Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Actualités

 

MENU DE LA SECTION ACTUALITÉ

Abonnez-vous à notre fil des nouvelles

Accueil

Dossiers

L'édition en ligne

Veille

Archives

Revue de presse

Article mis en ligne le 10 novembre 2012

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

FRANCE - Les usages du livre numérique

 

Deuxième baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique

 

Les résultats de la deuxième vague du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique en France ont été publiés lors des 9e Assises du livre numérique du SNE, le jeudi 8 novembre 2012.


Ce baromètre semestriel a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique, licites ou illicites, au regard notamment de ceux du livre imprimé. Auteurs et éditeurs, associés au sein de la SOFIA, souhaitent qu’il devienne un baromètre de référence pour le secteur du livre.


Cette enquête concerne désormais une tranche d’âge plus étendue que celle de la première vague : elle a été menée par OpinionWay, entre le 31 août et le 14 septembre 2012, auprès d'un premier échantillon de 1994 personnes, représentatif de la population française, âgé de 15 ans et plus, et d’un second de 542 utilisateurs de livres numériques, constitué sur la base des résultats du premier échantillon.


Les résultats de cette nouvelle édition du baromètre apportent un nouvel éclairage sur les profils, les pratiques, les motivations et les intentions des lecteurs de livres numériques.

 

Source : Syndicat national de l'édition (France)

 

 

COMMUNIQUÉ, 8 NOVEMBRE 2012


 

Des lecteurs de livres numériques de plus en plus nombreux,

attachés à l’offre légale, dans un marché encore modeste

 

Deuxième vague du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique

 

 

Les résultats de la deuxième vague du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique en France ont été publiés lors des 9e Assises du livre numérique du SNE, le jeudi 8 novembre 2012.

 

Ce baromètre semestriel a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique, licites ou illicites, au regard notamment de ceux du livre imprimé. Auteurs et éditeurs, associés au sein de la SOFIA, souhaitent qu’il devienne un baromètre de référence pour le secteur du livre.
 

Cette enquête concerne désormais une tranche d’âge plus étendue que celle de la première vague : elle a été menée par OpinionWay, entre le 31 août et le 14 septembre 2012, auprès d'un premier échantillon de 1994 personnes, représentatif de la population française, âgé de 15 ans et plus1, et d’un second de 542 utilisateurs de livres numériques, constitué sur la base des résultats du premier échantillon.
 

Les résultats de cette nouvelle édit ion du baromètre apportent un nouvel éclairage sur les prof ils, les pratiques, les motivations et les intentions des lecteurs de livres numériques. Parmi les enseignements de ce baromètre, on peut retenir les points suivants :
 

1. La lecture de livres numériques a augmenté de manière significative en seulement six mois : 14% de la population française âgée de 15 ans et plus déclare avoir déjà lu, en partie ou en totalité, un livre numérique. C’est plus du double qu’il y a six mois, à périmètre constant.


2. La proportion de personnes interrogées qui n’envisagent pas de lire un livre numérique a diminué sensiblement, 78% contre 90% il y a six mois, mais elle reste importante.
 

3. Les Français passent en moyenne une heure par jour à lire des textes numériques : 57 mn en moyenne par jour pour l’ensemble de la population française, 67 mn pour les lecteurs de livres numériques.
 

4. Les lecteurs de livres numériques sont de grands lecteurs de livres. 65% des lecteurs de livres numériques déclarent avoir lu un livre imprimé pour la dernière fois il y a moins d’un mois. Ils sont 45% chez les non lecteurs de livres numériques. Ces résultats confirment que le livre numérique correspond aujourd’hui davantage à une pratique nouvelle qu’à de nouveaux lecteurs.
 

5. La lecture de livres numériques change peu les habitudes de lecture et d’achat de livres : elle n’a aucun impact pour environ 60% des personnes interrogées. Certains ont légèrement tendance à lire plus (22%) et d’autres à lire moins (18%). Ils sont 28% à dépenser moins et 11% à dépenser plus. 1 18 ans et plus pour la première vague 2
 

6. La moitié (53%) des lecteurs de livres numériques déclarent lire, en règle générale, l’intégralité des livres numériques qu’ils possèdent.
 

7. 73% des lecteurs de l ivres numériques ont déjà acheté des livres numériques. La facilité de stockage, de rangement et de transport et, dans une moindre mesure, le prix sont les critères mis en avant pour ces achats. L’offre proposée, le confort de lecture, la facilité de consultation, la force de l’habitude et l’amour des livres papier sont, à l’inverse, les principales raisons expliquant l’achat du livre imprimé. 31% des acheteurs de livres numériques achètent également parfois la version imprimée.
 

8. Le paiement à l’acte reste privilégié par les lecteurs de livres numériques (64%), devant le prêt numérique (20%), l’abonnement (7%) ou la location (7%).
 

9. L’acquisition de livres numériques se fait principalement sur les sites d’opérateurs internet (41% des lecteurs de livres numériques y ont recours) ou de grandes surfaces spécialisées (28%), et sur les sites internet des libraires (18%). A noter que les lecteurs de livres numériques acquièrent certains de ces livres directement sur des sites d’éditeurs (10% d’entre eux) et sur des sites d’auteurs (8%).
 

10. Équipement: 16% des lecteurs de livres numériques possèdent une liseuse, une proportion stable ; 37% possèdent une tablette, un chiffre presque deux fois supérieur à celui de mars 2012 (23%). 22% des lecteurs de livres numériques envisagent l’acquisition d’une tablette dans les six prochains mois.
 

11. La possession d’une liseuse ou d’une tablette numérique est un facteur déterminant pour l’usage de livres numériques : ils sont alors exclusivement ou fréquemment utilisés pour la lecture de livres numériques. Mais, compte tenu du taux d’équipement encore faible pour ces deux équipements, l’ordinateur portable reste – en valeur absolue – le support le plus utilisé pour la lecture de livres numériques. Observons de plus que, parmi les lecteurs de livres numériques, 30% des possesseurs de smartphones utilisent ce support pour lire des livres numériques.
 

12. Il ressort de ce deuxième baromètre que 58% des lecteurs de livres numériques ont acquis la plupart de leurs livres en payant, contre 41% gratuitement. A périmètre constant, cet écart se rééquilibre légèrement, au détriment du payant. A noter que la moitié des achats payants se situent entre 4 et 15 € par livre.
 

13. Le recours à une offre illégale de livres numériques reste faible par rapport aux autres industries culturelles, quoique notable : 2 lecteurs de livres numériques sur 10 déclarent avoir déjà eu recours à une offre illégale, soit environ 2% de la population française âgée de 15 ans et plus. Parmi les 70% de lecteurs n’ayant jamais eu recours à l’offre illégale, 59% justifient ce choix par le respect du droit d’auteur.
 

14. La littérature est la catégorie la plus lue (66%) et la plus achetée (60%) par les lecteurs de livres numériques. Parmi les autres catégories les plus lues, on trouve : les beaux livres (32%), les essais (32%), les livres techniques (25%), de sciences humaines et sociales (23%), la BD (22%), les ouvrages d’enseignement scolaire (18%) et les dictionnaires (22%).
 

15. Une majorité des lecteurs de livres numériques (53%) estime que, dans les années à venir, leur usage des livres numériques va augmenter ; un tiers des lecteurs de livres numériques estiment que leur usage des livres numériques restera stable.
 

16. Concernant les attentes spontanées quant à l’évolution du livre numérique, 29% des lecteurs de livres numériques indiquent souhaiter que les prix soient plus accessibles, 12% souhaitent une offre plus variée, 35% ne savent pas et 14% n’ont aucune attente ; cette proportion est caractéristique d’un marché de l’offre.
 

En conclusion de cette deuxième édit ion du baromètre, la SOFIA, le SNE et la SGDL constatent une évolution significat ive en seulement 6 mois du nombre de lecteurs de livres numériques, même si les usages demeurent encore timides. Ces résultats traduisent également un fort attachement des lecteurs au livre imprimé, sans intention marquée de basculer massivement vers le numérique. Il apparaît que la lecture de livres numériques, majoritairement licite, constitue plutôt une pratique de lecture complémentaire à celle du livre imprimé. En termes de pratiques d’achat, des indices de substitution commencent en revanche à se faire jour.
 

 

L’étude sera consultable en ligne sur :


www.la-sofia.org la Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit (SOFIA)
www.sne.fr le Syndicat National de l’Edition (SNE)
www.sgdl.org la Société des Gens de Lettres (SGDL)
 

 

À propos de la SOFIA


La SOFIA, Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit, est une société civile de perception et de répartition de droits, administrée à parité par les auteurs et les éditeurs dans le domaine exclusif du Livre. Elle perçoit et répartit le droit de prêt en bibliothèque, ainsi que la part du livre de la rémunération pour copie privée numérique. www.la-sofia.org
 

 

À propos du SNE


Avec plus de 580 adhérents, le Syndicat National de l’Edition (SNE), organisation professionnelle des entreprises d’édition, représente les intérêts des éditeurs de livres publiés à compte d’éditeur. Le SNE défend le droit d’auteur, la liberté de publication, le principe du prix unique du livre, la diversité culturelle; il contribue à la promotion du livre et de la lecture.  www.sne.fr
 

 

À propos de la SGDL


La Société des Gens de Lettres (SGDL) est une institution privée indépendante qui défend le droit d'auteur et s'adresse à tous les auteurs de l'écrit. Association à but non lucratif, reconnue d’utilité publique, elle représente aujourd’hui 6000 auteurs français ou francophones.
www.sgdl.org
 

 

Source : Syndicat national de l'édition (France)

 

 

 

Télécharger ce communiqué de presse (PDF)

 

 

 

LES TABLEAUX DE L'ENQUÊTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger les tableaux (PDF)

 

 

 

AUTRE ANALYSE DES DONNÉES

 

Analyse des données par ActuaLitté

 

 

LE PREMIER BAROMÈTRE

 

Premier baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique

 

Les usages de la lecture numérique se développent

 

 

Le livre numérique est de plus en plus connu du grand public : d'après une enquête Ipsos réalisée pour Livres Hebdo et présentée au Salon du livre 2011, 61 % des Français en ont entendu parler en janvier 2011 contre 47 % en septembre 2009. Le taux de lecture de livres numériques progresse également : 8 % des Français ont déjà lu un livre numérique (contre 5 % en septembre 2009).

 

Les résultats du premier Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique en France, communiqués lors d'une présentation au Salon du livre de Paris en mars 2012, apportent un éclairage nouveau sur l'évolution des pratiques.

 

 

Source : Syndicat national de l'édition (France)

 

 

Article mis en ligne le 10 novembre 2012

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 581-988-7146 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.