Accueil

Librairie

Édition

Formation

Webzine

Nous

Contact

Recherche

Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys – Laval, Québec.

 

Accueil

Actualités

À lire sur Internet

À ne pas manquer

Dossiers

Chaîne YouTube

RSS

 

 

 

Article mis en ligne le 14 décembre 2008

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

 

Liste des gagnants du concours

«Quel est votre mot préféré et pourquoi ?»

 

tenu dans le cadre du 5è anniversaire

de la Fondation littéraire Fleur de Lys

en collaboration avec

 

LES DICTIONAIRES

 

 

 

PREMIER PRIX : Le grand Robert de la langue française

 

Projet - Pour moi, le mot "projet" veut dire plusieurs choses mais la façon la plus simple de le décrire est celle-ci: sans projet il n'y a rien. Aucun rêve ne peut se réaliser, aucune satisfaction d'accomplissement. L'être humain, pour être accompli, se doit de s'inonder de projets tout au long de sa vie. Errer sans but tout au long d'une existence, ce n'est pas vivre. À chaque fois que j'entends le mot "projet", au travers de conversations captées clandestinement, je souris et cela me donne envie de m'imaginer d'autres projets pour alimenter mon futur et celui de mes proches. Il y a fort probablement des mots plus jolis dans la langue française mais il est très difficile d'en trouver de plus enivrants ou de plus captivants. Sébastien Gomez

 

DEUXIÈME PRIX : Le nouveau Petit Robert 2008

 

Anticonstitutionnellement - Je perçois toute l’ambiguïté culturelle et politique de la langue française en Amérique. De la famille de «constitution», il fait référence à la colonne vertébrale juridique de tous pays civilisés. Curieusement, il est un anglicisme au sens de «statuts». Comme il s’agit du plus long mot du dictionnaire il laisse présager que les québécois en aurait plus long à dire en français qu'en toute autre langue, sur la colonne vertébrale canadienne et la reconnaissance qu'elle accorde au fait français. Jean-Claude D'Amour

 

Saupiquet - Saupiquet est mon mot préféré car il évoque la petite clôture blanche qui bordait la maison paternelle, cette petite clôture que je sautais souvent pour aller rejoindre mon petit cousin. En fait ce mot est trompeur car il n'a rien à voir avec l'action qui s'impose dans notre esprit quand on le prononce. C'est un mot fort joli, amusant à entendre de la bouche d'un petit enfant... Il s'agit en fait d'une façon ancienne d'apprêter le lièvre ou le canard dans une sauce au vin épicée très piquante ! Ginette Pilon

Immémorial - Ce mot est chargé, par sa sonorité, de solennité, peut-être en raison de ses trois m qui viennent l'allonger. Cela lui sied tout à fait vu sa signification. En effet, immémorial signifie : "Qui remonte à une époque si ancienne qu'elle est sortie de la mémoire" (dictionnaire Le Petit Robert, 1976). Voilà qui confère à ce mot une telle ancienneté qu'elle ne peut même pas être mesurée. Il ne reste plus qu'à s'incliner devant tant de persistance et de durabilité. Élise Goulet

Ombre - Ombre! Voici le mot que j'aime le plus. Car il est celui que je déteste le plus! Je suis un être de lumière - mes songes sont de bienheureuses explosions de lumière, je passe ma vie à me pavaner sous les rayons - et le bruissement sordide des noirs faisceaux, de la noire nuit, m'inquiète et m'efface. J'aime ceci dit maîtriser mes peurs. Or, je fais de l'ombre un instrument poétique. « La nuit s'égouttait en ombres », « Qui est ce coquin au regard plus lourd que l'ombre ? » Certainement pas moi. Guillaume Lajeunesse

 

Mot

Il est mon préféré
Pour savoir révéler.

Il est cette origine
Dont tout porte le signe.
Les choses viennent au monde
Toujours et à la ronde
Nous deviennent apparentes
Peuvent être dites présentes
Par grâce de leur nom
Ce lumineux rayon.

N’est rien au dictionnaire
Qui n’en soit tributaire.
Subtil caméléon
Il prend mille façons :
Toute chose signifiant
De l’être jusqu’au néant,
En science taillé précis
Jubilatoire en poésie.

Apanage de l’humain,
Évoque le divin
Dont le suprême sceau
A caractère de MOT.

Ainsi est-il mon préféré
Pour tant pouvoir manifester.


Fernand Couturier
 

 

 

Partager cet article avec vos contacts sur Facebook

 

 Partager sur Facebook

 

 

Commenter cet article

 

contact@manuscritdepot.com

 

 

Article mis en ligne le 14 décembre 2008

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

PUBLICITÉ

-

 

-

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146
 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.