Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Nos actualités

Contact

Recherche

 

Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys

Accueil

Actualités

À lire sur Internet

À ne pas manquer

Dossiers

Chaîne YouTube

RSS

 

 

 

Article mis en ligne le 7 novembre 2010

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

Connaissez-vous les « trolls Internet » ?
 

 

Nous avons traité du sujet sans le savoir dans un article récent où nous qualifiions «d'ivrognes de la liberté d'expression» les gens s'évertuant à faire dérailler les débats sur certains sites Internet. En fait, nous n'avions pas à inventer une telle expression car il y en a déjà une très bien connue sur Internet : troll Internet.

 

Dans le jargon en ligne de Linux-france on trouve la définition suivante :

 

« Un Troll est donc sur l’Usenet [les newsgroups], soit (1) un sujet qui fâche (par exemple : « Mac ou PC ? »), soit (2) un individu qui persiste à lancer des discussions sur des sujets qui fâchent. »

 

Source : Qu’est-ce qu’un troll ?

 

Le terme troll provient de l’expression trolling ou pêche à la traîne qui est une ligne munie d’hameçons (à ne pas confondre avec trawling qui est la pêche au chalut, un grand filet en forme d’entonnoir), les remarques polémiques constituant un troll étant considérées, métaphoriquement, comme des appâts destinés aux contributeurs qu’on veut hameçonner. Les personnes se rendant coupables de trolling ont été appelées, progressivement, des Trolls, en allusion aux monstres de la mythologie nordique ; par ailleurs, dans le jeu Donjons et Dragons, les trolls ont une capacité de régénération, les membres découpés repoussent en quelques heures, la comparaison avec les fils de discussion qui se multiplient est d’autant plus judicieuse.

 

Source : Troll (Internet), Wikipedia

 

Qu'est-ce qu'un Troll?


Sur les réseaux informatiques, notamment Internet et Usenet, on utilise le terme troll pour désigner une personne, ou un groupe de personnes, participant à un espace de discussion (de type forum), qui cherche à détourner insidieusement le sujet d'une discussion pour générer des conflits en incitant à la polémique et en provoquant les autres participants.

 

Source : Tutoriaux-Excalibur

 

Le blogueur et le troll

 

Un autre objectif du troll est de dévier de l’article principal, il veut qu’on parle de lui transformant vos commentaires en un sujet de forum ! Mais le pire est quand plusieurs trolls se rencontrent, et là, je dirais simplement que c’est l’enfer sur terre… De plus, ils sont vicieux ces petites bébêtes, on dirait qu’il se donnent le mot pour arriver au même article et à la même heure !

 

Ce que je déteste le plus est que cela fait fuir vos commentateurs réguliers qui vous suivent depuis des mois, parce qu’il ne veulent pas être attaqués à leur tour. Parce que ca aussi, c’est une de leurs caractéristiques, ils descendent en flamme systématiquement tout ceux qui ne sont d’accord, l’auteur de l’article, les visiteurs, et même le robot de google qui passait malencontreusement par là !

 

Source : Maniac Geek

 

 

Et les définitions du « troll Internet » se suivent ainsi sur différents sites Internet. Certains sites intègrent à leurs conditions d'utilisation des politiques anti-troll.

 

Qu'est-ce qu'un troll?


Un "troll" est une personne qui aime créer des conflits sur Internet. Il ou elle crée et entretient des arguments qui ennuient les membres de la communauté en ligne.

Les trolls prospèrent dans l'espace anonyme qui est Internet. Ils ont besoin de l’attention des autres, et ne se soucient pas de savoir si elle est positive ou négative. Pour les trolls, les autres utilisateurs ne sont pas des personnes tout à fait réelles ; ce sont des personnages abstraits de l'autre côté d'un écran d'ordinateur. Les trolls se fichent de blesser les sentiments des autres personnes dans l'espace numérique.

Les trolls voient les salons de conversation et les forums de discussion comme un défi où le gagnant est l'utilisateur qui crée la plus grande altercation, qui ennuie le plus de personne, d’une manière aussi dramatique que possible. Un troll, veut être l'utilisateur qui attire le plus d'attention.

Le comportement des trolls décourage de nombreux utilisateurs et provoque une baisse du dynamisme de la communauté en ligne. Les nouveaux utilisateurs risquent de ne plus oser poster de message par peur du ridicule. Certains membres actifs de la communauté risquent de la quitter lorsque le "bruit" submerge la conversation réelle. Les trolls peuvent rendre toute une communauté paranoïaque, conduisant les utilisateurs à devenir négatifs ou à accuser d’autres utilisateurs engagés dans une critique normal, d’être un troll.

Si vous supprimez un message, n’enfreignez-vous pas le droit de liberté d'expression?
Lorsque les commentaires d’un troll sont supprimés de la communauté, il se plaint souvent que leur droit à la liberté d'expression a été violé. Les forums de discussion sont, par définition, un lieu de conversation ouvert, où la communauté est encouragée à discuter librement ses opinions. Le personnel d’IMDb ne supprime les commentaires de troll seulement lorsqu’ils empêchent d’autres utilisateurs de s’exprimer librement.

Quand un troll inonde un forum de si nombreux commentaires qu'il noie le flot normal de la conversation, il étouffe en fait la voix d’une majorité des membres de la communauté. Quand un troll tourne sans cesse la conversation pour se concentrer uniquement sur son point de vue, il empêche le reste des utilisateurs d'exprimer le leur.

L'objectif des forums de discussion IMDb est de fournir un forum de discussion ouvert à tous les membres de notre communauté. Lorsqu'un utilisateur ou un commentaire empêche un débat ouvert, le modérateur demandera à l'utilisateur de se retirer de la conversation.

 

Source : Comment gérer les trolls (THE INTERNET MOVIE DATABASE)

 

Prenez garde aux trolls6. Un troll, c'est un individu qui persiste à lancer des discussions sur des sujets qui fâchent ou à semer (volontairement) la zizanie entre plusieurs personnes en les montant les unes contre les autres par exemple, un troll peut aussi être un spammer7. En cas d'attaque trolienne, des mesures sont prises par les gestionnaires de ce site Web contre les abus.

 

6 La définition usuelle de « troll » - Dans le jargon en ligne de Linux-france on trouve la définition suivante : « Un Troll est donc sur l'Usenet [les newsgroups], soit (1) un sujet qui fâche (par exemple : « Ma religion est meilleure que la tienne… »), soit (2) un individu qui persiste à lancer des discussions sur des sujets qui fâchent. » Cette définition reste à développer, car les sujets polémiques ne sont pas nécessairement des sujets à trolls. Et qu'en dehors du sale temps qu'il fait (et encore…) il y a peu de sujets qui ne fâchent pas. On rencontre en effet des trolls en dehors de l'Usenet. Pour l'instant, il suffit de savoir qu'un troll désigne, dans l'imagerie de l'Internet, un personnage malfaisant dont le but est de perturber le fonctionnement des forums de discussion en multipliant les messages sans intérêt (ou, plus subtilement, en provoquant leur multiplication). La règle première des forums est en effet que, lorsque le nombre de messages sans intérêt devient trop important par rapport à celui des messages pertinents, le forum est considéré comme mort : il est dès lors impossible (trop de choses inutiles à lire, interface surchargée, temps de chargement du forum rédhibitoire…) d'y trouver l'information.

 

 

Source : Conditions Générales d'Utilisation & Informations légales (La Vidéothèque du Documentaire)

 

 

Le comportement de ces « trolls » est-il propre à l'Internet ? J'en doute. À mon avis, on retrouve dans le monde virtuel de l'Internet les mêmes comportements observés dans la vie réelle. Autrement dit, les comportements sur Internet ne sont ni plus ni moins qu'une excroissance de nos comportements dans la vie de tous les jours. Certes, il faut admettre que l'Internet peut favoriser l'épanouissement d'un simple penchant en un comportement étant donné la facilité de participation et l'anonymat.

 

Il suffit de regarder les débats ou les commission parlementaires pour observer chez certains politiciens le même comportement des trolls sur Internet. L'arène politique nous offre le malheureux spectacle de véritables professionnels du sabotage des débats. J'en ai été personnellement témoin dans les années 80 lors d'une commission parlementaire sur l'étude des crédits du ministère des communications du Québec à laquelle je participais pour défendre la nécessité d'investir dans l'éducation aux mass-médias. Le débat se déroulait dans la plus parfaite harmonie avec le ministre de l'époque, l'honorable Jean-François Bertrand, jusqu'à l'arrivée en trombe d'un député de l'opposition libérale qui a tout fait dérailler en moins de 30 secondes à la manière des trolls sur Internet. Je me suis levé et j'ai quitté la commission sur le champ. J'entends encore le député de l'opposition m'appeler à revenir dans le couloir du parlement où j'avançais d'un pas ferme vers la sortie de l'édifice. Bref, les trolls ne sont pas nés avec l'Internet; ils existaient bien avant les nouvelles technologies et l'exemple provenait de haut.

 

L'idée de saboter un débat afin de le détourner à son avantage semble remonter à la nuit des temps car l'histoire des hommes en a été profondément marquée. Tous les empires furent d'une manière ou d'une autre des trolls face à leurs conquêtes voire leurs propres peuples. N'avons-nous pas un exemple historique flagrant de troll en Hitler et l'Allemagne nazie ? Et la lutte contre les trolls s'accompagne plus que toute autre de dommages collatéraux catastrophiques, dont des milliers voire des millions de morts. L'histoire militaire le démontre clairement.

 

Sur Internet, les trolls peuvent miner la crédibilité d'un site en quelques jours et éloigner à jamais les internautes bien intentionnés. Je l'avais observé dès mes premiers pas dans ce monde virtuel. Une seule solution m'apparaissait aussi efficace que finale : ne pas permettre les commentaires autrement que par courriel. Car le troll est dépendant de l'expression immédiate. Il sévit uniquement s'il rencontre l'opportunité de s'exprimer sur le champ. Il n'est même pas question pour lui de cliquer sur une adresse électronique qui, même automatiquement, le conduira à son interface de courrier électronique. Et c'est sans compter qu'un courriel contient une information détaillée sur l'identité et la provenance de son auteur. Le troll préfère l'anonymat, un « pseudo » en guise d'identifiant, comme on dit sur Internet. Le troll sait ce qu'il fait et il ne veut pas qu'on le démasque. Et s'il échoue, il change de pseudo en un rien de temps. Un troll peut aussi sévir avec une multitude de pseudos allant même jusqu'à se relancer lui-même dans les débats de façon à monopoliser toute l'attention disponible.

 

Pour commenter cet article, écrivez-moi à contact@manuscritdepot.com.

 

 

Serge-André Guay, président éditeur

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Partagez cet article avec vos contacts sur Facebook

 

 Partager

 

Commentez cet article

 

contact@manuscritdepot.com

 

 

Référencement

 

 Communiques de presse

 

 

Article mis en ligne le 7 novembre 2010

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

PUBLICITÉ

-

 

 

 

 

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.