Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Actualité

 

Lettre du ministère de l’Éducation et de l’enseignement supérieur confirmant à la Fédération québécoise du loisir littéraire le retrait de sa reconnaissance et de l’assistance financière comme organisme national de loisir

 

 

 

 

Aujourd’hui, le 4 septembre 2018, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec répond à notre demande d’accès à l’information en nous adressant une copie de la lettre annonçant à la Fédération québécoise du loisir littéraire (FQLL) la perte de sa reconnaissance et de l’assistance financière à titre d’organisme national en loisir.

 

Pour toutes ses raisons, la FQLL ne peut être considérée comme le chef de file de son champ d’intervention et conséquemment, ne peut être admissible à une reconnaissance comme organisme national de loisir.

 

Source : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieure, 2 mars 2018.

 

Voir la lettre complète ci-dessous

ou Cliquez ici pour télécharger ce document (PDF)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ministère de l’Éducation
et de l’enseignement
supérieur du Québec
Bureau de la sous-ministre

Québec, le 2 mars 2018

Madame Diane Robert Présidente
Fédération québécoise du loisir littéraire
4545, avenue Pierre-De Coubertin
Montréal (Québec)
H1V OB2

Objet : Suivi au dossier de reconnaissance et d’assistance financière comme organisme national de loisir

Madame la Présidente,

En regard de votre admissibilité au Programme de reconnaissance des organismes nationaux de loisir (PRONL), le ministère de la Culture et des Communications, de concert avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), ont procédé à l’analyse de votre demande.

À cet effet, je vous informe que votre organisme n’a pu démontrer qu’il répondait à l’ensemble des critères d’admissibilité. Plus précisément, il déroge des critères d’admissibilité suivants :

 

«Être un organisme d’action communautaire en vertu de la Politique de reconnaissance et de soutien de l’action communautaire, soit :

 

– Entretenir une vie associative et démocratique (qui favorise la prise en charge du loisir par les personnes et leurs associations).

– Être enraciné dans la communauté. »

 

Réf. : Critère d’admissibilité I , p.9 du Guide des normes du PRONL

 

Relativement à ce critère d’admissibilité, l’analyse effectuée révèle que la Fédération québécoise du loisir littéraire (FQLL) démontre des lacunes au niveau de sa gouvernance. On dénote, entre autres, une instabilité au niveau du conseil d’administration et des employés, marquée par des conflits et des crises de gouvernance successives depuis plusieurs années.

De plus, elle n’assure pas des services favorisant le regroupement des communautés d’intérêts et la prise en charge citoyenne de loisir culturel, dans la perspective de pérennité de la pratique.

 

« Être considéré par le Gouvernement du Québec comme le chef de file d’un champ d’intervention en loisir »

 

Réf. : Critère d’admissibilité 3, p.9 du Guide des normes du PRONL

 

En lien avec ce critère d’admissibilité, l’analyse démontre que la FQLL organise des activités ponctuelles plutôt que de fédérer, sur une base continue, un ensemble de partenaires à travers le Québec. La FQLL ne fournit donc pas les services habituels dispensés par une association nationale. De plus, elle n’a pas d’assises et d’enracinements solides dans les réseaux où elle pourrait œuvrer, par exemple les bibliothèques, et n’a pas de liens avec des partenaires nationaux notamment l’Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Enfin, l’analyse démontré que la FQLL n’a pas d’assises solides dans le champ du loisir littéraire, elle n’a pas de répondants ou de partenaires lui assurant une certaine légitimité et son membership est faible et surtout, très volatile.

Pour toutes ses raisons, la FQLL ne peut être considérée comme le chef de file de son champ d’intervention et conséquemment, ne peut être admissible à une reconnaissance comme organisme national de loisir.

Pour toutes questions concernant cet avis, vous pouvez rejoindre l’équipe de gestion PROM, du MEES à l’adresse pafonl@education.gouv.qc.ca.

Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Le sous-ministre adjoint au loisir, au sport et à l’aide financière aux études,

Robert Bédard

c.c. M. Jean-Claude Labelle, sous-ministre adjoint au développement culturel et patrimoine.

 

 


Notre commentaire

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

Cette lettre du gouvernement du Québec démontre la pertinence de notre analyse de la situation de la Fédération québécoise du loisir littéraire. Publiée dans nos bulletin « LE LOISIR LITTÉRAIRE AUJOURD’HUI – 2018 » (voir ci-dessous), cette analyse remet en cause le leadership de la Fédération québécoise du loisir littéraire et son maigre héritage après plus de 25 ans d’opération.

Nous nous croyons de plus en plus justifiés de lancer l’idée de la création d’un nouvel organisme national en loisir littéraire car nous ne croyons pas que la Fédération québécoise du loisir littéraire se relèvera de cette situation compte tenu de sa culture organisationnelle défaillante et de son incapacité à se donner un plan d’action stratégique conforme à la réalité.


 

LE LOISIR LITTÉRAIRE AUJOURD’HUI – 2018

 

TOUS LES BULLETINS

 

Cliquez sur les liens ci-dessous pour télécharger gratuitement

les numéros de ce bulletin d’information

 

 

Numéro 1

 

Allons jusqu’au bout

 

Numéro 2

 

Pour une intégration au service de loisir municipal

 

Numéro 3

 

Le loisir littéraire : visons l’autonomie de l’auteur amateur

 

Numéro 4

 

L‘avenir de la FQLL menacé à court terme

 


 

SOURCE :

Serge-André Guay, président éditeur

Fondation littéraire Fleur de Lys


Courriel : serge-andre-guay@manuscritdepot.com


Téléphone : 581-988-7146

 

 


 

PARTAGER

CETTE PAGE

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

 

Téléphone : 581-988-7146

 

Télécopieur : 418-903-5178

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com

 

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.