

 

 

EXEMPLAIRE PAPIER

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 418-903-5148

 

 

Carte de crédit ou transfert bancaire avec Internet

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

EXEMPLAIRE PAPIER
CANADA AILLEURS DANS LE MONDE

 

39.95$ CAD

Tout inclus

Livraison : 21 jours ouvrables

 

 

 

Écrivez à l'adresse suivante

car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

 

 

 

Commande postale
EXEMPLAIRE PAPIER
1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom

(prénom et nom de famille)


Votre adresse postale complète

Votre adresse électronique

Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


39.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 21 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :


renee-fournier@bell.net

 

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE (PDF)

 

Nous livrerons votre exemplaire numérique en pièce jointe à un courriel. Aucune livraison par la poste régulière. Vous pouvez commander par la poste régulière mais votre exemplaire numérique vous sera livré par courriel.

 

 

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE
Partout dans le monde
PDF

7.00$ CAD

 

Livraison en pièce jointe à un courriel

 

 

 

 

 

[ Retour au menu ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8   Téléphone : 418-903-5148


Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu
des autres sites auxquels elle pourrait se référer.