"Les journalistes méritent des bas salaires". Le professeur Robert G. Picard n'y va pas par quatre chemins. Lors d'une conférence à l'université d'Oxford, ce spécialiste de l'économie des médias, enseignant à l'université suédoise de Jonkoping et à Oxford, auteur de 23 livres sur le sujet, est revenu sur la crise profonde qui secoue les médias. Et il blâme les journalistes: "les salaires reflètent la valeur produite. Et les journalistes, ces jours-ci, ne créent plus vraiment de valeur".