Accueil

Librairie

Édition

Actualité

Conférences

Nous

Contact

Recherche

RSS

Plan du site

Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys

Menu ci-dessous

Accueil

Actualités

À lire sur Internet

À ne pas manquer

Dossiers

Chaîne YouTube

RSS

 

 

 

Article mis en ligne le 20 février 2009

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

28 conférences sur l'avenir du livre

au Salon du livre de Paris 2009

 

13 au 18 mars 2009

 

Voir aussi notre communiqué de presse

Lectures de dem@in au Salon du livre de Paris, un exemple à suivre au Québec

 

Serge-André Guay, président

Fondation littéraire Fleur de Lys

contact@manuscritdepot.com

adage dit : «Quand on se compare, on se console». Ce n'est pas le cas au Québec au sujet de l'avenir du livre. Au salon du livre de Montréal, on a proposé une seule conférence sur le futur du livre. Au Salon du livre de Paris 2009, le nombre de conférences consacrées aux lectures de demain s'élève à vingt-huit.

 

Le Salon du livre de Paris réserve aussi, pour une deuxième année, un espace à l'avenir du livre sous le thème «Lectures de dem@in». L'année dernière, cet espace occupait 500m². Cette année, la direction du salon agrandit cet espace en lui réservant 1,200 m2.

 

Définitivement, dans le cas de l'avenir du livre, il n'y a pas de quoi se consoler au Québec quand on se compare.

 

Le réponse facile sera de nous dire que la France est beaucoup plus avancée dans le développement du nouveau monde du livre et que cela justifie amplement la démarche du Salon du livre de Paris. On ajoutera aussi que le Salon du livre de Montréal s'impliquera le temps venu. Car on croit être là pour témoigner de ce qui se passe actuellement. Bref, quand le futur du livre se conjuguera au présent, on fera quelque chose.

 

Or, la mission d'un salon du livre ne limite pas à témoigner du présent du livre mais à PARTICIPER à son futur, voire à en soutenir l'émergence. À ce titre, le Salon du livre de Montréal fait piètre figure. Non seulement il est passéiste mais il est prit dans le créneau de l'industrie traditionnelle du livre, elle-même prit dans le créneau du livre traditionnel.

 

L'organisation depuis deux ans de l'espace «Lectures de dem@in» au Salon du livre de Paris n'est tombé des nues.

 

Lors de son édition de 1998, Microsoft était admis au Salon du livre de Paris sous le thème «De l'écrit à l'écran, il n'y a qu'un pas...» : Microsoft France participe au Salon du Livre avec les ouvrages Microsoft Press et les Editions 98 de l'Encyclopédie et l'Atlas Mondial Microsoft Encarta. Sur son stand, Microsoft France présentera l'ensemble des ouvrages édités par Microsoft Press, la maison d'édition de Microsoft, qui a pour vocation de publier des ouvrages pour aider les utilisateurs à tirer le meilleur parti de leurs outils logiciels et informatiques. Microsoft Press mettra tout particulièrement l'accent sur ses ouvrages grand public, et notamment sur la nouvelle collection " En un Clin d'Oeil " qui connaît un franc succès depuis son lancement en octobre 1997 grâce à son approche " Trucs et Astuces " pour mieux travailler avec la suite bureautique Microsoft Office (Microsoft Access, Excel, PowerPoint et Word) et l'Internet.» (source)

 

Dans son édition de 2001, le Salon du livre de Paris proposait déjà un regard sur l'avenir du livre avec l'exposition " Le Livre du futur " sur le stand Havas : «En partenariat avec le Salon du Livre, Havas, présentera sur son stand un prototype de papier utilisant "l'encre numérique", développée par son partenaire américain E-Ink. Cette technologie révolutionnaire permettra d'acheminer des contenus sur des supports aussi fins et pratiques que le papier en les transformant comme de véritables écrans d'ordinateur. On pourra ainsi télécharger sur Internet l'équivalent de plusieurs centaines d'ouvrages que l'on feuillettera sur quelques feuilles de papier électronique.»

 

L'espace «Lectures de dem@in» est le fruit de l'ouverture de la direction du Salon du livre de Paris au nouveau monde du livre depuis les premiers signes de la révolution numérique.

 

La maison d'édition en ligne française Le Manuscrit.com participe au Salon du livre de Paris depuis au moins 2002 (source). Lorsque la Fondation littéraire Fleur de Lys, pionnier québécois dans le domaine de l'édition en ligne avec impression à la demande, s'adressera à la direction du Salon du livre de Montréal en 2004 pour louer un kiosque, on nous répondra que le salon est réservé aux éditeurs traditionnels avec distribution en librairie. Voici l'extrait de notre historique inhérent à ce refus :

 

«Toujours en 2004, à la demande des auteurs, la fondation projette de participer à des salons du livre. L'organisation n'en a pas les moyens mais les auteurs acceptent de contribuer financièrement à cette opération de promotion sur le terrain. Ce serait la toute première fois qu'un éditeur en ligne sur Internet participe à un salon du livre au Québec. En France, le salon du livre de Paris a déjà certains éditeurs en lignes sur Internet à sa liste d'exposants. Nous envoyons un courriel à tous les salons du livre au Québec.

 

Nous étions sans savoir que notre demande de participation provoquerait un débat au sein de l'Association des salons du livre du Québec. Nous ignorions que le règlement de l'association stipulait qu'un éditeur devait nécessairement distribuer ses livres en librairies (traditionnelles) pour être reconnu comme exposant. Notre maison d'édition en ligne se trouvait donc à être exclue puisqu'elle distribuait uniquement ses livres sur Internet dans une librairie dite virtuelle par opposition à une librairie traditionnelle avec pignon sur rue. Le salon du livre de Québec et celui de Montréal nous refusent. Puis, le salon du livre de Sherbrooke et celui de Rimouski nous acceptent. Intrigués par les motifs de ces refus et de ces acceptations, nous apprendrons que les demandes de participations de la fondation ont été mis à l'ordre du jour d'une réunion de l'Association des salons du livre du Québec compte tenu de la règlementation. Au terme de cette réunion, il fut décidé de laisser chaque salon prendre la décision qui lui convenait en ce qui concernait notre maison d'édition en ligne, de là l'accueil différent d'un salon à l'autre. Nous avons donc participé aux salons du livre de Sherbrooke et de Rimouski. La station de télévision du réseau TVA à Rimouski profitera de notre passage pour réaliser un reportage qui sera ensuite repris sur la chaîne d'information continue LCN (voir ce reportage). Ce sera là notre premier passage à la télévision. L'année suivante, le salon du livre de Québec nous acceptera mais dans les métiers connexes du livre, une véritable insulte pour nous et pour nos auteurs. Nous n'y participerons pas.» (source)

 

La direction du Salon du livre de Montréal conserve sa réticence face à l'avenir du livre, même si un exposant lui vient en aide. Voici ce que j'écrivais dans mon rapport à la suite de ma participation à l'ouverture officielle de l'édition 2008 du Salon du livre de Montréal :

 

«Comme toujours, je suis arrivé beaucoup plus tôt à cette cérémonie d'ouverture du Salon du livre. Non seulement je suis ponctuel, mais je suis toujours en avance. J'avais donc du temps pour me rendre au kiosque de la Librairie Monet offrant en démonstration quatre exemples de livres électroniques. Toute une première pour ce libraire, une initiative unique. Je suis arrivé face-à-face avec monsieur Monet lui-même, le fondateur de cette librairie seule en son genre à Montréal. « Comment le Salon du livre a-t-il réagi lorsque vous leur avez dit que vous vouliez présenter le livre électronique à votre kiosque? lui ai-je demandé. «Il n'était pas trop chaud à l'idée”. Notre échange sur le sujet m'a clairement laissé entendre que mes très sincères félicitations pour cette excellente initiative jumelée à un débat lui revenaient bel et bien; le Salon du livre n'y était pour rien. «Ce kiosque me coûte 10,000 $ pour six jours. Au lieu de mettre cet argent dans mes poches, j'ai préféré organiser cet événement pour lancer la réflexion au sujet du livre électronique auprès des lecteurs.» m'a précisé monsieur Monet. WOW! BRAVO MILLE FOIS!» Félicitez-le avec moi en lui écrivant à l'adresse électronique suivante :

 

info@librairiemonet.com info@librairiemonet.com

 

Force est de constater qu'il s'agit d'une grande première à Montréal que le Salon du livre aurait pu promouvoir davantage. Malheureusement, l'événement ne jouit d'aucune mention spéciale dans les communications de presse du salon, pas plus que dans son programme. C'est bête!»

 

Oui, il s'agissait d'une grande première pour le livre électronique au Salon du livre de Montréal. Aucun des grands quotidiens de Montréal traitera du sujet. Voici ce que j'écrivais à la suite de ma rencontre avec le journaliste Daniel Lemay du quotidien montréalais La Presse lors du Salon du livre de Montréal :

 

«Lors de la cérémonie d'ouverture du 31e Salon du livre de Montréal — 2008, j'ai reconnu Daniel Lemay, journaliste au quotidien montréalais La Presse. Ce dernier m'avait donné rendez-vous à ce même salon du livre l'année dernière pour une entrevue. Il voulait traiter du nouveau monde du livre suite à mon courriel le sensibilisant sur le sujet. Je m'étais donc rendu au salon et je lui avais accordé une entrevue d'une soixantaine de minutes. Monsieur Lemay n'avait pas donné suite à cette entrevue. Aucun article n'était paru. Je m'étais promis de lui tomber dessus à bras raccourci si je le rencontrais. Et c'est ce que je viens de faire à l'édition 2008 du Salon du livre de Montréal : « Tiens, tiens! Daniel Lemay. Je suis Serge-André Guay de la Fondation littéraire Fleur de Lys. L'année dernière je vous ai accordé une entrevue d'une heure au sujet du nouveau monde du livre et vous n'avez rien fait. » Et le journaliste de me répondre : « Oui, je sais ». J'ai enchaîné immédiatement : « C'est quoi, vous n'en avez que pour l'édition traditionnelle? Il n'y a rien eu dans La Presse depuis un an sur le nouveau monde du livre. Si vous ne faites rien, il ne se passera rien » (en réalité, je ne me souviens d'aucune couverture du sujet par La Presse au cours des dernières années). Et lui de me répondre : « Je sais, s'il y avait eu quelque chose dans La Presse, c'est moi qui l'aurait fait. » Je suis resté bouche bée et il a ajouté : « La priorité est à l'édition traditionnelle ». Après m'être ressaisi, j'ai lancé : « Oui, mais cette année il y a le livre électronique au kiosque de la Librairie Monet. Et il y aura un débat sur le sujet samedi à 17h.00. Et il y a le Consulat général de France à Montréal qui organise lui aussi un débat sur le sujet le 24 novembre en soirée». « Oui, on a reçu l'invitation » me dit-il. « Y serez-vous? » ai-je demandé. J'ai oublié sa réponse. Je verrai bien, car j'assisterai au débat samedi à 17h.00 et je suis l'un des invités à celui de lundi prochain.

 

Rien dans La Presse, rien dans Le Devoir et rien dans Le Journal de Montréal au sujet de cette initiative mettant en vedette le livre électronique pour la toute première fois au Salon du livre de Montréal.

 

C'est le chroniqueur littéraire Didier Fessou, du quotidien de la capitale nationale, LE SOLEIL, qui fera le voyage de plus de 230 kilomètres de Québec à Montréal et traitera de l'événement dans sa chronique :

 

«Dans le cadre du Salon du livre de Montréal, la semaine dernière, il y avait une mini-conférence sur le même sujet. Y participaient quelques pointures, notamment l'écrivain François Bon et les professeurs Jean-Claude Guédon, Bruno Rives et Benoît Mélançon.

Ces gens sont des spécialistes du rapport entre le texte et la technologie. Ils ont entonné le même refrain : le livre électronique révolutionnera le contenu des livres et notre relation avec les livres.

Bruno Rives donnait cet exemple : «Pourquoi s'embêter à lire un livre du philosophe Michel Serres quand le livre électronique nous permettra de l'écouter parler?»

Les mots lire et apprendre seront peu à peu remplacés par les mots voir et entendre.

C'est la littérature savante qui saura le mieux tirer avantage des changements. En effet, la technologie facilite la fluidité, c'est-à-dire la mise à jour permanente des informations.

Le roman et la poésie, eux, pourraient avoir du mal à s'adapter. La technologie permettra et encouragera d'autres formes d'expression. Et, surtout, beaucoup d'expérimentations.»

 

Source

 

Contrairement au Salon du livre de Paris, les premiers signes de la révolution numérique dans le domaine du livre sont passés inaperçus au Salon du livre de Montréal. Dommage. Il faut souligner que le Salon du livre de Montréal en a déjà plein les bras avec les éditeurs traditionnels dont il refuse des demandes à chaque année faute d'espace. Alors, il ne nous reste plus qu'à laisser le Salon du livre de Montréal à lui-même pour créer un nouvel événement, un salon du nouveau livre dédié à la révolution numérique.

 

 

Extrait du communiqué de presse

«Enlivrez-vous» au Salon du livre de Paris 2009

17.11.2008 - Présentation du Salon

 

« Lectures de dem@in » :

rendez-vous international de la révolution numérique

 

«Sur plus de 1 200 m2, les professionnels et le grand public découvriront l’offre globale des readers, le savoir et la chaîne numériques, à travers un cycle de rencontres, un parcours composé de plots de démonstration, ainsi que l’offre des exposants.
 

Une librairie 2.0 mettra en scène les nouvelles technologies au service du libraire de demain.

 

Le Syndicat national de l’édition organisera le mardi 17 mars des Assises Professionnelles du Livre, évoquant notamment les enjeux numériques, dans le droit fil des Assises du Livre Numérique tenues en juillet 2008.
 

Les professionnels pourront échanger avec les représentants du SNE à cette occasion, ainsi que pendant tout le Salon sur le stand SNE situé à proximité de l’entrée.»

 

Lire l'intégral de ce communiqué de presse (PDF)

 

 

Extrait du site Internet du Salon du livre de Paris 2009

 

Lectures de dem@in

 

Avis aux curieux !

 

Entrez dans l’ère du numérique et plongez dans l’univers futuriste des Lectures de dem@in (A8) : cette plate-forme permet de voir, découvrir, toucher, manipuler tous les nouveaux supports de lecture et tente de répondre à toutes vos interrogations.

Un parcours initiatique en 4 étapes :


1 - E-book et plateformes mobiles


2 - Le savoir numérique : bibliothèques numériques, portails de revues, musées en ligne...


3 - Chaîne de numérisation : numérisation et Print on Demand

 

Consulter les conférences dans cet espace

 

 

Extrait du site Internet du Salon du livre de Paris 2009

 

Lectures de dem@in

 

Les conférences

 

Présentation Bookeen Vendredi 13 mars 2009 10h-11h30 Lectures de dem@in Numérique

  

Dernières évolutions du Bookeen Cybook V3

 

 

La Chaîne numérique de l'éditeur au... Vendredi 13 mars 2009 11h30-13h00 Lectures de dem@in Numérique

  

Qui travaille et comment avec les techniques numériques pour éditer, diffuser et vendre les livres ?

 

 

Encyclopédies en ligne : qui a peur... Vendredi 13 mars 2009 14h30-16h00 Lectures de dem@in Numérique

  

Larrousse, Universalis, Wikipedia, Le Robert. Larousse.fr a ouvert ses contenus encyclopédiques en lignes aux contributions des internautes. Un an après le bilan ? quelles sont les nouvelles offres de Wikipedia ?

 

 

Globe-trotters numériques, le tour du... Vendredi 13 mars 2009 16h00-17h30 Lectures de dem@in Numérique

  

Guides numériques, la nouvelle donne ? L'année dernière beaucoup de projets de guides touristiques étaient en préparation. Où en est-on ?

 

 

Jamais sans mon ultra portable ! Vendredi 13 mars 2009 17h30-19h00 Lectures de dem@in Numérique

  

Les ultras portables sont partout. Que peut-on faire avec ? Lire, jouer, apprendre, communiquer....

 

 

Présentation Sony Samedi 14 mars 2009 10h00-11h30 Lectures de dem@in Numérique

  

Présentation du lecteur Sony PRS 505

 

 

Le savoir numérique : culture pour... Samedi 14 mars 2009 11h30-13h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Panorama des sites donnant accès à la culture, au savoir et à la formation en ligne.

 

 

Conférence SNE Samedi 14 mars 2009 14h30-16h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

 

Livre électronique : les dernières... Samedi 14 mars 2009 16h00-17h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Après Booken et iRex, les livres électroniques Sony, Orange et sans doute bientôt Amazon arrivent sur le marché français. Panorama des nouvelles offres ebook.

 

 

Papier électronique, encre... Samedi 14 mars 2009 17h30-19h00 Lectures de dem@in Numérique

 

E-ink, Nemoptic, Plastic Logic, papier électronique couleur ? Présentation des prototypes. Certains prédisent des supports papier électronique entre $30 à $50 d'ici 2012. Ce qui est sûr, c'est que la vague est devant nous.

 

 

Présentation BnF Dimanche 15 mars 2009 10h00-11h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Présentation du projet SPAR, Système de Préservation et d'Archive Réparti

 

 

Lecteur eBook contre Apple iPhone Dimanche 15 mars 2009 11h30-13h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Faut-il choisir entre les lecteurs eBook dédiés à la base de papier électronique E-Ink ou autre et les appareils multi-fonctions comme l'iPhone et autres plateformes mobiles ?

 

 

Mon libraire en ligne de quartier Dimanche 15 mars 2009 14h30-16h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Après les libraires spécialisés Fnac, Amazon, Chapitre.com, la grande distribution se lance dans le commerce électronique de livres et bientôt de ebooks. Mais que devient mon libraire de quartier ?

 

 

Création littéraire et communauté... Dimanche 15 mars 2009 16h00-17h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Internet est devenu aujourd'hui pour les auteurs un outil de promotion et de création. Panorama des nouvelles formes de création littéraire : blogs littéraires, sites d'auteurs, école d'art graphique, revues en ligne...

 

 

Bibliothèques numériques, de la... Dimanche 15 mars 2009 17h30-19h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Où en est-on de la consultation en ligne et du prêt par les bibliothèques numériques? Aspects sociologiques de la lecture numérique.

 

 

Présentation 4D Concept Lundi 16 mars 2009 10h00-11h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Présentation de l'offre XMS de production numérique cross-media et de l'offre PaperSafe de distribution de contenus sur plateforme iRex ILiad 2nd Edition, ILiad Book Edition, DR 1000 Series.

 

 

Numérisation patrimoniale Lundi 16 mars 2009 11h30-13h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Initiatives locales ou nationales, privées ou publiques. Comment numériser le patrimoine ?

 

 

Impression à la demande et ebook Lundi 16 mars 2009 14h00-15h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Comment « rematérialiser » les livres numériques au gré des lecteurs ? Impression à l'unité, fichiers numériques, sont-ils opposés ou complémentaires ?

 

 

Modèle économique ebook Lundi 16 mars 2009 15h30-17h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Quels sont les « mécanismes permettant aux détenteurs de droits de jouer un rôle central dans la détermination des prix » ? Qui fixera in fine le prix du ebook ? L'auteur, l'éditeur, le libraire en ligne, le fournisseur d'accès ? Va-t-on vers un prix unique du livre numérique ? Un taux de TVA...

 

 

Vivre de sa plume virtuelle Lundi 16 mars 2009 17h00-18h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Le numérique offre-t-il de nouvelles opportunités pour vivre de sa plume ? Lectures, résidences, performances, mécénat et droit de la propriété intellectuelle composent-ils un nouveau modèle économique viable ?

 

 

Les livres électroniques accessibles,... Mardi 17 mars 2009 11h30-13h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Tour d’horizon des outils disponibles pour les publics empêchés et handicapés. Echange de pratiques. Témoignages.

 

 

Des manuels numériques dans mon... Mardi 17 mars 2009 14h30-16h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Où en sont les projets de manuels numériques dans l'Education ? Manuels numérisés par les éditeurs ou bien ressources numériques produites par les associations d'enseignants ? En tous cas, une réponse au poids des cartables.

 

 

Presse en ligne : contenus gratuits... Mardi 17 mars 2009 16h00-17h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Les sites de presse distribuent depuis longtemps leurs contenus sur Internet gratuitement. Entre de nouvelles offres de téléchargement payant sur ebook ou PC et des contenus gratuits comme Wikio ou les blogs de journalistes, quel sera le nouvel équilibre entre contenus gratuits et payants pour la...

 

 

MP3, podcast, téléchargement...... Mardi 17 mars 2009 17h30-19h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Quelle place pour le livre audio ? N'arrive-t-il pas trop tard ? Une chance également pour les publics empêchés.

 

 

« Idées noires » et hommage à Duchamp Mardi 17 mars 2009 19h30-20h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

Performance de création littéraire numérique par Philippe Boisnard : «Idées noires» et un hommage à Marcel Duchamp.

 

Des ebooks jeunesse pour les natifs... Mercredi 18 mars 2009 11h30-13h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Les plateformes ebooks restent pour l’instant des joujoux des grandes personnes. Où sont les ebooks pour la jeunesse, les lecteurs de dem@in ? Une promesse pour des ebooks multimédia, en réalité augmentée ?

 

 

BD et mang@s sur le net : échange... Mercredi 18 mars 2009 14h00-15h30 Lectures de dem@in Numérique  

 

BD et Internet, un mariage réussi pour plus de création. Internet est désormais le lieu incontournable de rencontre et d'échange entre auteurs, éditeurs, blogueurs et fans de BD !

 

 

Mobile Roman, Mobile BD ! Mercredi 18 mars 2009 15h30-17h00 Lectures de dem@in Numérique  

 

Tout arrive sur les plateformes mobiles : romans, BD, mangas. Tout pour satisfaire mes appétits de lecture en mobilité, où je veux, quand je veux !

 

 

Source

 

 

Voir : Communiqué de presse - Lectures de dem@in au Salon du livre de Paris, un exemple à suivre au Québec


Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Partager cet article avec vos contacts sur Facebook

 

 Partager sur Facebook

 

Commenter cet article

 

contact@manuscritdepot.com

 

 

Article mis en ligne le 20 février 2009

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

PUBLICITÉ

-

 

-

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146
 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.