Accueil

Librairie

Édition

Actualité

Conférences

Nous

Contact

Recherche

RSS

Plan du site

Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys

Menu ci-dessous

Accueil

Actualités

À lire sur Internet

À ne pas manquer

Dossiers

Chaîne YouTube

RSS

 

 

 

Article mis en ligne le 23 mars 2009

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

COMMUNIQUER DE PRESSE

Télécharger la version PDF

 

Édition revue et corrigée du journal d’un soldat
de la Compagnie des canonniers-bombardiers du Canada

 

Voyage au Canada

dans le nord de l’Amérique septentrionale

depuis l’an 1751 à 1761

par Joseph-Charles Bonin

 

 

Grande première à la Fondation littéraire Fleur de Lys, pionnier québécois de l’édition en ligne avec impression à la demande : l’édition d’une première œuvre historique du domaine public. L’honneur revient au journal d’un soldat de la Compagnie de canonniers-bombardiers du Canada, Joseph-Charles Bonin, publié pour la première fois en 1887 par l’éditeur imprimeur Léger Brousseau de Québec, sous le titre «Voyage au Canada dans le nord de l’Amérique septentrionale depuis l’an 1751 à 1761».

 

Le document est exceptionnel car il s’agit «du seul exemple connu de mémoires écrits par un simple soldat stationné en Nouvelle-France» selon l'historien militaire René Chartrand, auteur de Le patrimoine militaire canada, D'hier à aujourd'hui, Tome 1 (1000-1754).

 

La réédition de la Fondation littéraire Fleur de Lys a le mérite d’être la première de cette œuvre publiée sous le nom véritable de l’auteur, Joseph-Charles Bonin. En effet, dans l’«Avertissement» intégré à l’édition originale et signé par l’abbé H.R. Casgrain, celui-ci écrit : «Cette dernière circonstance fait supposer que l'auteur pourrait bien être M. Bonnefons, qui servit sous Pouchot et paraît avoir eu sa confiance ; c'est l'opinion de nos érudits, particulièrement de l'abbé Verreault.» L’historien militaire René Chartrand révèlera que l’auteur véritable est Joseph-Charles Bonin, dit Jolicoeur, dont le nom est inscrit sur une liste nominative dans les Papiers Contrecoeur, conservés à l’université Laval, à Québec. Quant à M. de Bonnefous et non de Bonnefons, officier au Royal-Artillerie, l’auteur présumé, il ne vint au Canada qu’en 1757 alors que le voyage au Canada dont il est question dans cet ouvrage a commencé en 1751.

 

À la fin de la première édition, l’éditeur sert une mise en garde aux lecteurs : «Ce manuscrit a été imprimé d'abord dans le Courrier du Canada avant d'être mis en volume. Son impression n'a pu, en conséquence, être surveillée avec autant de soin que s'il avait été publié plus à loisir. Il s'y est glissé un certain nombre de fautes typographiques qui auraient pu être évitées sous de meilleures circonstances ; mais il y en a peu d'assez importantes pour que le lecteur intelligent ne puisse y suppléer.» Une mission très difficile compte tenu de la multitude de coquilles typographiques et orthographiques, selon le réviseur et directeur de cette nouvelle édition pour la Fondation littéraire Fleur de Lys, monsieur Pierre Bonin. La densité du texte dans sa mise en page initiale et les nombreuses notes augmentent également la difficulté de lecture. Enfin, ces difficultés sont amplifiées à la lecture du document à l’écran d’ordinateur ou en ligne sur Internet, comme c’est le cas de la numérisation de l’édition originale de ce livre sur le site Google Books. Pierre Bonin a donc profité de cette réédition pour épurer cet ouvrage de ses multiples coquilles et reporter les notes dans une section appropriée à la fin du récit, l’exercice ayant pour but d’alléger la lecture du texte. Il a préservé le style original de l’auteur dans son entièreté, respectant ainsi l’authenticité du manuscrit tel que rédigé en son temps. Il a modernisé l’orthographe tout en conservant certains mots obsolètes en s’assurant qu’ils ne constituaient pas une entrave à la compréhension du texte.

 

La réédition de cet ouvrage s’avère d’autant plus d’actualité que les mois de septembre de cette année et de l’an prochain évoquent à la fois le 250e anniversaire de la bataille des plaines d’Abraham à Québec et la capitulation de Montréal, deux événements majeurs ayant changé le cours de l’Histoire de la nation canadienne-française. Publier ce livre constitue un devoir de mémoire, d’autant plus qu’il s’agit d’un témoignage exceptionnel sur les dernières années de la Nouvelle-France, durant la guerre de Sept Ans, avant la conquête du Canada par les Britanniques.

 

Pour en savoir plus et télécharger votre exemplaire numérique (PDF) gratuit,

visitez cette page du site Internet de la Fondation littéraire Fleur de Lys:

 

http://manuscritdepot.com/a.pierre-bonin.4.htm

 

 

 

– 30 –

 

 

Télécharger la version PDF de ce communiquer de presse

 

 

SOURCE :

 
Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

TÉLÉPHONE
(418) 903-5148 (Lévis, Québec, Canada)

ADRESSE POSTALE
Fondation littéraire Fleur de Lys,
31, rue St-Joseph, Lévis, Québec. Canada. G6V 1A8
 

ADRESSE ÉLECTRONIQUE

contact@manuscritdepot.com

 

Partager cet article avec vos contacts sur Facebook

 

 Partager sur Facebook

 

Commenter cet article

 

contact@manuscritdepot.com

 

 

Référencement

 

 Communiques de presse

 

Article mis en ligne le 23 mars 2009

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

PUBLICITÉ

-

 

-

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 418-903-5148
 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.