Accueil

Librairie

Édition

Actualités

Conférences

Nous

Contact

Recherche

RSS

Plan du site

Maison d'édition et librairie en ligne québécoises sur Internet

avec impression papier et numérique à la demande.

Service d'éducation populaire: conférences, ateliers et séminaires.

Nouveautés

Titres

Auteurs

Genres littéraires

Livres numériques gratuits

Musique

MP3 audio & DB vidéo

Monde ordinaire, c'est à ton tour..., essai, troisième édition,

Pierre JC Allard, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tous les livres de Pierre JC Allard

 

 

Monde ordinaire, c'est à ton tour...

 

PIERRE JC ALLARD

 

Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys,

Montréal, 2009, 342 pages.

ISBN 978-2-89612-320-9

 

Couvertures

Présentation

Table des matières

Extrait

Biographie

Bibliographie

Obtenir un exemplaire

Suivi média et Internet

Communiquer avec l'auteur

 Partager sur Facebook

Pierre JC Allard

Québécois

 

Autres livres du même auteur

 

 

COUVERTURES

Monde ordinaire, c'est à ton tour..., essai, troisième édition,

Pierre JC Allard, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Cliquez sur les couvertures pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

Cliquez sur la couverture pour agrandir

-

»»» Lire la présentation du livre

[ Retour en haut de la page ]

 

 

PRÉSENTATION

Monde ordinaire, c'est à ton tour..., essai, troisième édition,
Pierre JC Allard, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

À travers 25 idées-recettes, sur le plan social, économique, politique et culturel, le livre «Monde ordinaire, c’est à ton tour…» propose une véritable Perestroïka, une restructuration de notre société afin de la faire muter en une Nouvelle Société du Troisième Millénaire. Une société plus humaine, plus juste et plus démocratique… pour un monde meilleur. Ce livre est une nouvelle façon de voir, de penser, de sentir et de gouverner. C’est un NOUVEL ÉTAT D’ESPRIT, un nouvel humanisme qui reconnaît que tous et chacun ont droit au bonheur, et que le bonheur des uns ne doit plus être bâti sur le malheur des autres.

--

»»» Table des matières

[ Retour en haut de la page ]

 

 

TABLE DES MATIÈRES

Monde ordinaire, c'est à ton tour..., essai, troisième édition,
Pierre JC Allard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Préface à la troisième édition

 

Introduction ─ La fête du monde ordinaire


Chapitre 01 ─ La révolution au Palais


Chapitre 02 ─ Le Jugement de Dieu
 

Chapitre 03 ─ Le retour du médecin prodigue
 

Chapitre 04 ─ A l’heure des précepteurs
 

Chapitre 05 ─ La liberté des autres
 

Chapitre 06 ─ Loger chez soi… ou chez son voisin ?
 

Chapitre 07 ─ Ça, c’est du sport !

 

Chapitre 08 ─ Et si l’argent n’avait plus d’avenir ?
 

Chapitre 09 ─ Comme une lettre à la… quoi ?
 

Chapitre 10 ─ Un gouvernement à contrat
 

Chapitre 11 ─ Au voleur !
 

Chapitre 12 ─ La culture “A la carte ”
 

Chapitre 13 ─ Le marché de l’or gris
 

Chapitre 14 ─ La vie d’hôtels
 

Chapitre 15 ─ Le travail garanti
 

Chapitre 16 ─ La Providence par palier
 

Chapitre 17 ─ Pub et vérité-choc
 

Chapitre 18 ─ Les commensaux
 

Chapitre 19 ─ Les cicérones
 

Chapitre 20 ─ L’émancipation

 

Chapitre 21 ─ La magie du tapis roulant
 

Chapitre 22 ─ Les profs en cols bleus
 

Chapitre 23 ─ La santé bien encadrée
 

Chapitre 24 ─ Droit de parole
 

Chapitre 25 ─ La grande mise à pied
 

Conclusion
 

Au sujet de l’auteur
 

Communiquer avec l’auteur
 

Du même auteur

21
 

27
 

33
 

45
 

55
 

67
 

79
 

89
 

99
 

109
 

121
 

133
 

145
 

157
 

167
 

179
 

189
 

201
 

213
 

225
 

237
 

249
 

261
 

273
 

285
 

297
 

309
 

321
 

325
 

329
 

331

 

--

»»» Lire un extrait

[ Retour en haut de la page ]


 

 

EXTRAIT

Monde ordinaire, c'est à ton tour..., essai, troisième édition,
Pierre JC Allard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

PRÉFACE À LA TROISIÈME ÉDITIO (2009)
 

Un consensus durable

En 1990, le Québec vivait encore le “lende-main de la veille” du référendum de 1980 et n’avait pas encore choisi la solution classique de reprendre du poil de la bête. C’était le temps de la morosité et il semblait que rien, jamais, ne ferait plus qu’une solide majorité des Québécois puissent se mettre d’accord sur quoi que ce soit; même sur le terrain sacré de la patinoire, les loyautés étant partagées entre Nordiques et Canadiens !


Quand j’ai écrit “Monde ordinaire c’est à ton tour…”, mon intention première était de créer des consensus. Je voulais identifier les problèmes qui préoccupaient la population et proposer des solutions avec lesquelles au moins 70 % des gens seraient d’accord. C’est ce que j’ai fait. Ayant identifié par un sondage les problèmes prioritaires, j’ai passé le plus clair de deux années à y chercher de vraies solutions concrètes qui plairaient à une large majorité de la population, soumettant à des douzaines de personnes à gauche et à droite – à mes amis mais aussi à des inconnus – des ébauches de solution que je corrigeais par la suite en tenant compte des remarques qu’on m’apportait.


En mars 1992, ce livre apportait vingt-cinq (25) propositions dont je pouvait raisonnablement affirmer que chacune emportait l’adhésion d’au moins 70 % de la population francophone de Montréal. Tous les médias de quelque importance au Québec et bien d’autres – plus de soixante ! – ont parlé de ce livre en bien, avec une unanimité qui faisait plaisir à voir. Trois ministres et un Bâtonnier s’y sont intéressés et des centaines de citoyens m’ont fait savoir qu’ils étaient d’accord.


En janvier 1996, il m’a semblé opportun de corroborer par un sondage scientifique (Sondagem) ce que les sondages maison d’origine m’avaient incité à affirmer. Pour des raisons budgétaires, ce sondage n’a porté que sur neuf (9) des vingt-cinq (25) thèmes initiaux auxquels j’en ai ajouté trois (3) autres sur lesquels un consensus semblait désormais possible. La population a confirmé son accord (à plus de 70 % !) avec toutes les propositions sur lesquelles on l’a alors consultée, leur conférant une légitimité certaine. Les gouvernants pouvaient les ignorer, mais n’avaient plus l’excuse de prétendre qu’il ne s’agissait que des idées d’un seul homme.


Ces idées se sont ensuite réincarnées sur le site internet « Nouvelle Société » où des milliers de lecteurs en ont pris connaissance. Des groupes divers se sont formés au soutien de l’une ou l’autre de ces propositions, ont suscité parfois beaucoup d’enthousiasme puis sont disparus. Durant toutes ces années, personne n’a relevé le gant de trouver une objection valable à la mise en place de l’une ou l’autre des solutions proposées et le large soutien à ces propositions de ceux qui y ont eu accès ne s’est jamais démenti.



Le « réactionalisme consensuel »

Pourquoi, alors, ne vivons-nous pas dans une Nouvelle Société ? Parce que personne en position d’autorité n’a décidé de faire quoi que ce soit pour faciliter l’avènement d’une Nouvelle Société. Notre vraie forme de gouvernement est le “Réactionalisme consensuel”, tel que Robert Bourassa ici au Québec lui a donné sa forme définitive. Nos dirigeants n’ont d’autre objectif que de réagir à ce que la population perçoit comme une crise et n’y réagissent que lorsque un large majorité de la population est d’accord sur une solution.


En régime de réactionalisme consensuel – qui est sans doute la forme la plus achevée de la démocratie traditionnelle – le gouvernement qui semble “laisser pourrir” une situation est, en fait, fébrilement occupé à tester par des sondages l’impact sur l’opinion publique des hypothèses de solution qui circulent dans les médias. Cette activité d’atermoiements, de sondages et de demi-mesures constitue l’alpha et l’oméga de la vie politique.


Quand l’opinion de la population s’est cristallisée, le gouvernement fait ce qu’il croit que la population, à moyen terme – (comprendre à la prochaine échéance électorale) – lui saura gré d’avoir fait. Et rien d’autre. Le destin des diverses propositions de ce livre est éloquent sur ce point, car le clivage est net entre les changements rapides qui découlent de l’évolution des technologies – tout ce qui en dépendait est survenu ou est en voie de se réaliser – et la stagnation qui marque les dossiers où une décision politique est nécessaire. Dès qu’une décision politique devait être prise… elle ne l’a pas été. On voit vite où le bât blesse !


Toutes les évolutions nécessaires de notre société apparaissent ainsi comme autant de torrents, endigués par l’inertie des politiciens dont aucun ne semble avoir une vision qui dépasse l’horizon de sa ré-élection. Tôt ou tard, l’un ou l’autre des torrents emporte sa digue et notre société fait en catastrophe, sur ce point particulier, les changements nécessaires. Puis un autre torrent sort de l’espace où on veut le confiner et une autre crise impose qu’on s’en occupe. Demain la santé ? Après-demain, l’éducation ? La justice ? Mais, en attendant, on pâtit de chaque problème escamoté. Et la solution en catastrophe, quand elle viendra, fera un maximum de victimes.


C’est pour ça que la diffusion des idées de ce site est utile : parce qu’on propose des solutions de consensus à des problèmes qui deviendront incessamment des crises. Je n’ai pas la naïveté de croire que nos gouvernants sortiront subitement du coma velléitaire attentiste et choisiront de gouverner; mais quand s’ils apprennent de la bouche d’un grand nombre de citoyens qu’il y a des solutions qui font consensus, ils sentent qu’il est plus avantageux pour leur carrière d’agir que de ne pas agir. Et si la volonté populaire est claire, ils agissent dans la bonne direction, comme une plante, qui n’a pas vraiment d’activité mentale, a néanmoins ses tro-pismes qui la guident sûrement quand elle projette ses racines.
 


Le peuple tuteur

La volonté populaire est le tuteur à cette plante qu’il faut orienter ; il faut donc, de temps en temps, faire le point et mettre la pression ici, plutôt que là… Sept (7) ans après la publication de “Monde ordinaire c’est à ton tour…” bien des choses avaient changé. Il fallait voir ce qui avait été fait dans le sens de la mise en application des propositions initiales, biffer d’un trait celles qui n’avaient plus leur raison d’être et corriger les autres. C’est le sens des mises à jour de 1999 qui, dans cette troisième édition, suivent les propositions initiales.


Ces mises à jour de 1999 ont valeur d’archives. Comme un piton qu’on laisserait planté sur une paroi abrupte en cours d’escalade, elles permettent de voir le pas de l’évolution passée. Mais l’ascension continue. C’est sur le site Nouvelle Société que se poursuit maintenant la consultation bien primitive qu’avait amorcée le petit questionnaire joint à la première édition de ce livre.


Ce sont les commentaires reçus sur le blogue Nouvelle Société qui permettent désormais les mises à jour. Qui permettent, aussi, d’ajuster les stratégies d’action concrètes, pour que le monde ordinaire puisse faire connaître sa volonté à un gouvernement qui se meure de la connaître, mais souvent ne la comprend pas. Parce que le peuple a une grande pudeur et parfois lance des œillades qui se contredisent… Il faut aider le peuple à dire ce qu’il ressent et même, parfois, l’encourager à poser sur le front de son gouvernement bien-aimé le baiser magique qui sort celui-ci de sa torpeur.

 

-

»»» Suivi médias

[ Retour en haut de la page ]

 

 

SUIVI MÉDIAS ET INTERNET

Monde ordinaire, c'est à ton tour..., essai, troisième édition,
Pierre JC Allard, Fondation littéraire Fleur de Lys

 

Cliquez sur les logotypes des médias et/ou sites Internet ci-dessous.

 

À VENIR

À VENIR

À VENIR À VENIR
À VENIR À VENIR

 

»»» Biographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIOGRAPHIE

Pierre JC Allard

 

Avocat (1957), économiste (1965). Premier directeur général de la Main-d'oeuvre au gouvernement du Québec, directeur général de l'Institut de Recherches et de Normalisation Économique et Scientifique (IRNES) et vice-président adjoint (Finance /Administration) du Groupe SNC.

Vice-président aux Affaires internationales de la Société d'Exploitation des Ressources Éducatives du Québec (SEREQ).Collaborateur aux travaux du Conseil Scientifique de l'Évaluation (Paris).
 

Directeur de projet, négociateur ou expert-conseil au sein de nombreux projets privés et publics à financement multilatéral ou bilatéral d'assistance au tiers-monde (OCDE, UNESCO, BIRD, ACDI, BAD, CEE) et membre du conseil d'administration de diverses OSBL : Club 2/3, APCI, Acer International.
 

* * *

 

Présentation de l'auteur par le journaliste Jacques Giroux, Journal de Québec à l'occasion du lancement du livre "Monde ordinaire, c'est à ton tour...", Avril 1993.

 

" Sa vie est un roman d'aventure. Ce globe-trotter, homme d'action et de réflexion, a parcouru plus de 100 pays. Polyglotte, humaniste, formé à l'école des Jésuites, il devient, fin des années 50, moine itinérant en Inde et disciple du gourou Sivananda. Conseiller juridique de Fidel Castro, expert-conseil en Espagne sous le régime Franco, il négocie des contrats en Iran, sous le règne du Shah. Membre du premier conseil exécutif national du NPD, il organise en 1962 la première campagne de financement du Rassemblement pour l'Indépendance Nationale.

 

Témoin privilégié des grands bouleversements politiques et sociaux, il a été plongé dans l'enfer de la guerre civile au Zaîre en 1962 et, 20 ans plus tard, vécu le désespoir du peuple Salvadorien, déchiré par une lutte fratricide. Il est à Paris lors des manifestations de Mai 68, fête en avril 1974 avec les Portugais, la "Révolution des Oeillets" et, quelques mois plus tard, assiste à la chute de la junte des Colonels à Athènes en Grèce.

 

Artiste dans l'âme, rationaliste mais adepte du I Ching, la sagesse millénaire de la Chine qu'il a aussi visitée, l'auteur est multidimensionnel: un homme de la Renaissance, il véhicule des idées du Troisième Millénaire. Il faut avoir vécu bien des "vies" en une, pour parler aussi simplement de choses aussi complexes au Monde Ordinaire.

 

* * *
 

En savoir plus

 

SITE INTERNET PERSONNEL DE L'AUTEUR : http://nouvellesociete.org/ 

 

BLOGUE DE L'AUTEUR : http://nouvellesociete.wordpress.com/accueil/
 

--

»»» Bibliographie de l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Pierre JC Allard

 

Évangile de l'Autre
BARABAS
(PIERRE JC ALLARD)
Roman de religion fiction,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Montréal, 2006, 132 pages.
ISBN 2-89612-022-X

 

Le printemps de Libertad
PIERRE JC ALLARD
Roman suspense de politique fiction,
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Montréal, 2005, 288 pages.
ISBN 2-89612-050-5

 

Crisis and beyond

Second edition
Pierre JC Allard
Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys,

Montréal, 2005, 484 pages.
ISBN 2-89612-116-1

 

Nouvelle société
Volume 1 − De la pénurie à la crise de l'abondance
PIERRE JC ALLARD
Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys,
Montréal, 2009, 422 pages.
ISBN 978-2-89612-298-1

 

Monde ordinaire, c'est à ton tour...
PIERRE JC ALLARD
Essai, Fondation littéraire Fleur de Lys,
Montréal, 2009, 342 pages.
ISBN 978-2-89612-320-9
 

--

»»» Communiquer avec l'auteur

[ Retour en haut de la page ]

 

 

COMMUNIQUER AVEC L'AUTEUR
Pierre JC Allard

 

Pierre JC Allard se fera un plaisir
de lire et de répondre personnellement à vos courriels.

ADRESSE DE COURRIER ÉLECTRONIQUE : pjca@iname.com

 

SITE INTERNET PERSONNEL DE L'AUTEUR : http://nouvellesociete.org/ 

 

BLOGUE DE L'AUTEUR : http://nouvellesociete.wordpress.com/accueil/

 

--

»»»  Obtenir un exemplaire

[ Retour en haut de la page ]

 

 

OBTENIR UN EXEMPLAIRE

Monde ordinaire, c'est à ton tour..., essai, troisième édition,
Pierre JC Allard, Fondation littéraire Fleur de Lys
 

Faites un don à la Fondation littéraire Fleur de Lys pour obtenir votre exemplaire papier

ou numérique du livre annoncé sur cette page.

 

Faites votre choix :

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal (carte de crédit)

 

Versement de votre don par la poste (chèque ou mandat poste en dollars canadiens)
 

Besoin d'aide ?

 

Courriel : contact@manuscritdepot.com   

 

Téléphone (Lévis, Québec) : 418-903-5148

 

 

Versement de votre don en ligne avec le service PayPal

Exemplaire papier Exemplaire numérique

Résidents du

Canada

 

24.95$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

Résidents

ailleurs dans le monde

 

Écrivez à l'adresse suivante car des frais de postes s'appliquent.

 

renee-fournier@bell.net

Résidents du

partout dans le monde

 

16.50$ CAD

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

 

 

Versement de votre don par la poste

(chèque ou mandat poste en dollars canadiens)

1 2 3

Indiquez sur un papier

 

 

Le titre du livre

et le nom de l'auteur


Votre nom (prénom

et nom de famille)


Votre adresse postale complète


Votre adresse électronique


Votre numéro de téléphone

Complétez votre chèque payable à l'ordre de

 

Fondation littéraire
Fleur de Lys inc.

Précisez le montant
sur le chèque

 

Exemplaire papier


Canada


24.95$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 


Ailleurs dans le monde


Écrivez à l'adresse suivante pour connaître le montant du don demandé car des frais de poste s'appliquent :
renee-fournier@bell.net

 


Exemplaire numérique


Partout dans le monde


16.50$ canadiens

Tout inclus
Livraison : 15 jours ouvrables

 

4

Adressez-le tout à

 

Fondation littéraire Fleur de Lys
31, rue St-Joseph,

Lévis, Québec,

Canada.

G6V 1A8

 

[ Retour en haut de la page ]

 

PUBLICITÉS

-

 

-

 

 


Fondation littéraire Fleur de Lys, 31, rue St-Joseph, Lévis, Québec, Canada. G6V 1A8 Tél.: 418-903-5148

 

Le présent site est géré par la Fondation littéraire Fleur de Lys inc.
La Fondation littéraire Fleur de Lys décline toute responsabilité quant au contenu des autres sites auxquels elle pourrait se référer.