Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Actualité

 

Les livres de Adeola Raymond da Matha,
Docteur en Sciences Économiques, Enseignant Chercheur FASEG/UAC

[ Cliquez sur la couverture de votre choix ]

La vision historique de la science économique contemporaine
Manuel scolaire
Adeola Raymond da Matha

En savoir plus

Les systèmes socio-économiques
des organisations des entreprises
Manuel scolaire
Adeola Raymond da Matha

En savoir plus

La vision historique comparative du développement rural et du crédit agricole en Afrique

Manuel scolaire

Adeola Raymond da Matha

En savoir plus

LA VISION HISTORIQUE

des modèles des politiques économiques à travers la mutation des petites et moyennes entreprises

Manuel scolaire

Adeola Raymond da Matha

et Denis Berger

En savoir plus

 

La vision historique comparative

du développement rural

et du crédit agricole en Afrique

 

Adeola Raymond da Matha,

Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC


Essai - Manuel scolaire universitaire

 

Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, Canada, 2014,

308 pages,

format 8,5 X 11 pouces (format lettre)
ISBN 978-2-89612-461-9

Couverture souple couleur

Reliure allemande

Exemplaire papier : 39.95$ (Canada)

Exemplaire numérique : 16.50$ (Partout)

 

Couvertures

Présentation

Sommaire

Extrait

Au sujet de l'auteur

Bibliographie (Du même auteur)

Communiquer avec l'auteur

Commander votre exemplaire

-

PARTAGER

CETTE PAGE

 

COUVERTURES

 

La vision historique comparative du développement rural et du crédit agricole en Afrique,

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

 

[ Présentation ]

[ Retour au menu ]

 

PRÉSENTATION

 

La vision historique comparative du développement rural et du crédit agricole en Afrique,

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

« Imprégnés, influencés par le savoir et la technique des pays développés, nous devons en assimiler l’essentiel et les utiliser non à des fins conquérantes, mais pour soulager nos pays et nos villages des maux qui les rongent, en ayant toujours conscience du danger de leur application inadéquate ou brutale. »


* * *


« La tâche de l’économiste est de découvrir les lois qui président à la distribution des richesses entre classes sociales.


En Afrique, très peu de responsables politiques connaissent cette vision de la sociabilité entre leur peuple.


À quand la prise de conscience administrative et la bonne gouvernance en Afrique, particulièrement au Bénin ? En France, en Angleterre, en Amérique, etc., c’est cette prise de conscience qui a permis de réorganiser les mouvements économiques, administratifs et la bonne gouvernance. ».


Raymond Adéolas da MATHA, Docteur en Sciences Economiques,
Enseignant chercheur à la FASEG


 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

 

SOMMAIRE

 

La vision historique comparative du développement rural et du crédit agricole en Afrique,

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

SOMMAIRE


REMERCIEMENTS


INTRODUCTION GÉNÉRALE


PREMIÈRE PARTIE - UN PROJET DE CRÉDIT AGRICOLE SOUS CONTRAINTES


CHAPITRE 1 - Les contraintes historiques : le passé colonial et les premières expériences du crédit agricole


CHAPITRE 2 - L’indépendance et les contraintes spatiales du développement agricole


CHAPITRE 3 - L’indépendance et le projet de développement économique


DEUXIÈME PARTIE - LES EXPÉRIENCES RÉCENTES


DU CRÉDIT AGRICOLE AU BÉNIN


CHAPITRE 4 - Le domaine d’intervention : le rôle économique des coopératives rurales béninoises


CHAPITRE 5 - Les expériences intermédiaires du crédit agricole au Bénin


CHAPITRE 6 - L’invention d’une nouvelle structure du crédit agricole


CHAPITRE 7 - La mise en pratique et des difficultés en matière de financement de l’agriculture


CHAPITRE 8 - La contrainte des ressources


CONCLUSION GÉNÉRALE


LISTE DES ABRÉVIATIONS


BIBLIOGRAPHIE

 


 

[ Lire un extrait ]

[ Retour au menu ]

 

 

EXTRAIT

La vision historique comparative du développement rural et du crédit agricole en Afrique,

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Pour rendre compte des résultats de l’activité d’un organisme bancaire, la connaissance des documents comptables développés est indispensable. Pour l’Afrique en général et pour le Bénin en particulier, la majorité des documents disponibles est manuscrite encore de nos jours: même pour la période récente, nous n’avons pas pu trouver des statistiques concernant, le nombre de comptes de chaque catégorie socioprofessionnelle dans tous les domaines : crédits, épargne, et les comptes divers, par conséquent, notre étude est restée générale.


Nos recherches de l’information dans les pays de l’Afrique de l’Ouest, nous ont permis de constater que la méconnaissance de la doctrine réelle de RAIFFEISEN constitue l’échec parfois des modèles qui ont été mis en place jusqu’à ce jour, avant et après l’indépendance.


La réussite de l’organisation des C.L.C.A.M. et C.R.C.A.M. en Afrique noire passe nécessairement par l’application de la loi Jules Meline.


Jules Méline, auteur de la loi de 1894 et de celle de 1899, affirmait que les caisses locales sont la base du crédit agricole, les caisses régionales n’en étant que le complément.
 

 

Extrait de l'INTRODUCTION GÉNÉRALE


Depuis le néolithique, et des sociétés dites primitives à aujourd’hui, en passant par les civilisations protohistoriques, des liens multiformes ont prévalu entre la circulation de la monnaie et le secteur agricole.


Actuellement l’Afrique compte 900 millions d’habitants et bientôt plus d’un milliard d’âmes (dans moins de dix ans). Selon les prévisions de la Banque Mondiale, l’Afrique de l’Ouest francophone représente 32 millions d’habitants. Les pays de la zone franche comptent 80 millions d’habitants. Cette population augmente au rythme de 2, 5 à 3 pour mille habitants.


Le territoire béninois compte 900 0000 habitants probablement, 1 0000 000 d’habitants en 2014. Les données démographiques indiquent que la population progresse à 3 pour mille habitants par an.


L’Afrique constitue un grand marché d’avenir, malgré les vues pessimistes de l’évolution récente de son économie. Cinquante-deux ans d’indépendance se résument par cinquante-deux ans d’échec économique dans les pays francophones. La démocratie serait-elle un passage obligé en vue d’une émancipation et d’une vraie indépendance des peuples africains ? Si c’est le cas, le chemin est semé d’embûches, car les obstacles à vaincre sont redoutables ; de toute façon, la question de la démocratie et de l’émancipation des peuples reste posée depuis l’aube des indépendances, loin de tendre à l’équilibre social prôné par les théories du développement ; les systèmes économiques ont aggravé, surtout en temps de crise, l’écart entre les riches et les pauvres. Ils ont ravivé la coupure en classes sans bénéfices pour la richesse des nations et de la démocratie.


Le colonisateur français avait l’habitude d’imposer un choix politique entre les deux régimes suivants : celui à parti unique et celui multipartisme. Tous les pays africains francophones se sont retrouvés chapeautés par des régimes à parti unique. Toute décision politique, économique et sociale est imposée par la direction politique du parti unique. Le Bénin n’a connu que des bouleversements dus aux soubresauts politiques.


Le Bénin ne s’est pas préoccupé, depuis l’indépendance, du secteur de l’agriculture. En laissant ce secteur essentiel pour le progrès des peuples entre les mains d’organismes non gouvernementaux, les gouvernements, les politiques ont fait preuve d’une absence de volontarisme ; ils se sont contentés d’idéologie ne tenant pas compte des potentialités des structures économiques et sociales béninoises et ont perdu de vue tout objectif susceptible de permettre de surmonter les obstacles et les difficultés rencontrées dans le cadre de ces structures. Le coût social de cette absence de politique rigoureuse est très lourd à payer : l’impuissance pratique des techniciens du pouvoir a complètement déséquilibré les structures économiques du pays. Or sans une agriculture prospère, l’industrie ne peut être capable de produire pour pleinement satisfaire les besoins essentiels des masses populaires. À cet effet, la banque mondiale lançait déjà un cri d’alarme.


Pour Monsieur Robert Mc-Namara, ex-président de la Banque Mondiale, le développement agricole et, par extension, le développement rural, sont au cœur de la problématique du développement de nombreux pays du tiers monde. La quasi-faillite de la décennie du développement centrée sur l’industrie et les difficultés des économies industrialisées aggravées par la crise pétrolière d’octobre 1973 ont entraîné un réexamen des politiques économiques préconisées tant par les instances nationales que par les organisations internationales. Ce qui laisse l’Afrique et le Bénin en particulier dans l’incertitude sur son développement économique et social.


Le poids considérable des ruraux dans les populations africaines ne les rendait pas rapidement disponibles pour les tâches industrielles. Un tel objectif d’industrialisation aurait d’ailleurs exigé la mobilisation d’importantes ressources financières ; ce qui est un effort hors de portée. La faiblesse des moyens, confrontée à l’immensité des besoins, ainsi que l’effet de ces dépenses sur l’économie globale ont fait naître des discussions théoriques sur l’allocation des ressources et le choix des secteurs bénéficiaires. Ces discussions ont opposé les tenants de la croissance polarisée à ceux de la croissance diffuse. Les premiers étaient pour l’injection des flux financiers considérables dans certains secteurs sélectionnés pour leurs effets entraînants sur l’économie. Les autres étaient pour l’affectation simultanée à tous les secteurs de l’économie de ressources pour enclencher un processus auto-entretenu. Ce dernier point de vue est battu en brèche par la limitation des ressources du Bénin. La première théorie a été plus abondamment traitée grâce aux apports de François Perroux, Sauvy, René Dumond, Yves Lacoste, etc.


La théorie de la croissance polarisée ou des industries industrialisantes consiste schématiquement, à mettre en place à partir de certaines branches judicieusement sélectionnées suivant leurs effets de pôle, une structure industrielle cohérente et introvertie.


Mais cette stratégie requiert des capitaux importants et une planification stricte, conditions que ne remplissent pas la majorité des gouvernements béninois qui ont succédé aux pouvoirs.
Cette approche sectorielle de l’industrialisation atteint les synergies nécessaires pour constituer un tissu industriel des seules relations techniques, relations que l’on peut mettre en évidence à partir d’un tableau d’échanges interindustriels.


La multiplicité des objectifs et de leurs critères (économiques et sociaux : augmentation de la production, hausse des revenus, réduction de la pauvreté, couverture des besoins primaires…) rend difficile l’atteinte d’une cohérence d’ensemble et a engendré l’inefficacité du modèle adopté.


Les déficits alimentaires, de 1989 à 1992, les difficultés rencontrées sur le marché à l’exportation ont entraîné un changement d’objectif et l’adoption d’une stratégie plus tournée sur les besoins réels de la majorité des populations. Cette stratégie acceptée au niveau macro-politique (national et international) a été en partie impulsée par des organisations dites non-gouvernementales (O.N.G.) qui prennent une voie de développement participante et autocentrée fondée sur des groupements de base.

 

[ Au sujet de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

AU SUJET DE L'AUTEUR

 

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC

 

FORMATION

1996 – Doctorat Unique en Sciences Economiques Université Paris I Sorbonne Panthéon

1990 – Diplôme de 3ème Cycle Management des entreprises Option contrôle de Gestion (E.S.I.S.C.A) Paris

1989 – Certificat d’Informatique appliquée à la Gestion des Entreprises Niveau II (Ecole Supérieure de Technologies Nouvelles de Paris) Centre Eduvision

1988 – Diplôme de 3ème Cycle Economique et Sociale Spécialité : Science Sociale Université Sorbonne Paris I

1987 – Diplôme de l’Institut Technique de Prévision Economique et Sociale. Option : Ingénieur en prévision Economique (Arts et Métiers) Paris

1985 – D.E.A Sciences Economiques –Paris

1984 – Maîtrise Sciences Economiques – Paris


EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

2010-2011 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2009-2010 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2008-2009 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2007-2008 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST, Coordonnateur du Projet de statut et règlements intérieurs de la Fédération des enseignants en Economie au Bénin.

2006-2007 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2005-2006 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2004-2005 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2003-2004 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2002- – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

2001-2002 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

1997-2000 – Enseignant Chercheur, FASEG, EPAC et FAST.

Matières Dispensées – Management Appliqué (FAESG-Maitrise), Création d’entreprise (FAESG-Maitrise), création et gestion d’entreprise (EPAC 5èmeannées), Management et Marketing (FAST-Master 2), Économie d’entreprise (FAST-Master 2).

 

 

[ Bibliographie de l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

BIBLIOGRAPHIE DE L'AUTEUR

 

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC

 

 

 

La vision historique de la science

économique contemporaine


Manuel scolaire


Adeola Raymond da Matha

 

En savoir plus

 

 

Les systèmes socio-économiques

des organisations des entreprises


Manuel scolaire


Adeola Raymond da Matha

 

En savoir plus

 

 

 

La vision historique comparative

du développement rural et du crédit agricole

en Afrique

 

Manuel scolaire

 

Adeola Raymond da Matha

 

En savoir plus

 

 

LA VISION HISTORIQUE

des modèles des politiques économiques à travers la mutation des petites et moyennes entreprises

 

Manuel scolaire

 

Adeola Raymond da Matha et Denis Berger

 

En savoir plus

 

 

 

RECHERCHES ET MÉMOIRES

  1. Le développement rural et crédit agricole au Bénin. Thèse soutenue en Septembre 1996

  2. Analyse du développement de l’agriculture : Université de Sorbonne

  3. Analyse théorique des coopératives agricoles selon les contemporains : Université de Sorbonne

  4. La comptabilité analytique et financière du commerce extérieur (Ecole supérieure libre des sciences commerciales appliquées à Paris)

  5. Publication d’un article dans le journal le Club de Dakar intitulé : « amélioration des mets en Afrique de l’Ouest » en collaboration avec Tomby (Cameroun)

  6. La transformation de l’Epargne de la Banque Crédit Agricole Français depuis 1970 à nos jours (Université Sorbonne Paris)

  7. L’industrie Cimetière de l’Afrique de l’Ouest (le cas du Bénin) (Arts et Métiers), Paris

  8. La croissance économique et changement et structurel au Bénin depuis 1972

  9. Synthèse sur des principes coopératifs et Economie du marché – 1998 ISPEC Bénin

  10. Synthèse sur les principes coopératifs : spécificité et enjeux par rapport à l’économie sociale – 1998 ISPEC BENIN

  11. Synthèse Recherche sur le développement économique et social en Afrique en particulier le Bénin

  12. L’état actuel de l’Economie Béninoise 1998

  13. L’organisation d’une entreprise de l’économie sociale : le bas de la Société Nationale pour la promotion agricole au Bénin, (SONAPRA) 1992

  14. Croissance et changement structurels des politiques économiques (la Nation / Jeudi 25 Mai 2000)

  15. Croissance économique et changement structurels des politiques économiques (la Nation du 15 Mai 2000)

  16. Management des ressources humaines, gestion des moyens ( la Nation du Mercredi 19 Avril 2000)

  17. Management : Méthode et conception d’évaluation économique des projets (la Nation du 28 Mars 2000)

  18. Management : Méthode et conception d’évaluation économique des projets : La Nation du 15 Avril 2000

  19. Economie et Développement : Comment définir le développement de l’économie sociale dans le développement local régional, national ( la Nation du 1er Février 2000)

  20. Le régime politique de l’Afrique de demain - démocratie directe réponse aux diversités sociales (la cloche N°116 du 18 Janvier 2000)

  21. Télévision : le regard sur la pauvreté et la misère du monde ; Publié

  22. La politique économique : Fluctuation des matières, comment les contrôler (La Nation du vendredi 24 Novembre 2000)

  23. La politique économique compétitive 30/01/2001 Nation

  24. Management de l’objet de l’économie rurale : conférence scientifique et l’UAC 2004

  25. Dissemblance technique et structure managériale dans les exploitations 2003 à publier

  26. Le Management des marchés libres peuvent ils être compétitifs en agriculture : thème pour la communication à la conférence scientifique au Togo 2006

  27. L’influence de l’économie rurale sur la science économique : Premier Colloque international de l’UAC des Sciences Cultures et Technologies 2006

  28. Politique structurelle organisationnelle du marché du gari dans le département du plateau Bénin. l’Université de Lomé Octobre 2008

  29. Politique de recrutement et motivation du personne enseignant dans le secteur éducatif en République du Bénin : cas de l’enseignement secondaire (2000-2007) par da Matha Raymond, Codjo Fabien GUEGUEZO et Germain LAGNI

 

 

[ Communiquer avec l'auteur ]

[ Retour au menu ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR

 

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC

 

Adeola Raymond da Matha se fera un plaisir de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

Adresse de correspondance électronique : damathar2005@yahoo.fr

 

 

[ Obtenir un exemplaire ]

[ Retour au menu ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE PAPIER OU UN EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE

 

La vision historique comparative du développement rural et du crédit agricole en Afrique,

Adeola Raymond da Matha, Docteur en Sciences Économiques,
Enseignant Chercheur FASEG/UAC, Fondation littéraire Fleur de Lys

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

NOTRE MISSION - On trouve plusieurs éditeurs libraires en ligne sur Internet. Leur mission est strictement commerciale et vise à enrichir leurs actionnaires. Il s'agit d'entreprises « à but lucratif ». Ce n'est pas notre cas. Notre maison d'édition en ligne est la première au sein de francophonie qui soit « à but non lucratif », c'est-à-dire administrée par des bénévoles qui tirent aucun profit financier personnel de leur travail. Autrement dit, nous ne sommes pas là pour nous enrichir personnellement. Toutes les recettes en sus de nos dépenses sont réinvesties dans nos activités. Et chacune de nos activités doit s'inscrire dans notre mission purement humanitaire et socioculturelle. Lire la suite

 

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 418-903-5148

 

 

Carte de crédit ou transfert bancaire avec Internet

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

EXEMPLAIRE PAPIER
CANADA AILLEURS DANS LE MONDE

 

39.95$ CAD

 

Tout inclus

 

Livraison : 21 jours

ouvrables au Canada

 

 

Écrivez à l'adresse suivante

car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

 

EXEMPLAIRE NUMÉRIQUE
Partout dans le monde
PDF

16.50$ CAD

 

Livraison en pièce jointe à un courriel

 

 

 

 

Commande postale

UNIQUEMENT POUR LES EXEMPLAIRES PAPIER

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom

(prénom et nom de famille)


Votre adresse postale complète

Votre adresse électronique

Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :


renee-fournier@bell.net

 

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

[ Exemplaire numérique ]    [ Exemplaire papier ]

[ Retour au menu ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 418-903-5148 (interurbain gratuit abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.