Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Nos actualités

Contact

Recherche

 

Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys

Accueil

Actualités

À lire sur Internet

À ne pas manquer

Dossiers

Chaîne YouTube

RSS

 

 

 

Article mis en ligne le 21 octobre 2010

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

Les lecteurs du magazine l’École branchée publié par la firme De Marque privés des ressources québécoises dans le domaine de l'édition numérique

 

Le magazine l’École branchée publié par De Marque
réfère ses lecteurs à deux firmes américaines
pour l'édition numérique

 

 

 

Dans son dossiers « À la découverte du livre numérique » de son numéro spécial pour le Salon du livre de Québec 2010, le magazine l’École branchée publié par la firme québécoise De Marque réfère ses lecteurs sous la rubrique « Les bonnes adresses » à deux firmes américaines pour l'édition numérique, LULU.COM et SCRIB, et ce, plutôt qu'à des ressources québécoises. Au moment de la publication de ce numéro spécial, l'usurpation d'identité de l'écrivain et historien québécois Léandre Bergeron sur LULU.COM avait déjà été l'objet de plusieurs reportages dans les médias. Quant à la référence à SCRIB, basé à San Francisco, le site est unilingue anglais. Et au sujet de la première référence, «Fruits du savoir (Didapages) : www.fruitsdusavoir.org, il s'agit d'une association basée à Lyon en France dont le site Internet est hors service (voir ci-dessous).

 

 

 

 

Bref, magazine l’École branchée agit comme s'il n'y avait aucune référence québécoise dans le domaine de l'édition numérique et en donne ainsi l'impression à ses lecteurs. Pourtant son éditeur, la firme De Marque, se vante d'être une entreprise québécoise.

 

En clair, je m'étonne de ne pas voir dans ces références pour l'édition numérique notre maison d'édition en ligne, la Fondation littéraire Fleur de Lys, pionnier québécois de l'édition en ligne avec impression numérique et papier à la demande. Et ce n'est pas faute de ne pas nous connaître puisque la rédactrice Martine Rioux du magazine l’École branchée a déjà publié un communiqué de presse à notre sujet sur Internet Infobourg, également édité par De Marque. Plus encore, nous avons eu de nombreux échanges avec Clément Laberge, éditeur du magazine l'École branchée et vice-président à l'édition numérique chez De Marque. Je ne présume de rien quoique mes échanges avec monsieur Laberge furent plutôt corsés la plupart du temps. Cependant, je me refuse à croire que nos différences d'opinion puisse être à l'origine du fait que les lecteurs du magazine l'École branchée ne furent pas informés des ressources québécoises dans le domaine de l'édition numérique, et ce, au profit de ressources américaines. Le choix ne fut pas objectif et ne répond donc pas à l'éthique journalistique, à moins que le magazine l'École branchée soit purement et simplement un magazine de promotion d'entreprise plutôt qu'un magazine d'information.

 

 

* * *

 

Cette édition spéciale du magazine l'École branchée publie également une liste de « Sites à fréquenter pour suivre l'actualité de l'édition numérique ». Cette liste compte six références, dont trois revoient le lecteurs à des sites de la France (Aldus, eBouquin et l'actu des ebooks). Bref, 50% des références sont françaises.

 

 

La quatrième référence propose « L'infobourg » présenté comme « L'agence de presse pédagogique - La source d'information des enseignants branchés ». Ce site est édité par la firme De Marque tout comme le magazine l'École branchée où se retrouve la référence. Or, le lien de la référence http://www.infobourg.com/editionnumerique conduit à une page d'erreur (voir ci-dessous). Comment la firme De Marque a t-elle pu négliger une référence à son propre site dans son propre magazine ?

 

 

Publier une liste de références à des sites Internet demeurent périlleux puisque plusieurs sites naissent et disparaissent rapidement. Cependant, dans ce cas particulier, la firme De Marque a le parfait contrôle à la fois du magazine l'École branchée et du site L'infobourg.

 

La cinquième référence invite le lecteur à consulter le site québécois Numerikbook avec le lien http://numerikbook.wordpress.com. Malheureusement, ce site semble abandonné puisque le plus récente actualité publiée remonte au 2 mars 2010 (voir ci-dessous).

 

 

Enfin, la sixième référence invite le lecteur sur le site Twitter, www.twitter.ca/livres_quebec, mais ce dernier ne semble plus exister (voir ci-dessous).

 


 

En résumé, seulement trois des six ou 50% des références à des « Sites à fréquenter pour suivre l'actualité de l'édition numérique » sont bonnes. Ces références furent publiées il y a six mois à l'occasion de l'édition 2010 du Salon du livre de Québec (7 au 11 avril).

 

Comme je le mentionnais ci-dessus, publier une liste de références à des sites Internet demeurent périlleux. Il est donc nécessaire de référer ses lecteurs à des sites sûres. Permettez-moi de mentionner que le site Internet de la Fondation littéraire Fleur de Lys est en ligne depuis juin 2003 et comprend un magazine d'information en ligne « Le monde du livre sur Internet » depuis 2005. De plus, la Fondation littéraire Fleur de Lys offre un service d'édition réservé au milieu scolaire. Voilà trois références québécoises stables mais la firme De Marque évite d'en informer ses lecteurs.

 

 

 

Serge-André Guay, président éditeur

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Partagez cet article avec vos contacts sur Facebook

 

 Partager

 

Commentez cet article

 

contact@manuscritdepot.com

 

 

Référencement

 

 Communiques de presse

 

 

Article mis en ligne le 21 octobre 2010

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

PUBLICITÉ

-

 

 

 

 

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.