Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Accueil

Librairie

Maison d'édition

Nous

Contact

Recherche

Actualité

 

 

ACTUALITÉ

 

Vous êtes

dans la section ACTUALITÉ du site Internet de la

Fondation littéraire

Fleur de Lys

 

Actualité du livre et de l'édition

 

Centres d'information

 

 

  Bookmark and Share

Une conférence à écouter pour comprendre pourquoi la Fondation littéraire Fleur de Lys recommande le navigateur web Mozilla Firefox

 

Sur la page d'accueil du site Internet de la Fondation littéraire Fleur de Lys, en haut à droite, vous pouvez lire «Site conçu pour le navigateur FIREFOX». Un lien vous conduit à cette page:

 

http://manuscritdepot.com/firefox.htm

Article mis en ligne le 02/01/2013

[ Retour à la page d'accueil du magazine ]

Partager cette page avec une relation ►

 Bookmark and Share

 

Des affinités «sans but lucratif»

 

 

À l'instar de la Fondation littéraire Fleur de Lys, la Fondation Mozilla est un organisme sans but lucratif.

 

La Mozilla Foundation (en français, « Fondation Mozilla ») est un organisme à but non lucratif établi en juillet 2003 pour gérer le développement et assurer la publicité des logiciels libres issus de la suite Mozilla. Elle succède ainsi à Netscape Communications Corporation en tant qu'entité chapeautant mozilla.org. La fondation s'est donné pour mission de « préserver le choix et l'innovation sur l'Internet ».

 

Basée à Mountain View en Californie, celle-ci a été dotée des moyens d'embaucher un certain nombre de développeurs, notamment via un don initial de 2 millions de dollars versé par AOL, des accords passés avec certaines sociétés comme Google, ou encore des dons privés. La fondation est financée à près de 85 % par la société Google. En décembre 2011, Google et la Mozilla Foundation annoncent que Google versera 300 millions US$ par année pendant trois ans pour que le moteur de recherche par défaut du navigateur Mozilla Firefox soit encore celui de Google.

 

Source : Wikipedia

 

 

 

C'est la Fondation Mozilla qui offre le navigateur web Mozilla Firefox :

 

Mozilla Firefox est un navigateur Web libre et gratuit, développé et distribué par la Mozilla Foundation avec l'aide de centaines de bénévoles grâce aux méthodes de développement du logiciel libre/open source et à la liberté du code source.   Source : Wikipedia

 

 

La Fondation Mozilla se présente en ces mots sur son site Internet :

 

Mozilla, qu'est-ce que c'est ?

Mozilla est une organisation mondiale à but non lucratif dont l’objectif principal est d’améliorer le Web. Nous insistons sur les principes plutôt que sur les profits et nous croyons que le Web est une ressource publique partagée dont nous devons prendre soin, et non un produit à vendre. Nous travaillons avec une communauté internationale afin de créer des produits open source tels que Mozilla Firefox, ainsi que d’innover pour le bien de tous et l’amélioration du Web. Le résultat réside dans des produits fantastiques construits par des personnes passionnées ainsi que de meilleurs choix pour tous.

 

Qui est la communauté Mozilla

  • Plus de 1 000 volontaires contribuent à coder Firefox

  • 400 000 personnes contribuent aux projets Mozilla via notre système de veille de projet Bugzilla

  • SUMO, le site de soutien Mozilla géré par la communauté, aide en moyenne 10 000 utilisateurs de Firefox par semaine

  • Des étudiants de plus de 600 établissements dans 57 pays représentent Mozilla et transmettent les valeurs de Firefox sur leur campus

Source : Mozilla en bref

 

 

 

Bref, la Fondation Mozilla milite pour la gratuité et l'accessibilité libre.

 

Le 5 décembre dernier (2012), le président de Mozilla Europe, monsieur Tristan Nitot, a participé à une matinée sur les natifs du numérique (personnes nées après l'arrivée de l'ordinateur personnel et de l'Internet) dans le cadre de la conférence FOSSa 2012. Il a sensibilisé son auditoire à un fait nouveau, une réalité qui s'impose de plus en plus dans le domaine du numérique et de l'informatique, celle du consommateur passif au détriment du consommateur-développeur. Ces derniers sont des personnes qui participent volontairement à l'amélioration du web et des logiciels libres (et gratuits), c'est-à-dire dont le code et la programmation sont accessibles à tous plutôt que d'être privés. Monsieur Nitot a relevé la propagation galopante des logiciels privés, notamment dans le domaine des smartphones ou téléphones intelligents, ces fameux téléphones cellulaires devenus de véritables ordinateurs de poches.

 

Un smartphone, ordiphone ou téléphone intelligent, est un téléphone mobile disposant aussi des fonctions d'un assistant numérique personnel. La saisie des données se fait par le biais d'un écran tactile ou d'un clavier. Il fournit des fonctionnalités basiques comme : l'agenda, le calendrier, la navigation sur le web, la consultation de courrier électronique, de messagerie instantanée, le GPS, etc. À partir de fin 2007, le marché des smartphones s'étend considérablement jusqu'à dépasser en quelques années celui des téléphones mobiles classiques. Source : Wikipedia

 

 

Le smartphone le plus connu du grand public est celui de la compagnie Apple, baptisé iPhone qui fonctionne avec un logiciel privé. L'utilisateur d'un iPhone ne peut absolument rien changer dans le fonctionnement du système et des logiciels de son appareil. Le système de son appareil lui est imposé. Plus encore, il ne pourra pas télécharger toutes les applications qu'il désire. L'appareil accepte seulement les applications formatées pour et vendues par Apple. L'utilisateur d'un iPhone est donc réduit à n'être qu'un consommateur passif. La situation est brillamment expliquée par monsieur Nitot dans son blogue (billet : Quel avenir pour les prochains natifs du numérique ?) et dans cette vidéo de sa conférence (télécharger les diapositives de cette conférence en format PDF):

 

 

 

 

Lien vers la vidéo advenant que l'écran ci-dessous ne fonctionne pas :

 

http://www.youtube.com/watch?v=meHwyWSznAQ

 

 

 

À lire aussi :

 

Tristan Nitot : « Le futur ne va pas être inventé dans des labos »

 

 

 

 

 

 

Serge-André Guay, président éditeur

Fondation littéraire Fleur de Lys

 

 

Note aux lecteurs : je ne suis pas un expert dans le domaine de l'informatique, toute rectification est donc la bienvenue.

 

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

Téléphone : 581-988-7146 (interurbain gratuit pour les abonnés au service téléphonique Vidéotron)

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
 

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.