Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Actualités

 

MENU DE LA SECTION ACTUALITÉ

Abonnez-vous à notre fil des nouvelles

Accueil

Dossiers

L'édition en ligne

Veille

Archives

Revue de presse

Article mis en ligne le 20 octobre 2012

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

À LIRE : BRÈVE HISTOIRE DU PROGRÈS

À VOIR : SURVIVRE AU PROGRÈS

 

ET À RÉFLÉCHIR...

 

J'ai longtemps cherché...

 

J'ai longtemps cherché la cause originale de nos problèmes, des problèmes de l'Homme, ceux que nous ne parvenons pas à résoudre, qui persistent d'une décennie à l'autre malgré notre progrès. J'ai trouvé enfin une partie importante de la réponse : notre cerveau n'a pas assez évolué.  Selon Gary MARCUS (Psychologie cognitive) : « Notre cerveau est constitué en grande partie de structures antérieures à l’espèce humaine (bactéries, reptiles premiers mammifères, premiers primates). Quelques-unes remontent à l'homo-sapiens, mais elles ont très peu évolué en 50 000 ans. Donc la majorité de nos actions sont pilotées par des structures bien plus anciennes que nos problèmes actuels. »

 

Cet état de fait est une véritable révélation pour moi et je la dois au visionnement, en fin de semaine dernière, du film SURVIVRE AU PROGRÈS réalisé par Mathieu Roy et Harold Crooks, une production inspirée du livre BRÈVE HISTOIRE DU PROGRÈS de Ronald Wright, que je me suis empressé de lire en deux courtes soirées cette semaine. Voilà pourquoi je vous propose cette page d'information traitant à la fois du film et du livre.

 

Serge-André Guay, président éditeur,

Fondation littéraire Fleur de Lys

contact@manuscritdepot.com

 

 

« Nous exploitons du software du XXIème siècle

avec un hardware qui n’a pas évolué depuis 50 000 ans ! »

 

Image de promotion du film SURVIVRE AU PROGRÈS

inspiré du livre BRÈVE HISTOIRE DU PROGRÈS


Physiquement notre cerveau a très peu évolué depuis 50 000 ans, et cela ne fait que 5 000 ans que sont nées les civilisations humaines (<0,2% de l’histoire de l’homme).


Donc depuis que nous existons sur terre nous avons passé plus de 99.8% de notre histoire à être des chasseurs cueilleurs et au fond nous sommes toujours ces chasseurs préhistoriques ! ce qui fait que nous ne vivons pas de la même manière s’explique par le développement très rapide de notre culture, bien plus rapide que notre évolution naturelle. C'est pourquoi nous exploitons du software du XXIème siècle avec un hardware qui n’a pas évolué depuis 50 000 ans ! et nos problèmes viennent surtout de là : notre nature humaine en est restée à l’Age de pierre, tandis que notre connaissance technologique est devenue disproportionnée.

Gary MARCUS (Psychologie cognitive) : « Notre cerveau est constitué en grande partie de structures antérieures à l’espèce humaine (bactéries, reptiles premiers mammifères, premiers primates). Quelques-unes remontent à homo-sapiens, mais elles ont très peu évolué en 50 000 ans. Donc la majorité de nos actions sont pilotées par des structures bien plus anciennes que nos problèmes actuels. »

 

Source : Commentaire « Survivre au changement » tiré du blogue « Etonnez-moi ! »

 

 

« L'homme en prend ici pour son grade, et la charge est sévère, parfois même violente, mais juste. Son cerveau, nous explique ainsi le psychologue Gary Marcus, n'a que très peu évolué depuis 50 000 ans, et il réagit encore à des stimuli primaires. Les mécanismes primitifs de notre matière grise seraient parfaits pour résoudre les problèmes immédiats, moins pour les prises de décision à long terme, d'après lui. »

 

Source : C'est tout vu!, Le piège du progrès, OLIVIER ZILBERTIN, Le Monde, Mercredi 06 juin.

 

 

 

 

Prénom : Ronald
Nom : Wright

Notes biographiques :
Lauréat de nombreux prix, Ronald Wright est un romancier, historien et essayiste publié en dix langues. Son œuvre comprend le grand succès d’édition Stolen Continents, couronné du prix Gordon Montador, et retenu comme livre de l’année par le Independent et le Sunday Times.

 

Source

LIVRE

 

BRÈVE HISTOIRE DU PROGRÈS,

 

Auteur : Ronald Wright

ISBN : 978-2-89428-856-6 | Nombre de pages : 224
ISBN numérique : 978-2-89428-808-8
Prix suggéré : 19,95 $

Format : 14 x 21,5 cm | Année de parution : 2006

Collection : Constantes
Éditeur : Éditions Hurtubise inc.


Résumé : La croissance effrénée de la population humaine, de la consommation et de la technologie au XXe siècle a imposé à la planète un fardeau. Dans cet essai, Ronald Wright soutient que ce fâcheux dilemme du monde moderne est en fait aussi vieux que la civilisation. L’histoire a en effet prouvé que le progrès, quel qu’il soit, mène directement à l’échec et à l’anéantissement.

La fin du monde est donc inévitable, et elle sera la faute de l’homme. Ce n’est qu’en décodant les constantes du progrès et des échecs désastreux constamment reproduits pas l’humanité depuis l’âge de pierre que nous pouvons espérer repérer les dangers, user de sagesse et nous sauver de notre triste destinée.

Vendu à plus de 65 000 exemplaires au Canada anglais, cet essai a été traduit en dix langues.


Traduction : Marie-Cécile Brasseur

Sujets : Progrès Technologies

Genre : Savant

Lieu de publication : Montréal

Fichier :
 
> Consulter un extrait du livre en pdf

 

 

FILM DOCUMENTAIRE : SURVIVRE AU PROGRÈS, MATHIEU ROY ET HAROLD CROOKS

 

Tiré du site officiel du film

http://survivingprogress.com/?lang=fr

 

 

FILM DOCUMENTAIRE

 

SURVIVRE AU PROGRÈS,

MATHIEU ROY ET HAROLD CROOKS

 

Présenté au dernier Festival international de films de Toronto, ce documentaire cinématographique, inspiré du best-seller A Short History of Progress de Ronald Wright, pose un diagnostic subversif sur le progrès de l’humanité et les pièges qu’il apporte.

 

Le réalisateur Mathieu Roy et co-réalisateur Harold Crooks, par le biais de scènes mémorables et le regard lucide de grandes personnalités tels que David Suzuki, Jane Goodall, Margaret Atwood et Stephen Hawking, sondent la nature fondamentale et dérangeante de ce qui est qualifié de progrès.

 

 

Produit par Daniel Louis et Denise Robert, producteurs exécutifs Martin Scorsese, Mark Achbar, et Betsy Carson, coproduit avec l’Office national du film, productrice exécutive ONF Silva Basmajian, producteur ONF Gerry Flahive, et producteur associé François Girard, avec la musique de Michael Ramsey et Patrick Watson, SURVIVRE AU PROGRÈS (SURVIVING PROGRESS) est distribué par Alliance Vivafilm, et prendra l’affiche à Montréal et Québec le 4 novembre prochain.

 

Affiche : © Alliance Vivafilm

 

© 2011 Cinémaginaire Inc. - Film Progreso Inc. - Invisible Hand Productions Inc. in co-production with The National Film Board of Canada. All Rights Reserved. Distributed exclusively in Canada by Alliance Films. All Rights Reserved.

 

 
Participants à l'affiche du film SURVIVRE AU PROGRÈS

Margaret Atwood

Margaret Atwood écrivaine
« Plutôt que de penser que la nature est une gigantesque banque, une carte de crédit sans limite que nous pouvons utiliser de façon permanente, nous devons considérer la finitude de cette planète et réfléchir à la manière de la garder en vie pour que nous puissions nous aussi rester en vie. À moins de préserver la planète, il n’y aura plus « d’économie ». »

Enio Beata

Enio Beata propriétaire de scierie


« Les personnes responsables de la destruction de l’Amazonie sont les grands cultivateurs, les multinationales. Les grands cultivateurs sont les sénateurs, les députés, les colonels. C’est eux qui détruisent la forêt amazonienne. Eux, pas nous. »

Colin Beavan

Colin Beavan auteur, ingénieur,

directeur du  No Impact Project »


«… avant d’essayer de changer les autres, je devrais peut-être me regarder moi-même et changer, veiller à ce que ce soit propre devant chez-moi. »

Chen Changnian

Chen Changnian professeur, père de Cheng Ming


« Bien sûr, il y a eu aussi quelques problèmes, l’environnement par exemple. »

Chen Ming

Chen Ming guide touristique et chauffeur


« Je suis comme le moine, le maître, je dirige les membres vers l’Occident, pour y découvrir le vrai sens de la vie et atteindre l’illumination. »

Victor Zhikai Gao

Victor Zhikai Gao directeur

de l’association chinoise d’études internationales


« Nous devons emprunter la voie de la croissance, et la Chine a besoin de se moderniser et de s’industrialiser…»

Jane Goodall

Jane Goodall primatologue


« Nous sommes sans doute les créatures les plus intelligentes qui aient jamais foulé la planète Terre. Comment se fait-il alors que cet être si intelligent détruise son unique habitat? »

Stephen Hawking

Stephen Hawking physicien-théoricien


« Nous entrons dans une période de plus en plus périlleuse de notre histoire. Mais je suis un optimiste. »

Michael Hudson historien de l’économie,

ancien économiste de Wall Street


« Progrès voulait dire : « Vous ne récupérerez jamais ce que nous vous prenons ». C’est ce qui a amené l’âge des ténèbres et c’est ce qui menace de nous apporter à nouveau l’âge des ténèbres. »

Simon Johnson

Simon Johnson ancien économiste en chef

du Fonds monétaire international


« Les banquiers ne peuvent s’en empêcher. C’est dans leurs gènes, les gènes de leurs organisations, de prendre des risques énormes, de s’octroyer des salaires ridicules et de s’écrouler… »

Mark Levine

Mark Levine chef de groupe – China Energy Group


« Qu’est-ce que le progrès? Je crois… que c’est une question trop difficile. »

Gary Marcus

Gary Marcus psychologue de la cognition


« Il y a une chose à retenir, évidemment, au sujet de l’esprit humain, c’est qu’il n’est pas fondamentalement différent du cerveau d’un chimpanzé. »

 

À lire : L'évolution de l'esprit selon Gary Marcus

Kambale Musavuli

Kambale Musavuli Amis du Congo


« Ce qui est remarquable, c’est que tout l’argent pillé des dettes internationales se trouve dans les banques de l’Occident. »

Daniel Povinelli

Daniel Povinelli scientifique du comportement


« Si les humains disparaissent de cette planète, je crois que l’épitaphe gravée sur notre pierre tombale sera « Pourquoi? » »

Marina Silva

Marina Silva sénatrice et ancienne ministre de l’Environnement du Brésil


« Il est impossible de défendre des modèles qui ne sont pas applicables universellement parce que nous devrions alors partir du principe que certaines personnes ont des droits et d’autres pas. Ce n’est donc pas un problème technologique, mais un problème éthique. »

Vaclav Smil

Vaclav Smil expert en énergie mondiale


« Nous devons utiliser moins. »

David Suzuki

David Suzuki généticien et activiste


« L’argent ne représente rien et se multiplie aujourd’hui plus rapidement que le monde réel. L’économie traditionnelle est une sorte de dommage au cerveau. »

Raquel Taitson-Queiroz

Raquel Taitson-Queiroz

policier de l’environnement, IBAMA


« J’ai cru que je pouvais défendre mes idées, mes idéaux, si je devenais inspecteur. Ce que je peux faire est si minime comparé à ce qui se passe en ce moment. »

The students of Jeanne Silva Martin’s class, Escola Fabiano Losvano

Les élèves de la classe de Jeanne Silva Martin, Escola Fabiano Lozano, Sao Paulo, Brésil


UN ÉLÈVE : « Lorsque je regarde les nouvelles à la télé, je vois qu’ils sont en train de détruire les arbres de l’Amazonie et je ne comprend pas pourquoi… ENSEIGNANTE : « Quels sont les intérêts derrière cela? L’ÉLÈVE : « Économiques. »

The townspeople of Colniza

Les habitants de Colniza, État du Mato Grosso, Brésil
 

« C’est notre vie! La forêt est comme une mère qui allaite son enfant. Avez-vous une forêt amazonienne dans votre pays? »

Jim Thomas

Jim Thomas activiste, ETC GROUP


«… les ingénieurs peuvent traiter la vie comme si c’était une sorte d’ordinateur ou de substance créée de toutes pièces, mais au bout du compte les microbes auront le dernier mot : la vie, ça ne fonctionne pas comme ça. »

J. Craig Venter

J. Craig Venter biologiste, PDG de Synthetic Genomics


« Changer et prendre le contrôle de l’évolution, modifier son cours et entreprendre de créer délibérément des espèces pour notre propre survie, cela nous permet au moins d’être optimistes en nous donnant la chance de contrôler notre destinée. »

Robert Wright

Robert Wright auteur et journaliste


«… nous avons été capables depuis peu de jouer à Dieu, mais en partie seulement, et la question maintenant est de savoir si nous pourrons maîtriser l’autre partie de Dieu : la part morale. »

Ronald Wright

Ronald Wright auteur


«… nous traitons les données logicielles du 21e siècle, c’est-à-dire nos connaissances, avec une machine qui n’a pas été mise à jour depuis 50 000 ans, et c’est là l’origine de plusieurs de nos problèmes. »

 

Source : http://survivingprogress.com/?page_id=16&lang=fr

 

Tiré du site de l'Office national du film du Canada (ONF)

 

Survivre au progrès est un requiem cinématographique à « la routine de l’évolution » inspiré du succès de librairie Brève histoire du progrès, de Ronald Wright. Au fil de l’histoire humaine, des nouveautés d’entrée de jeu associées au progrès se sont souvent révélées destructrices. Certains des intellectuels, des militants, des banquiers et des scientifiques les plus éminents du monde nous mettent au défi d’échapper aux « pièges du progrès », qui ont eu raison des civilisations antérieures et menacent insidieusement la nôtre.

 

Mention spéciale Green Cross Italia
CinemAmbiente / Environmental Film Festival
Du 31 mai au 5 juin 2012, Turin - Italie

 

En salle

Bibliothèque T.-A.-St-Germain
Sainte-Hyacinthe, Québec, Canada
15 novembre 2012 à 19h00

Bibliothèque Gabrielle-Roy
Québec, Québec, Canada
3 décembre 2012 à 18h30
4 décembre 2012 à 14h00
5 décembre 2012 à 18h30
6 décembre 2012 à 14h00

Bibliothèque de Notre-Dame-du-Ham
Notre-Dame-du-Ham, Québec, Canada
27 novembre 2012 à 19h00

 

Source : Office National du Film (ONF)

 

SORTIE DVD PRÉVUE : OCTOBRE 2012

BANDE ANNONCE

 

 

 

Passage du réalisateur Mathieu Roy

à l’émission Tout le monde en parle.

 

 

 

REVUE DE PRESSE

 

SURVIVRE AU PROGRES - Conséquenses et responsabilités

 

Du chimpanzé à l’astronaute: l’être humain est tout sauf un Dieu

 

L’Homme, cet indécrottable récidiviste

 

Ronald Wright: Chronique d'une chute annoncée

 

Le k.o. des civilisations ?

Survivre au progrès au cinéma le 4 novembre

 

Survivre au progrès | Une entrevue avec Mathieu Roy (Vidéo)

 

Le progrès selon Stéphane

 

Voici cinq présentations Prezi qui résument les chapitres d'Une brève histoire du progrès

 

Brève histoire du progrès – première réflexion

 

Brève histoire du progrès - ajout à la première réflexion

Brève histoire du progrès – deuxième réflexion

Brève histoire du progrès - troisième réflexion

Brève histoire du progrès – quatrième réflexion

Brève histoire du progrès – dernière réflexion

 

Premier chapitre du livre Brève histoire du progrès de Ronald Wright

Deuxième chapitre du livre Brève histoire du progrès de Ronald Wright

Troisième chapitre du livre Brève histoire du progrès de Ronald Wright

Quatrième chapitre du livre Brève histoire du progrès de Ronald Wright

Cinquième chapitre du livre Brève histoire du progrès de Ronald Wright

 

 

Article mis en ligne le 20 octobre 2012

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 581-988-7146 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.