Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Nos actualités

Contact

Recherche

 

Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys

Accueil

Actualités

À lire sur Internet

À ne pas manquer

Dossiers

Chaîne YouTube

RSS

 

 

 

Article mis en ligne le 23 décembre 2010

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

Revue de l'actualité 2010 de la Fondation littéraire Fleur de Lys

Pionner québécois de l’édition en ligne avec impression à la demande

 

 

La Fondation littéraire Fleur de Lys publie sur son site web un magazine sous le titre LE MONDE DU LIVRE SUR INTERNET depuis quelques années. Voici la revue 2010 de nos actualités, une sélection des articles les plus engagés rédigés par votre éditeur, Serge-André Guay, accompagnés de notes de mise en contexte. Il faut se rappeler que la Fondation littéraire Fleur de Lys, en plus d'être un éditeur-libraire en ligne sur Internet, est un organisme revendicateur voué à la démocratisation de l'accès à l'édition, ce qui implique la défense d'une perception juste du nouveau monde du livre et de l'Internet en général.

 

 

Janvier

François Bon, le livre, le numérique et le Québec

 

Voici une remarque faite hier par l'auteur français Francois Bon à la suite de l'ouverture des inscriptions à LA FABRIQUE DU NUMÉRIQUE, une journée d'ateliers autour des enjeux du numérique pour l'édition générale et l'édition scientifique, qui se tiendra à Québec le 26 février prochain. L'auteur François Bon n'est pas toujours facile à suivre. Il écrit : «ai été surpris retour en force du mot "livre" dans la présentation,...  Lire la suite

 

Note L'auteur français François Bon, professeur invité à l'université Laval, propose que l'on abandonne le mot LIVRE au profit du mot OEUVRE et je dénonce vivement cette proposition en raison de la prédominance de la référence populaire au livre.

Manque de rigueur et émotivité débordante dans le mémoire de maîtrise «Le nouveau livre au Québec» signé par Élisa Boulard

 

Chaque jour, je reçois de la part de Google des listes de liens m'informant des activités du web en rapport avec des mots-clés de mon choix. Le service est offert à tous gratuitement sous le nom « Alerte Google Web ». Parmi mes mots-clés figure mon nom. Je tiens à suivre ce qui se dit à mon sujet sur le web. Voici celle que j'ai reçue le 21 janvier dernier :...  Lire la suite

 

Note Suite à un stage au Québec, une Française consacre un chapitre entier et peu flatteur à la Fondation littéraire Fleur de Lys dans son mémoire de maîtrise sans jamais nous avoir contactés. À la suite de mon intervention, elle retirera de la circulation son mémoire intitulé LE NOUVEAU LIVRE AU QUÉBEC et inspiré davantage de commérages à notre sujet que de vérités de faits.

Février

Le livre électronique et les chroniqueurs papier

 

En moins d'une semaine, deux chroniqueurs de (journaux) papier sont tombés à bras raccourcis sur les promesses accompagnant l'arrivée du livre électronique. Jean Larose a exprimé sa crainte face à la lecture sous l'influence du livre électronique dans un texte intitulé «L'Avent du livre électronique» publié en fin de semaine dernière dans le quotidien LE DEVOIR. Steve Proulx a écrit que le livre électronique est un simple gadget qui ne donnera pas nécessairement naissance à une nouvelle génération de lecteurs...  Lire la suite

 

Note Dénonciation en règle de l'approche passéiste du livre électronique chez deux chroniqueurs littéraires de l'industrie traditionnelle du livre papier.

La réaction de Hubert Guillaud à la suite de la reproduction illégale d'un article du quotidien Le Devoir dans son blogue La Feuille

 

Hubert Guillaud vient de réagir à notre article L'auteur François Bon viole les droits d'auteur du quotidien québécois LE DEVOIR. On se rappellera que c'est sur le blogue La Feuille, propriété de Hubert Guillaud, où l'article du quotidien Le Devoir fut reproduit illégalement. D'entrée de jeu, il écrit : «Vous avez raison, c'est bien une conception du droit d'auteur qui est en cause. Pour ma part, je n'ai aucun problème à faire fit du droit d'auteur, car je pense qu'il est tant qu'il s'arrête là où il ne s'exerce pas... alors qu'il ne cesse de s'étendre au détriment de tous nos autres droits.  Lire la suite

 

Note Votre éditeur dénonce la reproduction illégale d'un article du quotidien LE DEVOIR sur l'un des blogues phares du nouveau monde du livre. La réaction du blogueur qui écrit « je n'ai aucun problème à faire fit du droit d'auteur» mérite une intervention musclée de la part de votre éditeur.

Mars

Note La publication du magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys est suspendue de mars à août 2010. Votre éditeur est sérieusement ébranlé par les réactions très négatives à l'article François Bon, le livre, le numérique et le Québec au sein de l'organisation de l'événement LA FABRIQUE DU NUMÉRIQUE tenue à Québec en février 2010. L'un des organisateurs, Clément Laberge, vice-président à l'édition numérique de la firme DeMarque de Québec écrira à votre éditeur qu'il n'est pas le bienvenu à cet événement préférant ainsi préserver la quiétude de ses relations avec l'auteur français François Bon. La Fondation littéraire Fleur de Lys constate que la clique numérique de la Ville de Québec est davantage tournée vers les ressources étrangères que les ressources québécoises. L'auteur français François Bon fait au Québec la promotion de sa maison d'édition en ligne avec la bénédiction des gens de Québec. La Fondation décide alors de déménager à Lévis plutôt qu'à Québec, projet concrétisé en juillet. Votre éditeur reprendra finalement confiance pour revenir à la rédaction d'articles en septembre.

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Le retour du magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Votre éditeur reprend du service pour alimenter le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys après quelques mois de repos et de réflexion. Cette cure de silence n'a pas fait de moi un saint; je conserve à jamais mon esprit critique,... Lire la suite

40ième anniversaire de la belle aventure de LS-RADIO (Lévis)

 

À la fin de l'été 1970, Michel Trahan, un animateur de radio pas comme les autres, et sa bande de copains à l'imagination sans limite, révolutionnent le monde des médias québécois sur les ondes de CFLS (LS-Radio) à Lévis. L'aventure dura à peine neuf mois mais s'inscrira à jamais dans l'histoire grâce à l'innovation de sa formule. On en parlera jusque dans le Vancouver Sun et même à l'ONU qui offre à la station de passer sur ondes courtes pour une diffusion internationale. Lire la suite

 

Note La Fondation littéraire Fleur de Lys souligne le quarantième anniversaire de la belle aventure de LS-Radio en 1970-71 qui donna ensuite naissance aux radios communautaires au Québec. La popularité d'un texte d'archive publié sur le site de la Fondation littéraire Fleur de Lys en fait la gardienne de la mémoire de cette page d'histoire de la radio québécoise.

Octobre

Participation de la Fondation littéraire Fleur de Lys
au Salon des auteurs en généalogie et en histoire de Montréal


Dimanche le 3 octobre dernier (2010), la Fondation littéraire Fleur de Lys tenait un kiosque d'information au Salon des auteurs en généalogie et en histoire de Montréal organisé par la Société généalogique canadienne-française. La Fondation était représentée par l'auteur de romans historiques Pierre Bonin et le président éditeur de la Fondation, Serge-André Guay.  Lire la suite

 

Note La Fondation littéraire Fleur de Lys est heureuse de répondre à l'invitation de l'un de ses auteurs, Pierre Bonin, et de l'organisatrice du premier Salon des auteurs en généalogie et en histoire de Montréal, Josée Tétreault.

En 1970, le Québec se barricade sauf la petite maison de la radio à Lévis

 

Dans une entrevue exclusive accordée par Michel Trahan, directeur des programmes, et Gaston Binet, animateur, le 22 septembre dernier au siège social de la Fondation littéraire Fleur de Lys à Lévis, les deux artisans de LS-Radio nous ont livré de nouveaux détails croustillants au sujet de cette aventure radiophonique historique.  Lire la suite

 

Note La Fondation littéraire Fleur de Lys reçoit la visite de deux des artisans de la belle aventure de LS-Radio en 1970-71 pour entrevue exclusive.

Le Prix Nobel de littérature 2010, Mario Vargas Llosa, croit injustement que le livre numérique entraînera une banalisation de la littérature

 

«Ma crainte est que le livre numérique n'entraîne une banalisation de la littérature, ainsi que cela s'est produit pour la télévision, cette belle création de la technique, qui pour parvenir à toucher de plus en plus de personnes, a proposé des contenus largement vulgarisés.» Mario Vargas Llosa, 15 octobre 2010, Prix Nobel de littérature 2010. Source : L'actuaLitté (source : AFP)  Lire la suite

 

Note La résistance au changement se fait sentir même chez le récipiendaire du prix Nobel de littérature 2010.

CentPapiers, le journal citoyen du Québec... pour la francophonie

Le Québec est trop petit pour un journal citoyen. «L’idée d’un journal qui ne s’intéresserait qu’au Québec et auquel ne contribueraient que des Québécois ne me semble pas porteuse. Le Québec n’a la masse ni démographique ni culturelle pour soutenir un tel journal.» Pierre JC Allard, éditeur, CentPapiers, 22 octobre 2010.  Lire la suite

 

Note Le premier journal citoyen québécois sur le web devient «le journal citoyen du Québec pour la francophonie» parce que le Québec est trop petit pour un journal citoyen selon son éditeur, Pierre JC Allard. Une véritable aberration !

La ville de Québec souhaite devenir la capitale littéraire du Québec mais dédie la première édition de son festival littéraire à un auteur étranger


« Pourquoi ne pas avoir inauguré ce festival avec un auteur québécois? À cette question que bien des gens se posent, à Québec, M. Lacasse a répondu que la décision s'était prise en toute simplicité et sans arrière-pensée : ''Gilles Pellerin nous a parlé de Borges avec un tel enthousiasme que nous avons tous embarqué et nous avons tous cherché à en savoir un peu plus sur Borges. Nous voulions un festival au caractère international et nous ne voulions pas commencer modestement.'' »  Lire la suite

 

Note La tendance voulant que des organisateurs de Québec privilégient les ressources étrangères au détriment des ressources québécoises se confirme lors du premier festival littéraire de Québec en octobre 2010 où l'auteur à l'honneur provient de l'étranger.

Novembre

Les médias, chiens de garde de la démocratie :
Quand les chiens jouent dans le trafic

 

Un nuage noir de scandales plane sur le Québec depuis plusieurs mois nous privant ainsi des bienfaits du soleil. Porte-voix officiels des allégations de corruption, de copinage, de collusion, les médias, saura-t-on nous dire, ne font rien de plus que de jouer leur rôle : rapporter les faits et contribuer ainsi à la sauvegarde de notre démocratie. Il faut savoir que les médias se présentent comme le quatrième pouvoir dans notre société, après le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Bref, les médias se perçoivent comme les chiens de garde de la démocratie. Lire la suite

 

Note Quand les médias s'acharnent à démolir plutôt qu'à construire le Québec.

Décembre

Québec - Industrie du livre & Gouvernement - Du papier au numérique sans égard à la démocratisation de l’accès à l’édition
 

L’industrie québécoise du livre papier traditionnel a réussi avec succès son entrée dans le monde du numérique. La principale infrastructure technologique (l’entrepôt numérique) est en place et elle semble suffisamment flexible pour s’adapter aux nouveautés du marché. Le programme d’aide financière gouvernementale pour l’édition de la version numérique est également en fonction. Une offre de départ de 3,500 titres se retrouve déjà dans quelques librairies en ligne sur Internet. Il ne reste plus qu’à développer cette offre numérique compte tenu des quelque 6,000 titres papier édités annuellement au Québec. Malheureusement, la démocratisation de l’accès à l’édition ne figurait pas au programme. Bref, les auteurs québécois éprouvent tout autant de difficultés à trouver un éditeur malgré les possibilités numériques.  Lire la suite

 

Note Cet article résume une fois pour toute la situation réelle de l'édition en ligne au Québec dans la mouvance de l'industrie traditionnelle du livre financé par le gouvernement du Québec.

 

 

Force est de conclure en un début d'année 2010 extrêmement difficile pour la Fondation littéraire Fleur de Lys dans la défense de ses propres intérêts et du nouveau monde du livre. L'affaire Bon/Laberge en janvier 2010 m'a enragé au plus haut point en plus de me laisser une blessure très profonde. Jamais je n'aurais pensé que notre lutte contre la pensée unique puisse me laisser un goût aussi amer. Heureusement, les mois suivants furent beaucoup plus heureux comme en témoigne le Bilan 2010 de la Fondation littéraire Fleur de Lys.

 

 

TÉLÉCHARGEMENT :

 

Télécharger cette revue de l'actualité 2011 de la Fondation littéraire Fleur de Lys - PDF

 

Télécharger cette revue de l'actualité 2011 de la Fondation littéraire Fleur de Lys - WORD

 

 

VOIR AUSSI :

 

Bilan 2010 de la Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

À VENIR :

 

Toutes les statistiques 2010 de la Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

SOURCE :

 

Serge-André Guay, président éditeur

Fondation littéraire Fleur de Lys

581-988-7146 (Lévis, Québec)

31, rue St-Joseph, Lévis, Québec. G6V 1A8

contact@manuscritdepot.com

http://www.manuscritdepot.com

 

 

PARTAGER CE COMMUNIQUÉ :

 

 Partager

 

 

 

 

 

COMMENTER CET ARTICLE :

 

contact@manuscritdepot.com

 

 

Référencement

 

 Communiques de presse

 

 

Article mis en ligne le 23 décembre 2010

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

PUBLICITÉ

-

 

 

 

 

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 581-988-7146

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.