Maison d'édition et librairie québécoises en ligne sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

ACTUALITÉ SPÉCIALE - JUILLET 2018

 

 

Pourquoi la Fondation littéraire Fleur de Lys parle autant du loisir littéraire depuis quelques mois ?

 

 

VOTRE ÉDITEUR PREND POSITION

 

 

 

 

Pourquoi la Fondation littéraire Fleur de Lys

parle autant du loisir littéraire depuis quelques mois ?

 

 

 

SOMMAIRE

 

Objectif 1. Pour adapter le loisir littéraire à la réalité d'aujourd'hui.

Objectif 2. Pour développer une offre communautaire visant l'autonomie de l'auteur amateur et ainsi lui offrir une alternative aux offres de l'entreprise privée.

Objectif 3. Pour favoriser l'auteur amateur plutôt que l'auteur entrepreneur.

 


NOTE : La démarche de la Fondation littéraire Fleur de Lys s'inscrit dans le cadre de sa mission d'éducation populaire auprès des auteurs amateurs et des intervenants en loisir littéraire.

 

 

Objectif 1. Pour adapter le loisir littéraire à la réalité d'aujourd'hui.

En plusieurs milieux, le loisir littéraire est toujours limité à des activités d'écriture et de lecture publique ciblant les auteurs amateurs. Écriture et lecture publique se situent aujourd'hui aux deux extrémités du loisir littéraire. Depuis le début du siècle, le loisir littéraire a non seulement gagné en popularité mais s'est grandement diversifié. Ainsi, de nombreuses activités se sont ajoutées en loisir littéraire.

Avec les logiciels de traitement de texte, la relecture, la correction et la révision de l'œuvre créée font partie intégrale du loisir littéraire. Il en va de même de la mise en page facilitée par ces logiciels de traitement de texte. L'auteur écrit «dans le livre» dont il a prédéterminé la mise en page à son goût. L'accès aux banques d'images, aux logiciels de traitement de l'image et de montage graphique permet aussi à l'auteur amateur de se lancer dans la conception de la couverture de son livre. Et que dire de l'accessibilité aux services d'impression à la demande qui permet à l'auteur amateur de commander un exemplaire à la fois de son livre ou un micro-tirage de quelques exemplaires pour ses proches et amis. De plus, l'accès à une salle gratuite en bibliothèque publique ou, par exemple, dans un restaurant, un bar ou autres lieux facilite la tenue du lancement de son livre à un coût minimum. Enfin, l'auteur amateur peut profiter d'une diffusion plus large à l'aide des réseaux sociaux et des sites web dont la conception et la mise en ligne sont offertes sans frais.

Bref, le loisir littéraire ne se limite plus à l'écriture et à la lecture publique.

La publication des écrits des auteurs amateurs ne se limite plus à la collaboration à un ouvrage collectif. Le loisir littéraire inclut désormais l'ensemble des activités pour réaliser le rêve ultime de l'auteur amateur: être lu. Malheureusement, cette conception plus réaliste et actuelle du loisir littéraire tarde à s'imposer dans les milieux des pratiques culturelles en amateurs au Québec.
 

 

 


Objectif 2. Pour développer une offre communautaire visant l'autonomie de l'auteur amateur et ainsi le soustraire des offres de l'entreprise privée.

En l'absence d'une offre en loisir littéraire conforme à la réalité des auteurs amateur au sein du secteur communautaire associatif (organisme sans but lucratif), l'entreprise privée de prestation de services a connu un essor remarquable.

Tout au long de l'évolution récente du loisir littéraire, l'entreprise privée a pris une expansion proportionnelle à l'augmentation du nombre d'auteurs amateurs. Un nombre incroyable de consultants indépendants se joint à cette industrie pour rejoindre les auteurs amateurs jusque dans les plus petits villages.

Souvent autodidactes voire improvisés, ces consultants ne répondent à aucune éthique et réglementation spécifique à leur secteur, à l'instar de l'entreprise privée.

Les auteurs amateurs sont devenus la cible de plusieurs offres qu'ils ne peuvent pas peser et soupeser faute de connaissance, d'expérience et de références nécessaires. Plusieurs ont vu leur rêve d'écrire et être lus devenir un véritable cauchemar.

Le secteur communautaire de cette pratique culturelle en amateur n'a pas su identifier, comprendre et s'adapter aux besoins réels de ces nouveaux citoyens passionnés par le loisir littéraire laissant ainsi le champ libre à l'entreprise et aux consultants privés, et ce, jusqu'au sein même de leur organisation.

La Fédération québécoise du loisir littéraire, le seul organisme dédié à la cause, a elle-même dévié de sa route pour se voir retirer son accréditation et son financement à titre d'organisme national en loisir culturelle par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.
Un autre organisme sans but lucratif doit épouser sans réserve la nouvelle réalité du loisir littéraire au Québec et ainsi prendre la relève au profit du développement de l'autonomie de l'auteur amateur. La Fondation littéraire Fleur de Lys s'offre à ce titre et a identifié le partenaire idéal : les services de loisirs municipaux, y compris les bibliothèques municipales. Nous sommes d'avis que les services de loisirs municipaux représentent la meilleure organisation pour développer et encadrer le loisir littéraire partout au Québec. Un livre blanc est en préparation sur ce sujet.
 

 

 


Objectif 3. Pour favoriser l'auteur amateur plutôt que l'auteur entrepreneur.

Un loisir doit demeurer un loisir : «Selon le Grand dictionnaire terminologique de la langue française, le loisir se définit comme une activité individuelle ou collective de nature variée (culturelle, sportive, touristique, de plein air, etc.) à laquelle une personne se consacre volontairement pendant son temps libre. Dans le milieu de la recherche universitaire, on le définit comme l’ensemble des comportements choisis et à valeur hédoniste auquel une personne, à titre individuel ou en groupe affinitaire, peut s’intéresser ou s’adonner dans son temps libre, avec les ressources dont elle dispose, en rapport avec les gratifications qu’elle en attend.» (Source : Qu'est-ce que le loisir, Conseil québécois du loisir).

Le Conseil québécois en loisir parlent également du loisir culturel associatif en ces termes : «Il compte dans ses rangs des « amateurs » au sens noble du terme, soit des personnes qui, par amour des arts, de la culture et du patrimoine, et ce, sans aspiration pécuniaire, font de la musique, du théâtre, de la danse, écrivent, font du chant choral, des courts métrages, des recherches historiques et généalogiques, vont au cinéma dans des salles à l'extérieur du circuit commercial, etc. Il s’agit de véritables amateurs de la culture, qui souhaitent s'exprimer, découvrir, et partager leurs passions. S'ils apprécient les rencontres avec les œuvres, les objets et les artistes, ils souhaitent aussi, parfois, devenir eux-mêmes des professionnels. Il est par ailleurs reconnu, particulièrement dans les régions et les petites communautés, que le véritable accès à la culture dans ses diverses formes d’expression, soit souvent possible grâce à ces «amateurs», jeunes et moins jeunes.» (Source : Le loisir culturel et les pratiques culturelles en amateur : un apport essentiel à la culture québécoise, Mémoire déposé par le Conseil québécois du loisir au ministre de la Culture et des Communications, monsieur Luc Fortin dans le cadre de la consultation publique pour le renouvellement de la politique culturelle du Québec : UN NOUVEAU CHAPITRE CULTUREL POUR LE QUÉBEC, Conseil québécois du loisir.)

Le loisir culturel en amateur se définit donc en partie par l'absence d'aspiration pécuniaire, ce qui exclut les auteurs entrepreneurs. Le CQL souligne que les personnes impliquées «souhaitent aussi, parfois, devenir eux-mêmes des professionnels». Dans ce cas, le loisir littéraire est un passage vers une carrière professionnelle et non pas le cadre de cette dernière.
 

 

 


Conclusion

La Fondation littéraire Fleur de Lys répond aux demandes d'information et offre des services aux auteurs amateurs depuis quinze ans. Elle est témoin du développement commercial du loisir littéraire par le secteur privé, notamment dans le domaine de l'autoédition et de l'édition à compte d'auteur tout comme de la vente de livres en ligne. Malheureusement, cette industrie n'a pas su se regrouper pour adopter des normes et un code d'éthique au profit de sa clientèle d'auteurs amateurs. Elle pousse souvent ces derniers à agit comme des auteurs entrepreneurs, question de favoriser la vente de multiples services trop souvent hors du cadre reconnu au loisir littéraire. Une intervention s'impose pour guider, former et encadrer les auteurs amateurs afin que leur passion pour le loisir littéraire demeure intacte et puisse se traduire dans la pratique par des expériences heureuses.
 

 

 

Notre bulletin

Le loisir littéraire aujourd’hui – 2018

La Fondation littéraire Fleur de Lys entreprend la publication d’un bulletin traitant du loisir littéraire

Téléchargement gratuit (PDF)

Premier numéro : Cliquez ici pour télécharger le premier numéro de notre bulletin Le loisir littéraire aujourd’hui (PDF)

Deuxième numéro : Cliquez ici pour télécharger gratuitement le deuxième numéro du bulletin « Le loisir littéraire aujourd’hui – 2018 ».

Troisième numéro : Cliquez ici pour télécharger gratuitement le deuxième numéro du bulletin « Le loisir littéraire aujourd’hui – 2018 ».

Lecture en ligne de ce bulletin

Volume 1 – Numéro 1 – 5 février 2018

Volume 1 – Numéro 2 – 5 avril 2018

Volume 1 – Numéro 3 – 5 mai 2018


Nos autres articles au sujet du loisir littéraire

Pour une Fédération du loisir littéraire renouvelée, Rapport d’analyse produit pour la Fédération québécoise du loisir littéraire

L’écriture, l’édition, la distribution, la diffusion et la vente de son livre sont devenus des loisirs

Mon élection au Conseil d’administration de la Fédération québécoise du loisir littéraire

Ma démission du conseil d’administration de la Fédération québécoise du loisir littéraire

Je crois dans les activités en loisir littéraire comme un moyen de meubler la solitude, de briser l’isolement social et de soutenir l’engagement social chez les personnes âgées

«Le loisir culturel, bien plus que des arts en amateur» par André Thibault, directeur de l’Observatoire québécois du loisir

Un texte important : Loisir, culture et politique culturelle – Réalité et perspectives par André Thibault, Ph. D. et Daniel Caron, Observatoire québécois du loisir


Document à télécharger

Pour une Fédération du loisir littéraire renouvelée, Rapport d’analyse produit pour la Fédération québécoise du loisir littéraire, François R. Derbas Thibodeau, consultant, Doctorant en communication sociale, Université du Québec à Trois-Rivières.

 

 

 

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

 

PARTAGER

CETTE PAGE

 

Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8

 

Téléphone : 581-988-7146

 

Télécopieur : 418-903-5178

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com

 

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.

La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu

des autres sites auxquels elle pourrait se référer.